Qu’est-ce qui attire le plus les frelons asiatiques dans votre jardin ?

Avec l'arrivée du printemps, les frelons asiatiques ne tardent pas à faire leur apparition. Découvrez dans cet article comment prévenir leur présence dans votre jardin et les méthodes recommandées pour les piéger, afin de protéger vos abeilles et votre environnement.

Comme chaque année, le printemps est de retour, et, avec lui, les premières fleurs, les premiers bourgeons, mais également les premiers frelons asiatiques. Et, cette année, les apiculteurs sont encore plus inquiets qu’auparavant. Dans un article publié sur Le Réveil Normand, on apprend que les températures de l’hiver dernier, trop douces, auront un effet sur la prolifération de frelons asiatiques, classés nuisibles en 2012, par le gouvernement. Malheureusement pour nos abeilles, et pour nos apiculteurs, ils devraient être plus nombreux cette année. Dans cet article, je vais vous expliquer comment ne pas les « attirer » dans votre jardin, ainsi que comment les piéger grâce aux conseils de la ville de Cormeilles-en-Parisis (95). C’est parti.

Qu’est-ce qui pourrait attirer le frelon asiatique dans votre jardin ?

Le frelon asiatique est un insecte de la famille des hyménoptères, comme la guêpe, sa cousine. Or, il est très fréquent de retrouver des guêpes dans les fruits, leurs mets préférés. Ainsi, si, dans votre jardin, vous disposez de nombreux arbres fruitiers, comme les pommiers, les poiriers, les cerisiers ou les abricotiers, il est presque logique que le frelon asiatique les investisse. Pour faire leurs nids secondaires, ils préfèrent les chênes ou les peupliers, des arbres de très grande hauteur. Et, concernant les fleurs, apparemment, les nectars des fleurs de tournesols, des bleuets ou des coquelicots sont très appréciés des frelons asiatiques.

Un frelon asiatique, reconnaissable avec le bout de ses pattes jaunes.
Un frelon asiatique, reconnaissable avec le bout de ses pattes jaunes. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quels sont les conseils donnés par la ville de Cormeille-en-Parisis ?

Dans cette ville du Val-d’Oise, et sur les conseils de Christine Geay-Aubry, apicultrice cormeillaise, le piège recommandé, est le fameux « piège-bouteille » ! Et, voici ses explications : « Pas besoin de faire compliqué ! Vous prenez une bouteille d’eau en plastique, vous en découpez le haut ; vous mettez cette partie à l’envers de façon à avoir une sorte d’entonnoir. Ensuite, vous prenez une seconde bouteille que vous encastrez sur le dessus ». Le goulot de la bouteille permet aux autres insectes de ressortir. Néanmoins, sur la bouteille qui contient l’appât, vous pouvez percer des trous de 6 mm afin d’optimiser les chances d’évasion d’autres insectes, plus petits que les frelons asiatiques. Pour l’appât, l’apicultrice conseille, comme nombre de ses confrères, le mélange suivant :

  • 1/3 de vin blanc
  • 1/3 de bière
  • 1/3 de sirop de cassis, de grenadine, ou de fraise

Nous précisons que les recommandations proviennent d’une apicultrice, qui, normalement, œuvre en faveur de ses abeilles, et de leur survie. Ceci nous amène à une petite mise au point, que nous vous proposons de découvrir immédiatement.

Des pièges « controversés » mais recommandés : le dilemme

Comme vous pouvez le constater, la ville de Cormeille-en-Parisis, comme l’Unaf Apiculture dans ce guide du piégeage, à la page 14, recommandent le piège bouteille. Cependant, je reçois de nombreux mails et de nombreux commentaires, parfois peu agréables, m’indiquant que ces pièges sont une hérésie, car ils ne sont pas sélectifs. Tout de même, si ces pièges sont recommandés par la plupart des associations d’apiculteurs, des communes, ou des associations, c’est qu’ils ont probablement déjà prouvé leur efficacité, non ? Certains avancent que l’appât ne doit pas être liquide, pour que d’autres insectes ne s’y noient pas. D’autres que les trous dans la bouteille doivent mesurer de 5 à 7 millimètres pour permettre aux autres insectes de s’échapper.

La recette « parfaite » pour piéger les frelons asiatiques.
La recette « parfaite » pour piéger les frelons asiatiques. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit photo : Shutterstock

Pour conclure, j’utiliserai ce vieil adage : on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs ! Certes, d’autres insectes sont sûrement piégés dans ces pièges, mais finalement, comme dans tout autre dispositif de piégeage, alors sachez que je relate les expériences de chacun, en m’appuyant, la plupart du temps, sur des recommandations de professionnels. À méditer peut-être pour les plus virulents d’entre vous ? Que pensez-vous de ces conseils ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Ville-cormeilles95.fr

20 commentaires

  1. C’est 1 excellente idée ce piège bouteille , j’en met dans notre jardin ; je uniquement du sirop de menthe sans eau , je prends beaucoup de guêpes, des mouches , fourmis, et aussi des Frelons Asiatiques , je vide de temps en temps la bouteille quand le sirop est surcharge d’insectes , puis je remets du sirop de nouveau , je mets 3 pièges, je prends surtout des guêpes + Frelons Asiatiques entre 5 et 50 pour la période d’été.

