Auto / Moto

Voici les plans pour construire votre propre (et véritable) voiture électrique imprimée en 3D

Un maker fou propose des plans pour imprimer une voiture électrique en 3D, la JellyBelly Car.... Pourrez-vous la conduire ? Telle est la question !

Acheter une voiture électrique vous semble impossible à cause de son coût ? Et si vous l’imprimiez vous-même grâce à une imprimante 3D ? Nous ne sommes plus le 1er avril, ce n’est donc pas un poisson, mais une véritable voiture grandeur nature imprimée avec une imprimante 3D non commerciale… Avec les plans fournis, vous allez pouvoir imprimer la carrosserie, les composants du moteur électrique, la suspension, les freins et la direction. Cette voiture très particulière porte le nom de JellyBeanCar et les plans sont disponibles sur Hackaday. Cela peut paraître assez incroyable ou étrange, et nous n’avons pas testé l’impression, mais si cela vous tente, on vous explique tout !

De quoi avez-vous besoin pour imprimer cette voiture ?

Les plans sont sous licence International Attribution Sharealike (CC-by-sa 4.0), ils peuvent donc être modifiés, développés et utilisés à toutes fins utiles, même commerciales. Il vous faut donc une imprimante 3D FDM standard et quelques centaines de rouleaux de plastiques PLA ou PETG (nous n’avons pas le chiffre exact, mais nous l’imaginons conséquent). Il vous faudra également quelques pièces prêtes à l’emploi et certaines autres pièces devront être imprimées en PA (plastique nylon/polyamide).

les différentes pièces
Crédit photo : Gonzalo P. Chomon (CreativeCommons-Attribution-ShareAlike (CC-by-sa 4.0))

Qui est à l’origine de ces plans ?

Les plans de la voiture imprimée en 3D Jellybean ont été conçus par Gonzalo Chomon, et publiés sur Hackaday. Et il a tout prévu, car évidemment, il est difficile d’imprimer de grandes pièces avec une imprimante 3D domestique ! Les pièces sont donc relativement petites et s’emboîtent ensuite comme des LEGO; certaines se collent ou se soudent ensemble, toujours à l’aide de l’imprimante 3D ! Chomon précise tout de même que “ce projet ne vise pas à reproduire une construction de véhicule standard”. Il souhaitait que le JellybeanCar soit imprimé en PLA ou PETG car il est le plus facile à trouver dans le commerce; les autres plastiques comme PA, PC ou ASB sont plutôt réservés aux professionnels.

À LIRE AUSSI :  Oke Charge, un boitier qui converti les prise domestique en borne électrique en libre service

Cette voiture imprimée en 3D a-t-elle été testée ?

Son concepteur l’a évidemment fabriquée pour la tester et trouver les composants les plus solides possibles, mais aussi les plus légers. Avec l’impression 3D, les structures internes en nid d’abeilles offrent des pièces extrêmement solides qui sont également légères. Pour créer des pièces plus grandes, il en a collé certaines et a utilisé un soudage chimique pour les autres. Pour les composants, ils sont apparemment faciles à trouver en quincaillerie : roues, pneus de vélo, charnières, phares, extrémités de direction, etc. Tous les composants utilisés sont disponibles en ligne ou dans les magasins de bricolage / auto. Il a d’ailleurs aussi déposé une nomenclature référençant les composants utilisés.

une voiture électrique imprimée en 3D
Crédit photo : Gonzalo P. Chomon (CreativeCommons-Attribution-ShareAlike (CC-by-sa 4.0))

Et la batterie et le moteur alors ?

Le maker un peu dingue montre comment il fabrique sa batterie à partir de centaines de petites batteries reliées entre elles; n’importe quelle batterie de vélo de 48 volts peut apparemment faire l’affaire. Quant au moteur, il se trouve également sur internet et doit proposer entre 1000 et 2000 watts de puissance. Quand on lui pose la question de savoir s’il peut la conduire, Chomon répond : Bien sûr que non ! Cette voiture électrique imprimée en 3D est plus un amusement qu’un objet utile, mais ce doit quand même être super fun de voir une voiture de taille normale prendre forme dans le salon… A condition d’avoir un très grand salon, on vous l’accorde. Plus d’informations sur hackaday.io et thingiverse.com.

Source
Motorbiscuit.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page