Votre commune vous prête une caméra thermique pour identifier les problèmes d’isolation de votre maison

Et si votre commune vous offrait la clé pour des hivers plus chauds et des factures de chauffage moins salées ? Découvrez le prêt de caméra thermique, votre outil intelligent pour une isolation efficace.

Vous en avez assez d’avoir froid chez vous ! C’est décidé, vous allez entreprendre des travaux d’isolation pour remédier à votre astronomique facture de chauffage ! Mais par où commencer lorsque l’on doit isoler une maison. Si la tâche vous semble insurmontable, mais que vous connaissez les performances thermiques de votre demeure, vous pouvez vous référer à cet article. Cependant, il existe également un petit appareil qui peut vous aider à savoir quels postes de votre maison devez-vous isoler en premier : la caméra thermique. Le saviez-vous que vous n’étiez pas forcément obligé de l’acheter, car il est possible d’en obtenir une en prêt ? Décryptage.

La caméra thermique, qu’est-ce que c’est ?

Une caméra thermique est un appareil qui détecte et mesure la chaleur émise par les objets. Elle utilise cette information pour créer une image fondée sur les différentes températures des surfaces, permettant ainsi de visualiser les variations de chaleur. Ces caméras sont souvent utilisées pour détecter des anomalies thermiques, surveiller la performance des équipements ou localiser des sources de chaleur dans l’obscurité. Dans le cas de travaux d’isolation à prévoir, elles aident les professionnels et les particuliers à connaître les points les plus concernés par les pertes de chaleur, et par conséquent, à agir pour les contenir, voire les supprimer.

La caméra thermique est un outil essentiel pour mener des études thermiques dans son bien.
La caméra thermique est un outil essentiel pour mener des études thermiques dans son bien. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Le prêt de caméra thermique, oui mais…

Le site Améliorons la Ville, créateur de conférences pour la transition énergétique, alerte sur les prêts de caméras thermiques par les communes, qui se multiplient. Si l’objectif semble intéressant et légitime puisqu’il vise à aider les particuliers à isoler leurs habitations, les spécialistes mettent aussi en garde sur l’utilisation de ces petites caméras. En effet, elles sont assez nouvelles dans le paysage énergétique et les professionnels eux-mêmes se forment actuellement à l’interprétation de leurs résultats (architectes, artisans, etc). « Cela exige de connaître les propriétés liées à l’outil et avoir des connaissances sur le comportement thermique, aéraulique et hydraulique du bâti, mais également de maîtriser les nombreux pièges qui peuvent totalement modifier les résultats », peut-on lire sur le site. De plus, si la caméra thermique peut donner des indications, les seules photographies obtenues ne permettront jamais de savoir avec exactitude quels sont les travaux à entreprendre. Pour ces experts, les dérives possibles sont :

  • Inquiéter, à tort, les propriétaires concernés ou à l’inverse le rassurer alors qu’il y a bien des déperditions thermiques.
  • Permettre à des entrepreneurs peu scrupuleux de proposer des travaux qui ne seraient pas forcément nécessaires dans l’immédiat.
  • Engager des travaux qui ne résoudraient qu’une partie des déperditions de chaleur relevées.

En conséquence, les spécialistes conseillent lors de l’interprétation des résultats de noter quelques éléments importants : conditions météorologiques, températures à la prise de vue, heure et caractéristiques techniques de la caméra utilisée.

Une caméra thermique pour identifier les problèmes d'isolation.
Une caméra thermique pour identifier les problèmes d’isolation. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quelques communes concernées ?

Les communes ou agglomérations qui prêtent des caméras thermiques existent, mais elles sont encore peu nombreuses. Découvrez quatre sites qui proposent ce service :

  • Ville de Puteaux (92) : le service Environnement-Développement durable met gratuitement à votre disposition une caméra thermique. Le prêt est gratuit et d’une durée maximale de 48 h. Réservations auprès du service Environnement et Développement durable : 01 41 44 99 82 /agenda2030@mairie-puteaux.fr
  • Ville d’Eaubonne (95) : Pour vous aider à identifier les zones de perte de chaleur dans votre logement, la Ville d’Eaubonne met gratuitement à votre disposition deux caméras thermiques du 1ᵉʳ novembre au 1ᵉʳ avril. La durée du prêt est de 3 jours au maximum. Les emprunteurs devront déposer un chèque de caution de 500 € à l’ordre du Trésor Public. Pour en savoir plus, cliquez ici.
  • Agglomération Cœur Essonne (91) : le prêt de caméra thermique est réservé aux habitants de Cœur d’Essonne Agglomération. La réservation pourra vous être refusée sur place s’il s’avère que vous résidez en dehors des 21 communes de l’Agglomération. Pour en savoir plus, cliquez ici.
  • Service Eco Habitat, Montargis (45) : Le service public local de la rénovation énergétique du Pôle d’Équilibre Territorial et Rural (PETR) Gâtinais montargois propose des mallettes d’outils de mesures diverses. Le prêt de ces équipements est gratuit, sur réservation au 02 38 92 10 58, pour une durée d’une à deux semaines. Il vous sera simplement réclamé un chèque de caution, non encaissé et restitué au retour du matériel en bon état. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Votre commune prête des caméras thermiques ? Vous pouvez nous en informer en nous envoyant le lien du site à nathalie@neozone.org, nous l’ajouterons à cette liste. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Service-ecohabitat.comAmelioronslaville.comPuteaux.frEaubonne.frCoeuressonne.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page