Auto / Moto

Voiture électrique : la “recharge” en 5 minutes devient enfin une réalité

Moins de 5 minutes, non pas pour charger une batterie de voiture mais pour échanger une vide avec une pleine... C'est le concept de Nio qui tente de percer en Europe !

Le constructeur chinois Nio s’est déjà installé en Norvège avec ses bornes de recharge pour voitures électriques en 5 minutes, et désormais, c’est sur le marché allemand qu’il s’installe. La première station de charge allemande est aussi la première à avoir été fabriquée en Europe, pour le continent européen. Nio est une jeune marque fondée en Chine en 2014 qui l’ambition de conquérir l’Europe avec ses stations de charge ultrarapides. Déjà présent en Norvège donc, avec ses bornes mais également le SUV électrique ES8, la petite entreprise grandit et s’installe chez nos voisins… Et elle ne s’arrêtera probablement pas à l’Allemagne. Découverte !

Une entreprise en pleine expansion

Après la Norvège puis l’Allemagne, ce sera ensuite au tour des Pays-Bas, de la Suède, et du Danemark… Bien sûr, ils prévoient aussi de s’implanter en France, mais pour le moment, aucune date n’a été confirmée. Dans une interview accordée à InsideEVs, un site spécialisé dans le domaine des mobilités électriques, cette station dispose de 14 emplacements, dont 13 contiennent une batterie prête à être installée ainsi qu’un dernier emplacement, qui reste vide. Le dernier étant destiné à accueillir la batterie vide de la voiture. Ce système, si l’on en croit les données du constructeur, permet 312 échanges par jour, soit une durée moyenne de 4,6 minutes par opération.

La première station d'échange de batteries pour les voitures électriques.
La première station d’échange de batteries pour les voitures électriques. Crédit photo : NIO

Déjà 10 millions de « swaps » en un an !

Rappelons qu’un swap est donc un échange de batterie. Concrètement, Nio ne propose pas des bornes de chargement classiques mais des batteries pleines à échanger contre des vides. Et ce n’est à priori que le début de l’évolution de l’enseigne puisque selon un site automobile chinois, Car News China, la marque développe actuellement une troisième génération de stations d’échange de batteries. Celle-ci sera testée entre la fin de l’année et le début de l’année 2023. Et toujours selon les annonces du constructeur, elle devrait être encore plus rapide, ce qui permettrait peut-être à l’entreprise d’atteindre l’objectif de 4000 structures de charge dans le monde en 2025…

À LIRE AUSSI :  Amsterdam : Heineken livre sa bière par citerne électrique !

Une batterie « chinoise » produite en Hongrie…

Nous avons pour habitude de voir les produits chinois fabriqués en Chine, mais pour la première fois, l’entreprise a décidé d’exporter sa fabrication en Europe et notamment dans un entrepôt de 10 000 mètres carrés construit en Hongrie. Il est le premier centre de production opérationnel hors de Chine et il servira aussi à la recherche et au développement pour l’Europe. La marque entend en effet envahir le Vieux Continent, puisqu’elle devrait notamment y commercialiser différentes voitures : les ES7, ET5 et ET7, compatibles avec les batteries disponibles évidemment… Nio travaille aussi sur le développement de bornes de recharge rapide qui offriront une puissance de 500 kW pour 650A et devraient être opérationnelles d’ici la fin de l’année, en Europe et en Chine. Si ce jour arrive, le géant du secteur Tesla se verrait dans l’obligation de reconnaître sa défaite avec seulement 350 kW pour les superchargeurs V4… C’est un combat de titans qu’engage Nio avec les plus grands fournisseurs tels Tesla ou Circontrol qui, à ce jour, propose le plus puissant chargeur avec 400 kW en Espagne…

Source
Gearrice.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page