Environnement

Cette tribu indienne construit de magnifiques ponts « naturels » et vivants

Il existe une tribu indienne qui fabrique des ponts vivants à partir des arbres de la forêt. Il faut en moyenne 23 ans pour qu'un arbre devienne pont... C'est leur manière de transmettre leur patrimoine aux futures générations.

Dans nos pays, les ponts sont forcément faits de béton armé ou parfois de bois. Mais ils sont tous construits par des ingénieurs et des ouvriers. Ils se construisent en quelques mois pour les plus grands. Dans la province indienne de Maghalaya vit la tribu Khasi. Cette tribu réalise depuis des siècles des ponts vivants ! Des œuvres d’art préservées qui mettent des décennies à pousser. Les Khasis à l’origine d’un pont vivant ne verront sans doute pas leur œuvre terminée ! Mais, le plus important pour eux reste de le transmettre aux générations futures qui, elles, le verront abouti.

Morningstar est un architecte de 23 ans qui exerce le métier de créateur de ponts vivants et il est le seul au monde ! Il faut au minimum 20 ans pour qu’un pont vivant finisse sa croissance. Concrètement les ponts vivants sont bâtis à base de deux ficus elastica, l’arbre roi de ces forêts. Cet arbre produit des lianes tentaculaires en grandissant et forme un pont suspendu vivant ! L’architecte débute le pont puis laisse la nature œuvrer sans jamais couper une seule des lianes de l’arbre.

Photo de Abhijeet Khedgikar/ Shutterstock
Cette tribu indienne construit des magnifiques ponts « naturels » et vivants
Cette tribu indienne construit des magnifiques ponts « naturels » et vivants

La tribu des Khasi transmet donc de génération en génération ces ponts vivants et protège ainsi son écosystème du tourisme de masse. Bien qu’il ne puisse pas endiguer le tourisme devant la magnificence des lieux, Morningstar essaie au moins de le contenir.

Photo de Jim W Kasom / Shutterstock
Cette tribu indienne construit des magnifiques ponts « naturels » et vivants
Cette tribu indienne construit des magnifiques ponts « naturels » et vivants

Il sensibilise les autochtones et les touristes à la sauvegarde de ce lieu magique. Pour que les ponts vivants puissent continuer à pousser pendant encore quelques siècles ! La transmission aux générations futures est primordiale pour les Khasi et cela passe forcément par la préservation de ces œuvres naturelles : les ponts vivants !

Photo de dhritipurna / Shutterstock
Cette tribu indienne construit des magnifiques ponts « naturels » et vivants
Cette tribu indienne construit des magnifiques ponts « naturels » et vivants
Photo de Abhijeet Khedgikar / Shutterstock
Cette tribu indienne construit des magnifiques ponts « naturels » et vivants
Cette tribu indienne construit des magnifiques ponts « naturels » et vivants
Photo de Abhijeet Khedgikar / Shutterstock
Cette tribu indienne construit des magnifiques ponts « naturels » et vivants
Cette tribu indienne construit des magnifiques ponts « naturels » et vivants
Photo de Mazur Travel / Shutterstock
Cette tribu indienne construit des magnifiques ponts « naturels » et vivants
Cette tribu indienne construit des magnifiques ponts « naturels » et vivants

Photo d’illustration De Mazur Travel / Shutterstock

Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Via
Regard-peuplesetnature

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page