Auto / Moto

Hammacher Schlemmer invente un bateau aéroglisseur capable de voler au dessus des vagues !

Si vous faites partie des adeptes de sensations fortes et rêvez de décoller à plus de 6 mètres au dessus de l'eau, ce petit hovercraft vous ravira (mais pas votre porte-monnaie).

Il existe parmi nous bon nombres de personnes à la recherche de sensations fortes. Certains grimpent des buildings à mains nues, d’autres tentent des figures en plein ciel après avoir sauté d’un avion… Encore faut-il réussir à aller jusque là ! Alors, avant de devenir un professionnel des loopings dans les airs, on peut se contenter de limiter les risques, tout en s’assurant de s’en mettre plein la vue, comme avec cet aéroglisseur volant, qui vous promet de survoler les vagues à pleine vitesse !

Le Flying Hovercraft, hybride de bateau et d’avion

Avec ses ailes et son look futuriste, cet engin vous promet de planer jusqu’à 6 mètres au dessus des eaux. Avec 130 chevaux à son moteur à essence bicylindre turbo, il peut atteindre la vitesse de 110 km/h, sur une distance allant jusqu’à 250 km… ça fait rêver ! Par ailleurs, sa coque en fibre de verre composite apporte une résistance au bateau lorsque vous le passez en mode aéroglisseur; il peut encaisser les chocs sur 50 cm et donc franchir de nombreux obstacles. Aussi, les patins d’atterrissage dont il est doté sont en Kevlar. Ce modèle, intégré au catalogue de produits de luxe proposés par la marque, est donc accessible aux particuliers, mais au vue de sa puissance, il nécessite toutefois l’obtention du permis bateau pour pouvoir le piloter. Ce dernier coute 190 000$ (environ 187 000€) et est disponible à l’achat sur le site hammacher.

L'aéroglisseur volant "Flying Hovercraft"
L’aéroglisseur volant “Flying Hovercraft” Crédit photo : Hammacher Schlemmer

Il s’agit de l’aéroglisseur qui glisse sur terre et sur l’eau et qui s’élève dans les airs jusqu’à 70 mph (112 km/h) grâce à ses ailes intégrées. Un moteur à essence de 130 chevaux, bicylindre, refroidi par liquide, turbocompressé et injecté, entraîne son hélice de poussée de 60 pouces en composite bois/carbone (…) Fonctionnant en eau douce ou salée et jusqu’à 30% d’inclinaison sur le sable, la boue, l’herbe, les marécages, le désert, la glace et la neige, ses ailes et son élévateur horizontal permettent aux pilotes de sauter simplement au-dessus d’obstacles aquatiques ou terrestres d’une hauteur de 20 pieds, insurmontables pour un aéroglisseur classique. Un joystick contrôle les trois gouvernails verticaux et la gouverne de profondeur (…) L’appareil s’immobilise sur des patins d’atterrissage en composite Kevlar. Son centre de gravité bas et sa coque en composite fibre de verre/PVC lui permettent de fonctionner avec des vents allant jusqu’à 25 mph (40 km/h) (…). Deux réservoirs d’essence de neuf gallons (35 litres) offrent une autonomie de 160 milles (250km). Peut supporter une charge utile de pilote/passager allant jusqu’à 600 lb (272 kg) en vol.hammacher.com

Le cockpit de l'aéroglisseur
Le cockpit de l’aéroglisseur . Crédit photo : Hammacher Schlemmer

Quelles conditions pour passer son permis plaisance ?

Selon le site officiel de l’administration française, Vous devez avoir 16 ans minimum pour vous présenter à l’examen du permis bateau eaux intérieures. A partir de cet âge, dans le cadre de la conduite accompagnée, et même si vous n’avez aucun permis, vous êtes en droit de piloter un bateau à moteur en eaux intérieures.

“Le permis bateau eaux intérieures: Rivières, lacs, canaux est obligatoire si vous souhaitez piloter un bateau de plaisance: Bateau utilisé pour une navigation de loisir ou de sport par son propriétaire ou par un locataire et dont la coque a une longueur allant de 2,5 à 24 mètres. Sont exclus les véhicules nautiques à moteur: Rivières, lacs, canaux d’une puissance motrice de plus de 4,5 kilowatts (6 chevaux) et d’une longueur de moins de 20 mètres. On parle aussi de permis fluvial.” Service-Public.fr

Comment le passer (et piloter l’hovercraft) ?

La théorie:

Vous devrez d’abord suivre une formation théorique d’une durée de 5h minimum, en présence d’un moniteur et probablement d’autres candidats à l’examen. Puis, il faudra vous inscrire (et débourser 30€ de frais) sur le site d’un des centres suivants référencés par l’Etat:

  • La Poste
  • Dekra
  • SGS : objectif code
  • Bureau Véritas : CodeN’Go
À LIRE AUSSI :  Aqualines : les bateaux volants "Ekranoplan" seront fabriqués au Pays Basque  

Un QCM de 40 questions vous sera présenté, avec un marge d’erreur de 5 réponses fausses.

La pratique:

Cette formation dure cette fois ci 3h30 (avec 2h de conduite incluse) en présence d’un moniteur qui jugera si vous êtes apte à piloter seul. Elle peut se dérouler en présence de plusieurs élèves simultanément, au nombre de 4 maximum. A noter qu’après la validation de l’examen théorique, vous avez 18 mois pour passer l’examen pratique, sans quoi il faudra reprendre la formation depuis le début. Par ailleurs, dès l’âge de 14 ans et jusqu’à 16 ans, il est permis de piloter un bateau dont les dimensions ne dépassent pas 20 mètres, mais de jour seulement. Il est pour cela nécessaire “d’appartenir à un organisme affilié à une fédération sportive agréée dans le cadre des activités proposées par cet organisme.” Etant donné qu’il faut compter près de 190 000€ pour acquérir cet engin, pas sûr qu’on le laisse dans les mains de nos ados, à moins que le moteur ne soit coupé !

Source
service-public.frhammacher.com

Sow Lane

Amoureuse des mots, chaque être humain est un livre à découvrir ! (j'ai déjà fait un tour de coussin massant et j'ai pas fait un article)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page