Auto / Moto

Comment passer au bioéthanol et combien ça coûte (vraiment) ?

Passer au bioéthanol devient de plus en plus tentant avec les prix de l'essence qui s'envolent... Mais comment s'y prendre, et combien ça coûte ?

Le conflit armé qui se déroule depuis le 24 février en Ukraine, envahi par la Russie, entraîne déjà des conséquences sur notre vie quotidienne. Le marché du pétrole s’enflamme et la répercussion directe, pour nous consommateurs, est de voir les prix des carburants s’envoler à la pompe. Plus de 2 euros le litre d’essence ou de gasoil, c’est du jamais vu en France. Si les prix continuent de grimper comme ces derniers jours, il va devenir très compliqué de se déplacer. Depuis quelques semaines, les automobilistes se ruent sur le bioéthanol ou l’éthanol E85, un carburant beaucoup moins cher, qui nécessite cependant la transformation de son véhicule. Mais, combien ça coûte ? Est-ce légal ? Est-ce vraiment intéressant ? On vous explique tout !

C’est quoi ce carburant ?

Le bioéthanol est un carburant à alcool éthylique d’origine agricole obtenu par la fermentation et la distillation du sucre, qui provient en général de la betterave sucrière ou de l’amidon des céréales. Le bioéthanol est différent de l’alcool ménager, car c’est un alcool brut déshydraté; en fait, il n’est pas raffiné et débarrassé de l’eau qu’il contient. Contrairement au gasoil et essence que l’on connaît, le bioéthanol est fabriqué à 100% sur notre territoire. La France exporte d’ailleurs 30% de sa production dans l’Union Européenne et est le premier producteur européen de ce carburant. De plus, ce carburant étant issu de la biomasse, il n’utilise pas d’énergies fossiles… Et échappe aux taxes que nous connaissons sur les carburants classiques. Résultat, à la pompe, le bioéthanol est 50% moins cher qu’un litre de SP95-E10 et de gasoil depuis quelques jours.

une pompe à essence
Image d’illustration. Crédit photo : Shutterstock / Maridav

Comment ça marche ?

Attention, la conversion au bioéthanol est exclusivement réservée aux moteurs essence. Les moteurs diesel ne sont pas compatibles avec cette technologie. Les véhicules essences de toute dernière génération (Flex E85) sont compatibles eux, avec tous les carburants essence, y compris le superéthanol E85. Concrètement, la conversion consiste en l’ajout d’un boitier spécifique sous votre capot. Une reprogrammation du moteur est nécessaire afin qu’il accepte le nouveau carburant. Attention cependant, le bioéthanol est un carburant moins puissant que le sans plomb; le moteur devra donc injecter plus de carburant dans les cylindres pour conserver la même puissance. Par ailleurs, une sonde mesure en permanence la proportion d’éthanol qui permet au boitier d’ajuster le volume de carburant injecté.

À LIRE AUSSI :
Il invente "une aile" aérodynamique en kit pour réduire de 15% la consommation des camionnettes à plateau

Combien ça coûte ?

Aujourd’hui, en France, trois marques sont homologuées et donc, légales: ARM, Biomotors et FlexFuel. Attention, cette installation doit se faire impérativement dans un garage agréé. Il faut compter entre 700€ et 1600€ pour l’achat du boitier et son installation. Avec la forte demande actuelle, les prix que nous annonçons pourraient être obsolètes sous peu ! L’investissement est un peu élevé et si vous ne roulez pas énormément, le jeu n’en vaut peut-être pas la chandelle. En revanche, si vous êtes ce que l’on appelle un grand rouleur, la conversion au bioéthanol pourrait vous faire gagner 5€ tous les 100 kilomètres environ. Si vous parcourez 20 000 kilomètres par an, ce boitier sera donc rentabilisé en 18 mois environ.

  • Norauto propose l’installation d’un boitier FlexFuel pour 699€;
  • Le réseau IdGarages propose également ce service, le prix varie en fonction de votre véhicule;
  • Speedy propose l’installation d’un boitier FlexFuel pour 788€.

De nombreux garagistes proposent désormais ce service, vérifiez juste qu’il soit bien agréé; pour cela, le site biomotors vous aidera à trouver le professionnel près de chez vous. Retrouver sur le site bioethanolcarburant.com toutes les aides proposées dans votre région pour changer de carburant sans changer de voiture.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

3 commentaires

  1. Explications très détaillées sur ce sujet pourtant déjà abordé, mais cette fois-ci, avec des détails pratiques.
    Merci

  2. La conversion électrique (#transitionone sur Orléans) et rouler moins ou au moins plus malin pour éviter de créer des d’embouteillages sont aussi des options simples.

    Regardez les etudes faites cintre le gâchis des embouteillages, c’est simplement un manque de compréhension et de contrôle intelligent qui nous piège individuellement et collectivement.

    D’abord s’armer de courage et de détermination pour rester courtois et patient. Sur le moyen terme nous y gagnerions tous.
    – éviter un accident étant l’ultime obstruction à l’origine des embouteillages, il ne faut jamais se mettre en situation de permettre une collision. L’intelligence est à la base de cette solution et relativement à la porté de tous: une vitesse adaptée à la distance de freinage. Les accidents de coté et l’intelligence de conduire seulement quand vous en êtes capable fait simplement parti du bon sens et rejoigne la physique de toute collision.

    Après vient deux notions plus subtiles à cerner pour certains,
    Simplement: l’entretien (carburant suffisant…) préventif d’un véhicule
    Émotionnellement plus complexe; quoique physiquement simple, laisser -20m au moins- devant votre véhicule pour laisser les autres usagers changer de ligne. Prévoyez vous même votre trajet pour vous intégrer à la complexité du moment sans réveiller la fierté sensible des autres usagers qui serait plus faible émotionnellement.

    No donnez pas aux autorités des raisins de réduire la vitesse maximal pour devoir éviter les morts, sans accidents ils y aura moins de morts logiquement.

    Maintenant la formule de la science des roquettes pour les plus malins(nes): E=1/2.m.V^2.
    Donc si vois comprenez ça non seulement vous chercherez pour éviter de consommer, une véhicule léger et surtout éviter de rouler trop vite puisque l’énergie nécessaire est proportionnelle au carré de la vitesse. Pas besoin de parler d’aérodynamique et du frottement qui sont relativement minime dans la variation d’énergie quoique non négligeable mais pas besoin de s’étaler puisque je roule déjà en #Twike depuis 2011. Pour que les Twike deviennent moins chères il faudrait un marché du véhicule minimaliste plus compétitif sur le moyen terme, moins de lourdes Tesla…

  3. Article incomplet et très approximatif. Primo, il est possible de se passer d’un boitier avec une reprogrammation de l’injection, mon cas avec une Accord 2.4 VTEC. Secundo, l’utilisation de l’E85 entraine des contraintes mécaniques supplémentaires dont je vous passe les détails, cf l’excellente chaine Youtruc “Voitures et ingénierie” pour ça, que certains hauts moteurs ne supportent pas. J’ai changé mes bougies pour des iridiums et la pompe à essence dans le réservoir. Tertio, le prix, 700 euros pour ma voiture et 9 euros aux 100 km d’économie soit un investissement rentabilisé en 7800 km soit 6 mois pour moi. Un peu plus de connaissances techniques et de précision seraient souhaitable. Kenavo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page