Auto / Moto

Les voitures électriques du futur pourront miner de la cryptomonnaie pendant la recharge de leur batterie

Dans un futur proche, il ne sera plus nécessaire d’investir dans un rig pour miner des cryptomonnaies. Nos voitures électriques pourront faire l’opération pendant qu’elles chargent.

Les cryptomonnaies ou cybermonnaies sont des monnaies virtuelles et décentralisées. Elles sont disponibles uniquement sur  réseau informatique. Le minage consiste à créer les crypto-devises et à valider les transactions; ces actions nécessitent des calculs informatiques complexes. Les opérations de minage reposent ainsi sur de puissants ordinateurs dédiés appelés rigs. Il s’avère que ces derniers pourraient prochainement avoir de sérieux concurrents.

Vers des voitures électriques aussi performantes que les rigs ?

Le constructeur canadien Daymak travaille actuellement sur la Spiritus, une voiture électrique autonome capable de miner des cryptomonnaies. Faire d’un véhicule un superordinateur pour le minage des monnaies virtuelles cryptographiées semble ridicule au premier abord, mais en y réfléchissant bien, l’idée présente des perspectives très intéressantes.

L’industrie automobile électrique connaît une forte croissance depuis plusieurs années. Elle propose aujourd’hui des modèles qui rivalisent avec leurs homologues à moteur thermique. Les véhicules électriques sont devenus de véritables bijoux de technologie. Leur puissance de calcul continue d’augmenter de manière exponentielle.

Une voiture électrique idéale pour les adeptes des cryptomonnaies

Les modèles autonomes nécessitent des spécifications informatiques très avancées. Cela leur permet de rouler de façon sécurisée dans un environnement où les paramètres changent à chaque mètre parcouru. Les véhicules doivent proposer une navigation autonome sans faille pour garantir la sécurité des passagers. Pour cette raison, les constructeurs ne mettent pas seulement en avant le nombre de kilomètres possible avec une seule charge, mais aussi la puissance de calcul du système embarqué.

À LIRE AUSSI :  La police allemande saisit 60 millions de dollars en Bitcoin sans pouvoir y toucher, faute de mot de passe...
Les voitures électriques du futur pourront miner de la cryptomonnaie pendant la recharge de leur batterie
Crédit photo : Shutterstock / yucelyilmaz

Faire de la voiture électrique une machine aussi performante qu’un rig de minage de cryptomonnaies, Daymak a sauté le pas. Sa Spiritus – dont la sortie est prévue pour 2023 – est un véhicule autonome qui sera capable de miner des cybermonnaies pendant la recharge. « Nous serons au milieu d’une révolution de la blockchain. Tout le monde paiera avec de la cryptomonnaie d’ici là, et nous construisons ces voitures dans cet esprit », a exprimé le PDG de l’entreprise canadienne, Aldo Baoicchi.

Déjà 350 millions de dollars de précommandes pour la Spiritus

Annoncée en juin dernier via un communiqué de presse, la voiture autonome de Daymak peut prendre en charge le Bitcoin, le Dogecoin, le Cardano et l’Ethereum. Elle se déclinera en deux versions : le modèle Deluxe à 19 999 dollars et la version Ultimate à 149 000 dollars, avec des autonomies respectives de 290 et 480 km.

Le constructeur canadien n’a pas encore communiqué sur les performances de minage de sa Spiritus. Pour l’instant, il est donc impossible de faire une comparaison avec un rig conventionnel. Toutefois, Daymak a indiqué avoir déjà enregistré 350 millions de dollars de précommandes.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page