Auto / Moto

Sinclair C5 : la mini voiture électrique des années 80 un peu trop en avance sur son temps

La Sinclair C5 a acquis une certaine popularité non pas par son utilisation innovante mais pour son échec spectaculaire. La cause ? Un manque non négligeable de sécurité ainsi qu'une déception des consommateurs par rapport à ce à quoi ils s'attendaient...

Les véhicules électriques font aujourd’hui fureur sur le marché de l’automobile. Mais cela n’a pas toujours été le cas ! En effet, avant la popularité que connait aujourd’hui les véhicules électriques, bon nombre d’invention du même genre ont vus le jour. Cependant, certaines ont rêvé trop grand et ont fini par échouer de façon spectaculaire.

C’est notamment le cas du Sinclair C5, un petit véhicule électrique populaire pour son invention mais également pour son échec. La cause ? Le Sinclair C5 a été décrit comme un véhicule électrique mais était en fait un tricycle à pédales à assistance électrique.

L’histoire du Sinclair C5, le plus petit véhicule électrique

Le Sinclair C5 a été pensé et développé par Sir Sinclair à la fin des années 1970. Connu pour sa richesse et ses différentes inventions, Sir Sinclair voulait également innover pour l’industrie automobile. Son projet ? Un véhicule utilisable par tout le monde, abordable à acheter et à utiliser.

En 1983, l’usine de production mise en place par Sinclair Vehicles et Hoover, fit beaucoup parler d’elle ! A tel point que les différents constructeurs automobiles commençaient à craindre une certaine concurrence.

Sinclair C5 : la mini voiture électrique des années 80 un peu trop en avance sur son temps
By Prioryman – Own work, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=35368168

Malheureusement, lors de sa présentation, le Sinclair C5 scella alors son propre sort. Les différents journalistes présents s’attendaient à une véritable voiture électrique innovante. Quelque chose qui bousculerait réellement le marché de l’automobile. Mais le Sinclair C5 était en réalité un trois-roues monoplace qui enchaînait les défauts. Aucune visibilité sur la route, aucune protection contre les éléments ainsi qu’une tenue dangereusement près de la route. De plus, le Sinclair C5 avait en réalité très peu de moyens de se déplacer dans la circulation.

Rétrofit : comment bénéficier de la prime à la conversion pour transformer un véhicule thermique à l'électrique

Niveau motorisation, la Sinclair C5 s’alimente par un moteur de 250 W sur la roue arrière gauche ainsi que par une batterie plomb-acide de 12 volts. L’objectif de ce tricycle était que le seul occupant n’aurait pas à beaucoup solliciter les pédales. En réalité, cela était impossible puisque la C5 était incapable de monter une pente sans surchauffer, et ce, même en pédalant. Sa vitesse de pointe, quant à elle s’élevait à 20,1 km/h pour 16km d’autonomie, par temps froid sa vitesse de pointe et son autonomie se divisaient par deux…

Les différents problèmes que présentaient la Sinclair C5

En plus de ces problèmes de performances, la Sinclair C5 était fabriquée en polypropylène qui n’offrait aucune protection en cas d’accidents. De plus, le tricycle ne présentait aucun confort et en cas de virage rapide, celui-ci appelait même à basculer.

Sinclair C5 : la mini voiture électrique des années 80 un peu trop en avance sur son temps
By Prioryman – Own work, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=35368159

Un des autres problèmes de ce véhicule était sa visibilité sur la route. En effet, son profil ne permettait pas aux autres conducteurs de remarqué le tricycle ce qui représentait un réel danger pour l’occupant. La liste conséquente des problèmes du Sinclair C5 a de toute évidence participé à son échec.

En Charente, un ingénieur invente une voiture-vélo électrique intégralement recyclable !

Au départ, l’invention de Sir Sinclair était vu comme une innovation pour l’avenir. Malheureusement, les tests n’ont pas été concluant. A tel point qu’en août de la même année, Sinclair Vehicles s’est vu mis sous séquestre et a officiellement déclaré un échec. Même le prix très abordable du tricycle n’a pas permis à celui-ci de connaître le succès que son inventeur espérait. Voyant l’échec que connaissait le Sinclair C5 au Royaume-Uni, Sir Sinclair décida d’étendre les ventes dans d’autres pays. Malheureusement, les organismes de sécurité de tous les pays ont conclu que la C5 était très dangereux et même carrément criminelle.

De nos jours, un Sinclair C5 peut se vendre jusqu’à environ 6 000€ car celui-ci est devenu insolite. En effet, les propriétaires s’amusent à les modifier afin de leurs donner plus de vitesse et de les présenter lors de rencontres dédiées. Mais ces véhicules n’ont toujours pas le droit de circuler sur les routes aujourd’hui.

Source
autoevolution.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page