Auto / Moto

Uitsloot : il invente une étrange mobylette qui roule au méthane extrait des marais

Aux Pays-Bas, une mobylette au look étrange fascine les habitants de la ville d’Arnhem. L’Utisloot fonctionne effectivement au méthane récolté dans les étangs.

Alors que la tendance à l’électrique sévit dans de nombreux pays, en partie à cause de la pandémie de Covid-19, certains continuent de s’intéresser au moteur à combustion. Preuve en est, un ingénieur néerlandais du nom de Gijs Schalkx a mis au point une mobylette qui roule au méthane issu des marais. Baptisé Uitsloot ou Sloot Motor, le mot « sloot » signifiant « étang » en néerlandais, l’engin est un « véhicule presque entièrement durable », notent nos confrères d’Autoevolution. Il est équipé d’un moteur Honda GX160 que Schalkx a lui-même modifié. Concrètement, l’ingénieur y a creusé un trou pour permettre l’alimentation en méthane.

« Une quête pour garder le moteur à combustion en vie »

Schalkx détaille son projet sur un site internet dédié. Il a également mis en ligne une vidéo YouTube pour présenter l’Uitsloot. D’après lui, le moteur utilise toujours de l’essence pour démarrer, mais fonctionne ensuite au méthane. Ce dernier est contenu dans un ballon qui, lui-même, est placé dans un récipient en verre à l’arrière de la mobylette.

Il s’agit « d’une quête pour garder le moteur à combustion en vie dans un avenir sans fossile », a déclaré l’inventeur. Et d’ajouter : « conduire une voiture électrique ne veut pas dire que l’on est exempté du circuit pétrolier sur lequel tourne notre société (…) Dépenser plus d’argent pour un problème ne le résoudra pas, nous sommes le problème et nous devons changer. » Effectivement, l’Uitsloot a en partie été conçue pour montrer que le thermique a aussi son utilité en dépit de la ruée vers les deux-roues électriques.

U-Be : Honda dévoile un scooter électrique à pédales à moins de 405€

Huit heures pour remplir le réservoir

Toujours selon les explications de Schalkx, la partie la plus délicate dans l’utilisation de l’Uitsloot réside dans la collecte du méthane naturel. Pour l’heure, c’est l’inventeur lui-même qui assure cette opération. Il n’hésite pas à se mouiller dans les étangs de sa ville pour obtenir cet élément essentiel au fonctionnement de sa mobylette. Le remplissage du réservoir nécessite environ huit heures de travail dans les marais. La récolte se fait à l’aide d’un récipient qui flotte à l’envers sur l’eau, lequel il convient de remplir manuellement à l’aide d’une binette.

Huit heures pour remplir le réservoir
Huit heures pour remplir le réservoir. Crédit photo : Gijs Schalkx / Capture d’écran YouTube

Une autonomie de 20 km…

Schalkx utilise également une pompe à vélo manuelle pour transférer le gaz dans le ballon. L’Uitsloot est capable de parcourir 20 km avec un réservoir de méthane plein. Bien qu’il s’agisse d’une performance médiocre au regard des heures de travail nécessaires à la collecte du méthane naturel, l’ingénieur et concepteur néerlandais estime que le jeu en vaut la chandelle. D’ailleurs, si le carburant venait à manquer, Schalkx a prévu des pédales pour pouvoir continuer à se déplacer. En fait, l’Uitsloot ressemble davantage à un cyclomoteur qu’à une grosse cylindrée.

Retrofit : des kits de conversion pour transformer les Solex en "scooter" électriques

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page