Une petite nouvelle dans les rangs de la police nationale : la Viséo ou voiture de surveillance électrique dotée d’une nacelle s’élevant à 4 m de haut… Pour surveiller les foules apparemment ?

Une nouvelle arme que l’on pourrait qualifier de fatale pour les automobilistes fait son apparition dans les rangs de la police. Elle est déjà utilisée dans des villes comme Evry (91), Béziers (34) ou le Mont-Saint-Michel (50) et pourrait bientôt équiper la plupart des forces de police en place.

Toujours en quête de moyens plus performants pour réduire la mortalité routière (version officielle), cette voiture-vigie baptisée Viséo devrait aussi permettre de dresser de nombreuses contraventions à la vitesse de l’éclair (version officieuse) ! Commercialisée par la société Iris, elle permet une surveillance des foules avec une vigie qui se lève à 4 m de hauteur. Les paris sont ouverts : surveillance et prévention ou contrôle et répression ?


A lire également : Fensens, le premier radar de recul en kit connecté


La Viséo se présente donc sous la forme d’une voiture lambda et électrique, mais dont l’habitacle se désolidarise du châssis pour s’élever sur un vérin à 4 m de hauteur. La partie haute peut accueillir un agent et est bien entendu dotée de jumelles radar.

Le dispositif fonctionne en 4G et peut transmettre instantanément les infractions relevées au centre d’appel (ou déclencher l’envoi des PV). Les caméras ainsi disposées offrent une surveillance à 360° directement dans l’habitacle. Au moins côté écologie, elle est plutôt bien conçue, puisque totalement électrique et fabriquée dans des matières recyclables à 95%.

Au pire quand on sait que les constructeurs automobiles prévoient des voitures universelles bridées à une certaine vitesse, ou des voitures volantes, ou encore des pilotages autonomes, on se dit que cette vigie sortie d’un film de super-héros retrouvera sa fonction initiale de surveiller les foules et protéger la population ! Ils sont inventifs quand même non ?

Crédit photo : irisfrance.eu

Crédit photo : irisfrance.eu

Crédit photo : irisfrance.eu

Crédit photo : irisfrance.eu

Selon les informations du site largus.fr