Auto / Moto

Retrofit : VIRVOLT transforme votre vieille bicyclette en vélo électrique !

Désormais vous pouvez garder votre vieux vélo et l'électrifier... Avec une cinquantaine de vélo électrifiés chaque jour, Virvolt répond là, à un vrai besoin des consommateurs.

Vous possédez un vélo mais vous ne l’utilisez pas ? Soit parce que votre corps n’a plus 20 ans et que pédaler devient compliqué. Soit parce que vous êtes du genre flemmard et qu’avaler des kilomètres en pédalant ne vous enchante pas plus que ça ! Peu importe la raison.

Mais votre vélo pourrait renaître de ses cendres en devenant électrique ! C’est ce que propose VIRVOLT, une jeune société parisienne. En quelques heures votre vélo classique devient un vélo électrique à l’aide d’un kit de conversion. Une manière de faire du neuf et de l’actuel avec de l’ancien. Pour un prix sensiblement équivalent, transformer votre vélo en électrique est plutôt un bon plan.

Virvolt c’est quoi ?

A ce jour, VIRVOLT transforme votre vélo à Carrefour, au Centre Commercial de Carré-Sénart (77) ainsi que dans deux magasins Monoprix parisiens (Beaugrenelle et Montparnasse). Concrètement, les techniciens de Virvolt installent un moteur dans la roue arrière ou dans le pédalier et la batterie sur le cadre ou sur le porte-bagage. Tout dépend du modèle de votre vélo.

Combien ça coûte ?

Electrifier son vélo avec Virvolt coûte entre 800 et 1200€ selon les installations. Bientôt une solution à moins de 600€ sera proposée. Il faut savoir qu’un vélo électrique coûte en moyenne 1800€. Si vous utilisez l’aide proposée par la région Ile-de-France qui est de 500€, votre vélo vous revient à 1300€…

Retrofit : VIRVOLT transforme votre vieille bicyclette en vélo électrique !
Virvolt installe un moteur dans la roue arrière ou dans le pédalier. Crédit photo : Virvolt

Ce qui reste toujours plus cher que de l’électrifier. Bien sûr il existe des vélos électriques d’entrée de gamme à moins de 1000€ mais l’équivalent batterie-moteur de Virvolt correspond plutôt à ceux des vélos électriques de prix autour de 1800€. “L’objectif c’est de mettre la mobilité électrique dans les mains de tout le monde, pour pas trop cher, avec des composants de qualité” raconte Jérôme-Aristide Gaymard, le fondateur de Virvolt sur francebleu.fr.

Des aides possibles

Pour un modèle cargo acheté 1000€ sans assistance électrique par exemple, cela revient à 1300€ pour l’électrifier… Un vélo cargo électrique neuf coûte environ 5000€… Le calcul est assez simple à réaliser ! Et certaines collectivités proposent des aides à l’électrification. La Ville de Paris prend en charge 33% de montant hors taxe par exemple. Ce qui diminue encore le coût final. Un prix qui peut encore baisser grâce aux suvbentions des communes comme celle de la Ville de Paris qui prend en charge 33% hors taxes du montant de l’électrification.

Pour quels vélos ?

La technologie Virvolt s’adapte à tous les vélos « mécaniques » depuis 1990… Aucun problème donc pour électrifier le vélo de votre père ou mère auquel vous tenez tant ! Aujourd’hui, ce sont 50 vélos qui sont électrifiés chaque mois par Virvolt, il y a donc un réel besoin des consommateurs. Et demain ? Peut-être le vôtre ?


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page