    1. Bonjour
      Oui c’est une bonne idée et ça marche très bien sauf qu’il faut absolument mettre de l’acool car les abeilles n’aiment pas ça je le fais et j’ai bien 2 ou 3 insectes autres que les frelons mais pas d’abeilles pensez vin blanc et bière et sirop
      1/3 de chaque
      Cordialement
      Cécile

    1. Bonjour

      Je mets des pièges avec comme appât 1/3 de bière 1/3 de vin blanc et 1/3 de grenadine et je ne capture aucune abeille bien que ma voisine soit apicultrice et ait une dizaine de ruches .

    2. pour le piège des frelons sa ne ralenti pas la propagation du frelon comme pour les fourmis le meilleur moyen empoisonné les pièges avec un produit similaire a celui des fourmis je vois que cette solution le mal par le mal bonjour les écolos enfin je ne vois pas d autre solution le loup le frelon le linx les sangliers et la bêtise humaine

  2. La bière n empêche pas les Avettes ,(abeilles) le vin blanc ok
    Mais ci c’est mis après mai c’est plus ma peine si vous en chopper 50 c est une goutte d’eau dans la mer,car il y a 5000 individus dans un nid de frelons asiatiques il faut piéger sortie d hiver ,mars et avril avec des larves, oui d abeilles ou de mâles pour capturer les fondatrices

  3. Effectivement j’ai lu votre article avec intérêt et avant de lire votre conclusion je me suis dit exactement la même chose car depuis quelques semaines beaucoup d’articles controversent ce piège de la bouteille. Alors oui on ne peut pas tout avoir mais que faut-il mieux ….attraper quelques insectes autre mais avoir des frelons asiatiques ou ne rien faire du tout ! D’autre part à mon avis le problème ce n’est pas d’attraper des frelons c’est d’attraper la reine qui elle fabrique la colonie alors si vous avez des conseils pour nous dire comment essayer de piéger les reines qui attendent l’hiver tapis dans un trou seule avant de pouvoir pondre les œufs et faire une nouvelle colonie je suis preneuse …pour la lecture et même pour la pratique si vous trouvez quelque chose. merci beaucoup

  4. Les pieges bouteilles recommandés par qui.?? Utilisé par n’importe qui, oui.
    Ils sont décriés pour tous les structures un tant soit peu responsables.
    Ces pieges sont totalement inefficace contre les fondatrices et ont un poids sur la biodiversite considérable, comme tous les pièges à noyade.
    Prenez connaissance de la dernière étude de l’ITSAP. Ne préconisez pas n’importe quoi dans vos articles, s’il-vous-plaît!
    Arrêtez le massacre dans vos jardins!

  5. Toujours mieux que de ne rien faire.
    Aux vues de l hiver ultra doux, cette année va être très prolifiques pour TOUS les insectes…
    A méditer.

  6. La 1ère fois que j’ai vu un frelon asiatique, il a déchiqueté une abeille en plein vol . C’était horrible! Depuis, je mets des pièges dans mon jardin et si , hélas quelques papilllons et des mouches s’y font prendre , c’est quand même moindre mal que cette tuerie !
    Monique

  7. Ce qui attire les frelons dans les jardins, ce sont ces pièges. Laissez faire la nature.

    Les apiculteurs seuls doivent protéger leurs ruches et avec des pièges sélectifs, appât solide, trous d’évacuation et pas à l’ombre.

    Plus vous détruirez d’autres insectes (vos oeufs cassés) au printemps, mois ils ont de chance de se reproduire et ils manqueront en été. Tous les insectivores devront se tourner vers ce qui reste : les abeilles.

    Le piégeage généralisé est donc une fausse bonne idée.

    Cassez des oeufs pour faire votre omelette, mais ne tuez pas la poule !

  8. Bonjour.
    Le piège bouteille est une catastrophe pour tout les insectes.
    Cela fait encore plus de ravages.
    Comme ont dis si bien on fait pas d’omelette sans casser les oeufs, mais quand tout les oeufs seront cassé il n’y aurat plus d’omelette a manger.
    Alors oui il faut piéger le frelon asiatique mais pas n’importe comment.
    Quand vous n’aurez plus de bons insectes dans votre environnement il restera que les nuisibles et se sera pas là même chanson.

    Cordialement

  9. Envoyez au diable les Cassandre, en dehors des frelons ces pièges prennent aussi des mouches, des
    moustiques des papillons de carpocapses,
    Sur 3000 frelons asiatiques capturés en 6 ans 200guepes zéro abeille, des centaines de carpocapses, donc forte baisse des asticots dans mes pommes..
    Bon entendeurs… Bravo pour votre recul.
    Je ne suis ni apiculteur ni ecolo fanatique, je suis juste pour « la nature aux ecolo sinceres » et j’en suis et fier de l’être.

  10. Très bon piège pour les passionnés de verger.Prend également des mouches de la cerise,de la prune, des papillons de nuit de la pomme appelé Carpos…..remplacé la bière par du cidre personnellement minimum 6 pièges qui évite tous les traitements.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page