De plus en plus populaire, le gazon synthétique permet de faire « des économies d’eau considérables »

Le gazon synthétique serait plus écologique qu'il n'y paraît et connaît une forte croissance cette année.

Si vous avez l’occasion de visiter certaines régions de France, situées plutôt au sud comme le Médoc ou le Pays basque, un détail pourrait vous sauter aux yeux. Dans certaines propriétés, vous apercevrez un gazon jauni par le manque d’eau et l’interdiction de l’arroser. Tandis que dans certaines autres, un gazon vert magnifique, qui semble ne pas avoir souffert. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le gazon synthétique fait son grand retour cette année ! Les puristes tomberont probablement de leur chaise, en nous lisant, pourtant la demande des clients pour du gazon synthétique ne cesse de croître. À la clé, un gazon toujours impeccable, sans entretien, et surtout sans consommation d’eau. Alors ? Écologique le gazon synthétique ou totalement démodé ? Voyons de près pourquoi cette herbe toujours verte plaît autant.

Le gazon synthétique en très forte hausse

Au Pays basque, une région normalement réputée pour ses pluies abondantes, les commandes de gazon synthétique affluent. Si ce type de gazon se réservait aux petits balcons ou aux terrasses auparavant, certains propriétaires optent désormais pour un jardin entier en synthétique. Tout comme certaines collectivités locales et grandes entreprises. « Il y a cinq ans, lorsque j’ai commencé à m’intéresser à ce marché, pour me démarquer et me diversifier dans mon activité de jardinier paysagiste, je faisais 700 m² de gazon synthétique. L’an passé, la société a réalisé 4 000 m², entre le Pays basque et le sud des Landes », confie Guillaume Pigassou, cogérant d’Inoa Paysage, dans une interview accordée au journal Sud-Ouest.

Le gazon synthétique, des économies d'eau, d’électricité, d’essence, et de temps.
Le gazon synthétique, des économies d’eau, d’électricité, d’essence et de temps. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Pourquoi choisissent-ils du gazon synthétique ?

Selon le gérant de l’entreprise, ses principaux clients sont les clubs de sport ou collectivités locales. Cependant, de plus en plus de particuliers optent aussi pour le gazon synthétique. En effet, ce gazon artificiel offre plusieurs avantages, surtout en cette période d’inflation, où tout augmente de manière vertigineuse. Le gazon synthétique, c’est d’abord l’assurance d’avoir un gazon impeccable toute l’année. Par ailleurs, opter pour cet élément decoratif constitue aussi des économies d’eau considérables, ainsi que des économies d’électricité, d’essence et de temps. Puisqu’il n’est plus nécessaire de tondre, ni d’arroser, les factures d’énergie s’allègent considérablement. L’installation d’un gazon artificiel constitue un paradoxe pour de nombreuses personnes. Certes, il n’est pas très « naturel », mais il est cependant « très écologique » !

Briser les fausses idées sur le gazon synthétique !

Le gazon synthétique est encore largement critiqué par son côté polluant. Il est vrai qu’il a longtemps été fabriqué avec des plastiques ou des matières toxiques. Le gérant d’Inoa Paysage affirme qu’aujourd’hui, les temps ont changé, et que la qualité du gazon synthétique s’est nettement améliorée. En choisissant un gazon synthétique fabriqué en Europe, avec des fibres en polymère vierge, non recyclés, sans métaux lourds, anti-UV et anti-chlore, le gazon synthétique n’est plus un produit toxique. Un gazon synthétique coûte aujourd’hui entre 70 et 100 € le mètre carré, en fonction de la hauteur du gazon choisi et du type de sol. Un budget conséquent pour équiper un grand jardin évidemment. Cependant, il peut être une solution économique pour de petits espaces, évitant la tonte et l’arrosage. Le changement climatique qui s’opère et les sécheresses à venir nous feront-ils revenir sur certains de nos préjugés ?

Où acheter du gazon artificiel, synthétique ?

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page