Frelon asiatique : comment le reconnaître et signaler sa présence cet été ?

Découvrez pourquoi il est crucial de signaler sa présence et comment reconnaître cette espèce invasive, ainsi que des conseils pour contribuer à la lutte contre cette menace pour la biodiversité.

Nous sommes désormais au début d’un été qui promet d’être caniculaire. Et comme chaque année, pendant l’été, il faudra collaborer avec quelques hôtes indésirables tels que les moustiques, les guêpes et quelques frelons européens probablement. Il est un autre insecte pour lequel nous devrons collaborer, mais surtout contre lequel nous devons absolument lutter : le frelon asiatique ! Cet hyménoptère nous est arrivé d’Asie par le biais de l’importation d’une poterie chinoise livrée dans le Lot-et-Garonne. Depuis cette date, le frelon asiatique s’efforce de décimer un peu plus chaque jour nos essaims d’abeille, de dévorer les fruits des vergers et accessoirement de nous pourrir nos apéros estivaux ! Mais comment savoir si le frelon asiatique est présent chez vous ? Et comment lutter contre ce fléau, énorme menace pour la biodiversité ? Voici quelques conseils pour aider les autorités à lutter contre le frelon asiatique.

Pourquoi lutter contre le frelon asiatique en été ?

Au printemps, les reines frelons asiatiques forment des nids primaires, plus petits que les nids définitifs. C’est le moment idéal pour détruire les nids et, ainsi, éviter aux larves de devenir des frelons avides d’abeilles ! Facile à dire, mais plutôt difficile à mettre en pratique, tant les nids sont nombreux. En été, ce sera donc contre des milliers de frelons juste nés, qu’il nous faudra lutter ! En conséquence, il ne faut pas hésiter à disposer des pièges dans votre jardin ! Par ailleurs, il est également primordial de signaler la présence du frelon asiatique sur votre territoire par le biais de l’Inventaire national du patrimoine naturel (INPN). Cet organisme tient à jour une base de données qui permet de savoir où et quand le frelon asiatique s’installe-t-il dans une région, permettant ainsi d’organiser la guerre contre cet insecte destructeur.

Un frelon européen à gauche et un frelon asiatique à droite.
Un frelon européen à gauche et un frelon asiatique à droite. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Pourquoi signaler le frelon asiatique et comment le reconnaître ?

Vous supposez que des frelons asiatiques ont élu domicile dans votre jardin ? L’Inventaire national du patrimoine naturel (INPN) maintient une base de données pour suivre l’évolution de cette espèce invasive et publie une fiche de signalement, pour le reconnaître à coup sûr. Physiquement semblable à une guêpe de grande taille, le frelon asiatique se distingue par son abdomen jaune orangé et les extrémités jaunes de ses pattes. Bien qu’il ne représente pas de réel danger pour les humains, il est une menace pour les abeilles, se nourrissant volontiers de ces dernières.

Si vous souhaitez signaler la présence du frelon asiatique dans votre département et connaître les derniers signalements, vous pouvez consulter la page dédiée à cet insecte sur le site de l’Inventaire national du patrimoine naturel. Il est essentiel de pouvoir identifier correctement le frelon asiatique à pattes jaunes (Vespa velutina) et de le différencier de ses cousins, notamment le frelon d’Europe (Vespa crabo). Vous pouvez retrouver la fiche de signalement à remplir sur le site de l’INPN.

Depuis quand le frelon asiatique est-il arrivé dans votre région ?

Les individus présents en France appartiennent à la variété nigrithorax, caractérisée par une coloration prédominante brune. Ces spécimens sont issus de femelles fondatrices introduites accidentellement avec des poteries importées de Chine par un horticulteur du Lot-et-Garonne. Dès 2004, cet horticulteur avait remarqué la présence du frelon autour de sa propriété. Depuis lors, l’insecte s’est largement répandu et a envahi plus de la moitié du territoire français, comme en témoignent les données de l’Inventaire national du patrimoine naturel (INPN).

N’écrasez jamais un frelon asiatique, vous pourriez en attirer beaucoup d’autres !
N’écrasez jamais un frelon asiatique, vous pourriez en attirer beaucoup d’autres ! Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Il a également colonisé d’autres pays tels que l’Espagne, le Portugal, la Belgique, l’Italie, l’Allemagne, l’Angleterre et les Pays-Bas. Sur cette carte, vous pourrez constater que la France est touchée dans sa globalité. Et pour connaître la date d’apparition du frelon asiatique dans votre département, cette carte évolutive montre la progression du frelon asiatique d’ouest en est, pour la France et l’Europe.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page