Les prestataires de véhicules en autopartage de Paris seront bientôt assujettis à une nouvelle redevance… Pour créer des places de parking ? Ou pour augmenter leurs tarifs ? Les deux sans doute !

Lasse de voir les trottinettes et deux roues en libre-service déposés n’importe où, la Mairie de Paris a annoncé qu’une redevance sur les véhicules en autopartage serait bientôt appliquée aux opérateurs qui viendront s’installer dans la capitale.

La municipalité avance également que les recettes de cette nouvelle taxe serviront à créer de nouvelles places de parking pour ces véhicules. Encore faudra-t-il que ces places soient utilisées à bon escient et ce n’est pas gagné ! Une taxe de 20€ à 156€ par véhicule, dégressive en fonction du nombre de véhicule dans la flotte. Cette redevance s’appliquera aux nouveaux prestataires mais également à ceux déjà en place.


A lire également : Stator, l’étonnante trottinette électrique XXL


En attendant la loi d’orientation des mobilités qui tarde à venir, la Mairie de Paris prend donc les devants pour tenter de réguler le développement de sociétés qui arrivent sur le marché du « free-floating » sans prévoir de places de stationnement adéquates.

Les redevances ainsi appliquées devraient permettre de financer 2500 emplacements de parking sans pour autant allonger la distance de prise en charge du véhicule par les utilisateurs. Il est prévu un point de stationnement tous les 150 m environ soit moins de 2 minutes à pied.

Rien n’est précisé sur la répercussion de ces nouvelles redevances sur les utilisateurs mais il semble évident que les prestataires augmenteront leurs tarifs pour couvrir ce coût supplémentaire. Il faut effectivement réguler cette nouvelle faune urbaine mais il faut encore une fois passer par le porte-monnaie des utilisateurs…

Peut-être qu’à l’inverse une prime de bonne utilisation pour ceux qui déposent leurs véhicules dans les endroits réservés aurait été une autre manière de palier au problème de stationnement mais ça c’est une utopie !

Crédit photo : Alexandre BONAZZI pour Neozone

Code promo LIME (Lyon et Bordeaux) pour tester gratuitement les trottinettes électriques en libre service

Selon les informations du site auto.bfmtv.com