Auto / Moto

Vélos électriques : faut-il souscrire une assurance dédiée ?

Les vélos électriques sont en très forte expansion depuis quelques années... Mais comment les assurer en fonction de leurs caractéristiques ?

Les vélos électriques sont devenus les VAE préférés des Français en quelques mois. Des ventes explosives probablement dopées par les différentes aides proposées, et par l’envie des citadins de changer de mode de transports. Pendant la crise sanitaire, ils devenaient aussi une alternative aux transports en commun bondés. Mais le vélo électrique est un investissement certain et les vols sont de plus en plus fréquents. Concernant les assurances, elles dépendent du modèle: simple vélo électrique ou Speed Bike, les garanties sont différentes. En France, il n’existe aucune obligation d’assurer un vélo, qu’il soit électrique ou mécanique… Pourtant, mieux vaut être prudent, et on va tout vous expliquer.

Quel contrat pour un speed bike ?

Les contrats d’assurance « Speed Bike » sont semblables à ceux que l’on pourrait prendre pour une voiture finalement. Il faut qu’il propose la responsabilité civile, qui vous couvrira si vous blessez un tiers dans un accident ou encore, si vous endommagez un autre véhicule. Vous avez également la possibilité de souscrire un contrat qui couvrira les dommages aux véhicules (incendie, destruction à la suite de chute ou accident). Enfin, il est possible d’inclure, et c’est fortement recommandé, une garantie contre le vol.

Ne surtout pas oublier la garantie conducteur !

Quel que soit le contrat d’assurance d’un véhicule, il ne couvre généralement que les blessures que vous causez à autrui… Mais le conducteur n’est jamais couvert lui-même s’il est blessé dans un accident dont il est l’auteur (responsable ou non d’ailleurs). La plupart des assureurs propose cette garantie en option… Ne la refusez surtout pas ! En cas d’accident et sans garantie conducteur, vous ne seriez tout simplement pas indemnisé !

Quelles sanctions en cas de non-assurance ?

Comme sur tous véhicules à moteurs, le défaut d’assurance en cas de simple contrôle d’un Speed Bike est sanctionné d’une amende 135€. Mais les sanctions peuvent surtout être très lourdes en cas d’accident sans assurance… En cas d’accident et de blessures à un tiers, voire de décès, l’auteur (ou conducteur) devra indemniser les victimes ou leurs familles. Autant vous dire que parfois, une vie ne suffirait tout simplement pas à rembourser.

À LIRE AUSSI :
Un kit de conversion à 350€ pour transformer n'importe quelle bicyclette en vélo électrique en 20 minutes

Et pour les vélos électriques normaux ?

Comme nous vous l’avons dit, la responsabilité civile du contrat multirisques habitation couvre l’utilisation d’un véhicule électrique, y compris les véhicules pour enfant, à condition que la vitesse ne dépasse pas 6 km/h. Si votre vélo électrique, comme l’autorise la réglementation française, roule à 25 km/h ou plus, renseignez-vous auprès de votre assureur. Parfois, il suffit juste d’ajouter quelques garanties pour couvrir son utilisation… En ajoutant quelques euros à votre facture annuelle bien entendu. Quel que soit le modèle de votre vélo électrique, l’assurance contre le vol et la garantie conducteur nous semblent essentielles ! Il est difficile en revanche de donner un prix quant à l’assurance pour un vélo: cela va dépendre de la région, de l’utilisation, du prix d’achat du vélo électrique, de sa puissance, etc. Le mieux étant de demander une simulation à votre assureur, en prenant soin de réunir toutes les informations techniques de votre vélo ou speed bike.

Nous avons testé le vélo électrique EP-2 Pro d’ENGWE
EP-2 Pro : Test et prise en main du vélo électrique (speedelec) d’ENGWE. Crédit photo : Alexandre Bonazzi pour Neozone

La différence entre un vélo électrique, un speed bike et une draisienne ?

Le vélo électrique

Les VAE ne sont soumis à aucune obligation d’assurance et sont généralement couverts par la responsabilité civile familiale; elle est donc souvent incluse dans le contrat multirisques habitation.

Le speed bike

Pour les Speed Bike, qui dépassent les 25 km/h de vitesse et peuvent fonctionner sans que l’on ait besoin de pédaler, c’est différent: s’ils sont désignés comme des vélos électriques rapides, ils sont en fait assimilés à des cyclomoteurs… Ils sont donc soumis à l’obtention d’un BSR pour le conduire, et à une obligation d’assurance au tiers au minimum.

La draisienne

Une draisienne est assez similaire au vélo; elle possède en revanche des spécificités particulières qui font que l’on peut la qualifier de draisienne. Des roues plus petites et surtout une absence totale de pédale. Les draisiennes viennent de rentrer récemment dans le cadre légal du code de la route.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page