Auto / Moto

Une entreprise transforme un coupé Mercury de 1949 en voiture électrique

Une société américaine propose de convertir d’anciennes voiture en véhicules électriques propres et plutôt performants !

Vous rêvez d’une Buick de 1940 mais vous la trouvez trop polluante ? Votre rêve va peut-être devenir réalité grâce à une société californienne, Icon ! Cette jeune entreprise équipe les châssis originaux de vieilles automobiles de batteries électriques.

Une nouvelle vie pour ces rétro-mobiles en respectant l’environnement. Les nostalgiques vont se bousculer mais aussi devoir se renseigner sur le coût de cette transformation car nous n’avons trouvé aucune grille de tarifs qui ne doivent cependant pas être à la portée de toutes les bourses. Une Rolls Royce en lice pour une course avec une Tesla, on ne demande qu’à le voir !

Icon, a donc lancé la série baptisée « Derelict » littéralement désaffecté. Le principe étant de vider le châssis de la voiture sans rien modifier au niveau de la carrosserie !


A lire également :


Donc si la voiture est rouillée elle restera en l’état, ils ne customisent pas les modèles, mais se charge de les électrifier ! En revanche, côté mécanique, tout est modifié pour la rendre électrique. Ainsi ils remplacent le moteur essence par des batteries et se chargent bien entendu de modifier les transmissions.

À LIRE AUSSI :
Une voiture électrique pollue beaucoup moins qu'un véhicule thermique, sauf pendant sa fabrication

Et ils ne plaisantent pas avec la puissance puisque les modèles ainsi conçus peuvent atteindre des vitesses hallucinantes de 193 km/h et rivaliser avec les moteurs électriques déjà disponibles sur le marché. Au niveau de l’autonomie ils prévoient que ces voitures pourront aligner 320 kilomètres d’affilé sans être rechargé.

Quand on sait que l’autonomie des véhicules électriques commercialisés tourne autour de 300 kilomètres, c’est une belle prouesse avec le véhicule d’origine. Une question cependant se pose car les carrosseries d’antan sont en métal et donc beaucoup plus lourdes que celles qui équipent les véhicules d’aujourd’hui.

Reste donc à savoir si le poids de ces machines n’influencera pas sur l’autonomie des batteries de ces rétro-électriques ? Il faudra également prévoir une petite mise aux normes du véhicule modifié car à cette époque les ceintures de sécurité n’existaient même pas et le freinage se faisait sur frein à disque sans ABS. Avec les vitesses annoncées pour ces véhicules, il faudra d’abord penser à la sécurité avant de frimer le nez au vent au volant de votre Renault 18 électrifiée… On a hâte de voir ça si cela arrive en France ! La nostalgie des voitures des années 60 ou 80 peut-être ?

Crédit photo : ICON

Crédit photo : ICON

Remarque : nous pouvons percevoir une commission lorsque vous achetez par le biais de liens sur notre site, sans frais supplémentaires pour vous. Cela n'affecte pas notre indépendance éditoriale. Pour en savoir plus, cliquez ici.
 

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page