Auto / Moto

Incendies de batterie : un frein à l’achat de véhicules électriques ?

Considérés comme les moyens de transport du futur, les véhicules électriques font pourtant face à un avenir incertain. Et pour cause, les consommateurs font preuve d’une grande méfiance face aux problèmes d’incendie qui touchent les batteries Li-ion.

De plus en plus de constructeurs se lancent sur le marché des voitures électriques. Cette tendance est non seulement liée à une volonté de protéger l’environnement, elle découle aussi d’un souhait de profiter des allègements fiscaux que les gouvernements accordent aux acteurs de ce domaine. Malheureusement, un problème de taille pourrait empêcher les ventes de décoller : le risque d’incendie des batteries Li-ion.

Les rappels se multiplient

Ainsi, comme le souligne CNN, BMW a rappelé en septembre dernier 10 modèles hybrides rechargeables après avoir constaté la présence de débris susceptibles de pénétrer dans les cellules de leur batterie et provoquer en conséquence un incendie. Plus récemment encore, l’agence fédérale américaine chargée de la sécurité routière a dû ouvrir une enquête après avoir reçu des rapports d’incendies de batterie concernant la Chevrolet Bolt. Hyundai a de son côté annoncé en octobre qu’elle allait rappeler 6 700 Kona aux États-Unis et 75 000 véhicules de ce modèle dans le monde…

Cette situation freine-t-elle les ventes de voitures électriques ? Oui selon Michelle Krebs, responsable de communication chez AutoTrader. D’après elle, ces problèmes récurrents d’incendies de batterie peuvent détourner les acheteurs potentiels. Ceci, d’autant que la fiabilité et la sécurité figureraient parmi les critères que les consommateurs tiennent compte lorsqu’ils recherchent un nouveau véhicule.

Une menace que les constructeurs doivent prendre au sérieux

Il incombe bien évidemment aux constructeurs de changer la donne face à cette réalité complexe. Mais les critiques jouent aussi un rôle important, notamment dans la modification de la perception des choses. Les incendies de voitures électriques restent rares, même comparés aux incendies de véhicules thermiques. Cependant, ils retiennent l’attention car la technologie des voitures électriques est encore considérée comme relativement nouvelle.

À LIRE AUSSI :  Il est possible d'acheter une voiture électrique en kit pour seulement 820€ sur Alibaba, la Changli Nemeca...

L’année dernière par exemple, en raison de deux incendies de batterie qui ont fait la une des médias, Tesla a dû retoucher la partie logicielle de ses voitures. Et quelques années plus tôt, le constructeur avait ajouté des plaques sous ses véhicules à cause de rapports pointant du doigt la fiabilité de la structure qui protège la batterie des débris de la route.

Il faut savoir que si les batteries Li-ion sont davantage susceptibles de prendre feu par rapport à d’autres accumulateurs, c’est principalement en raison de leur densité d’énergie élevée, laquelle est nécessaire pour proposer une bonne autonomie sans alourdir le véhicule.

Les incendies sont en général provoqués par une mauvaise conception, une usure ou une erreur logicielle, le taux de charge/décharge étant contrôlé par ordinateur. Autant dire que pour construire des voitures électriques suffisamment sûres en termes de risque d’incendie, les fabricants devraient améliorer leurs technologies.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page