Auto / Moto

Les pare-brises avant 1983 étaient de véritables dangers pour les conducteurs !

Les pare-brises en verre feuilleté sont une avancée majeure en matière de sécurité mais connaissez-vous les ancêtres de ces pare-brises sécurisés ?

Si vous avez moins de 40 ans, vous n’avez pas connu la mésaventure des pare-brises qui explosaient… En revanche, si vous êtes nés dans les années 70, vous avez dû voir vos parents mettre la main comme pour tenir le pare-brise en cas de projection de gravillon ! Certains le font peut-être encore plus par réflexe que par nécessité !

Depuis 1983, verre feuilleté est obligatoire pour les pare-brises et c’est une excellente chose… Avant cette date, le moindre impact provoquait l’éclatement du pare-brise, des morceaux de verre partout et un danger pour les occupants du véhicule ! Aujourd’hui, le pare-brise se déforme si le projectile est très lourd, ou un impact se forme, mais il n’éclate plus !

Comment c’était avant ?

La première voiture équipée d’un pare-brise naît en 1874 : il s’agit de la Randolph ! Et à l’époque, les pare-brises étaient plats ! Ils étaient simplement montés entre deux guides, comme on insèrerait un verre entre deux racks ! Et évidemment, ils explosaient en éclat au moindre choc !

Puis les premiers pare-brises en verre trempé sont apparus ! Le verre trempé était deux à cinq fois plus résistant qu’un verre simple. Pour réaliser le verre trempé, il est chauffé à 600° puis refroidit en le plongeant dans l’eau ! Cependant il explose toujours à la suite d’un choc ou d’une rencontre fortuite avec un caillou !

On doit le premier pare-brise en verre trempé Édouard Benedictus en 1910. Son pare-brise intercale une couche cellulose entre deux couches de verre. En 1944, c’est le constructeur suédois VOLVO qui équipe la PV444 du premier pare-brise en verre trempé !

À LIRE AUSSI :
Aux oubliettes le contrôle technique obligatoire pour les motos, les trois roues, quadricycles et voitures sans permis

Et aujourd’hui ?

Depuis 1983, les pare-brises en verre feuilleté sont obligatoires. Et les vitres latérales des voitures sont également fabriquées dans le même feuilletage. Ceci pour rendre plus difficile les tentatives de vols. Seules les lunettes arrière ne sont pas soumises à l’obligation du verre feuilleté, présentant moins de risque pour les occupants en cas d’éclatement ! D’ailleurs si vous possédez une voiture d’avant 1983 et que vous devez changer votre pare-brise, il faudra obligatoirement le remplacer par du verre feuilleté. Ou vous risquerez une amende de 68€ !

Mais c’est quoi le verre feuilleté ?

Les pare-brises en verre feuilleté se compose de deux plaques de verres soudées à chaud avec une feuille de PVB (Polyvinule de Butyral). C’est cette feuille qui permet au verre de ne pas éclater en cas de choc, mais de rester collé au PVB. Depuis 1983, en France, l’article R316-3 du Code de la route impose à l’ensemble des vitres d’une voiture d’être en verre feuilleté. Sauf la lunette arrière comme dit précédemment !

Depuis la technologie a fait d’autres miracles : les verres solaires sont capables de filtrer 60% des rayons du soleil… Les verres athermiques eux, absorbent une petite quantité des rayons et réfléchit le reste vers l’extérieur. Mais également les verres hydrophobes ou acoustiques, qui isolent complétement des bruits de l’extérieur, et même de celui du moteur ! Le futur des pare-brises se situe probablement dans l’ultra connecté… Passage des péages, réception de la télévision ou de la radio… Quant au pare-brise chauffant inventé en 1985, il n’a pas eu le succès escompté !

Source
leprogres.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page