Astuces

Le survitrage, une technique simple et économique pour isoler vos fenêtres (sans les remplacer)

Le survitrage peut être un complément d'isolation sur des fenêtres en bois. Il n'est pas aussi efficace qu'un double vitrage, mais il est beaucoup moins cher à installer !

Dans les maisons récentes ou rénovées, une bonne isolation passe par l’installation de fenêtre en double ou triple vitrage. Mais lorsque l’on habite une vieille maison mal isolée disposant d’anciennes fenêtres en simple vitrage, il existe une manière de protéger son habitation du froid : le survitrage. À l’évidence, un double ou triple vitrage sera plus efficace qu’un survitrage, mais cela peut être une solution pour pallier l’urgence et attendre de meilleurs jours pour changer les fenêtres. Mais comment ça marche ? Combien ça coûte ? Quels sont les avantages et les inconvénients d’un survitrage ? On va tout vous expliquer !

Le survitrage, qu’est-ce que c’est ?

Selon l’ADEME, 15 % des déperditions de chaleur sont provoquées par des fenêtres mal isolées. C’est donc par là qu’il faut commencer lorsque l’on souhaite garder la chaleur à l’intérieur et faire rempart au froid. Le survitrage s’apparente à un mode d’isolation alternatif se présentant comme des vitres à installer devant les vitres existantes. Vissées sur la fenêtre et posées sur charnière, elles s’ouvrent et se ferment pour laisser la possibilité de nettoyer les deux vitres qui se retrouvent à l’intérieur du dispositif. Le survitrage est utilisé sur de vieilles fenêtres en bois pour limiter les déperditions de chaleur. D’ailleurs, il est impossible à installer sur des fenêtres en PVC ou en aluminium.

Une vitre supplémentaire fixée sur la fenêtre pour améliorer l'isolation.
Une vitre supplémentaire fixée sur la fenêtre pour améliorer l’isolation. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quels sont les différents types de survitrages ?

Les survitrages possèdent généralement un cadre en PVC ou en aluminium qui renferme une vitre simple ou un double vitrage. Ils sont disponibles sur charnière, comme nous vous l’expliquions. Ce système permet d’ouvrir ou de fermer le survitrage. Mais ils peuvent également se présenter sous forme de taquet de blocage qui se pose directement sur la vitre. Avec un survitrage avec cadre en PVC, l’offre est plus large, notamment au niveau des coloris, mais il est aussi plus cher. Le survitrage avec cadre aluminium est moins onéreux, mais il est plus inesthétique. En revanche, au niveau des capacités d’isolation, alu ou PVC, les résultats seront les mêmes.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un survitrage ?

Comme nous vous l’avons dit, le survitrage ne permet pas une isolation totale de vos fenêtres. Toutefois, il est une alternative accessible pour ceux qui n’ont pas les moyens de remplacer la totalité des fenêtres. Il ne sera jamais aussi efficace qu’un double ou triple vitrage, mais permet de limiter les dégâts. Le survitrage se pose facilement si les huisseries sont en bon état. Il assure de garder l’intégralité de la fenêtre et ne se voit pas de l’extérieur et le choix est large en matière de couleurs. Quant aux inconvénients, le premier étant qu’il est moins efficace qu’un double vitrage, et  doit parfaitement être posé afin de ne pas être inefficace. De plus, de la condensation peut se former entre la vitre initiale et le survitrage, nécessitant un nettoyage de vitres régulier. Nombre de vitres qui seront doublées pour le nettoyage soit dit en passant ! Enfin, ils ne peuvent s’adapter que sur des huisseries en bois, ce qui limite l’accès à ce mode d’isolation.

Combien coûte un survitrage ?

On vous l’a dit, le survitrage est un moyen économique de se protéger du froid qui entre par les fenêtres. Pour une fenêtre, il faut compter de 100 à 200 € en fonction de la matière choisie, l’aluminium étant moins cher que le PVC. C’est évidemment moins cher que de changer les fenêtres pour du double vitrage, mais cela reste un complément d’isolation, il faut en tenir compte !


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Calculeo.fr

2 commentaires

  1. Le survitrage, une technologie des années 80.
    Depuis 30 ans, si vous êtes short financièrement ou que les responsables de l’urbanisme sont encore plus conservateurs que d’habitude, vous pouvez remplacer votre simple vitrage par du double, en conservant les châssis. Il suffit de retirer les parcloses ;les petites Lattes qui viennent pincer la où les feuilles de verre..

  2. Sans gaz isolant entre les paroi de verre je doute que ça soit utile… Sauf a générer de la condensation et de la moisissure (d’où la présence de charnière pour nettoyer…. Sinon quel intérêt)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page