Environnement

Phéromones : pourquoi ne faut-il JAMAIS écraser un frelon asiatique (Vespa Velutina) ?

Lutter contre la prolifération du frelon asiatique est indispensable. Cependant, il ne faut pas l’écraser et l'on vous explique les raisons.

Depuis 2004, un insecte s’est invité en Europe par le biais d’une poterie chinoise livrée dans le Lot-et-Garonne. Cet insecte, c’est le frelon asiatique qui, depuis cette date, n’a cessé de conquérir des territoires, menant une guerre sans merci aux abeilles et aux autres insectes. Si les spécialistes pensaient pouvoir l’éradiquer dès le commencement, c’est désormais acté : il faudra vivre avec le frelon asiatique et lutter particulièrement contre sa prolifération. Son éradication est dorénavant impossible. Il n’est pas « dangereux » pour l’Homme, sauf pour les personnes allergiques aux piqûres. En revanche, c’est un véritable fléau pour les abeilles dont il raffole. Il faut donc le piéger en toutes saisons ou presque, mais il ne faut surtout pas l’écraser et l’on va vous en expliquer les raisons.

Pourquoi le frelon asiatique est-il un fléau pour la biodiversité ?

Le principal problème du frelon asiatique est que l’on ne lui connaît pas de réel prédateur. Certains animaux pourraient nous aider à l’éradiquer, mais ils ne sont pas assez nombreux et sont souvent des migrateurs. Par conséquent, ils ne sont pas présents toute l’année sur le territoire. Par ailleurs, en Asie, où ce nuisible est présent depuis de nombreuses années, les abeilles ont appris à développer des moyens de défense. Ce qui n’est pas encore le cas des abeilles européennes. Le frelon asiatique s’attaque aussi à certaines cultures comme les vergers, réduisant à néant un arbre entier parfois. Enfin, il ne consomme pas que des abeilles, mais de nombreux insectes, appauvrissant progressivement notre patrimoine naturel !

Les nids de frelon asiatique sont généralement de grande taille et peuvent atteindre plus d'un mètre de hauteur. Ils ont une forme en forme de poire avec une ouverture sur le bas.
Les nids de frelon asiatique sont généralement de grande taille et peuvent atteindre plus d’un mètre de hauteur. Ils ont une forme en forme de poire avec une ouverture sur le bas. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Comment reconnaître un frelon asiatique et détecter son nid ?

Le frelon asiatique peut être identifié grâce à ses pattes bicolores : noires près du thorax et jaunes à l’extrémité. Son thorax est velu et de couleur noire, tandis que son abdomen présente un anneau orangé. Sa tête est également noire et il mesure environ deux à trois centimètres. Selon les données de l’inventaire national du patrimoine naturel, on peut observer la présence du frelon asiatique un peu partout en France.

Quant à son habitat, tout dépend de la saison. Au printemps, on en trouve de petite taille appelés nids primaires, généralement placés sous abri (garage, abri de jardin, hangar, etc.). Ce sont des « incubateurs » de larves pour les nids définitifs à venir qui abriteront la colonie. Ces derniers peuvent être situés en hauteur, sous les branches d’un arbre, dans des bâtiments ou des haies. Les nids de frelons ont une forme sphérique ou en poire et peuvent mesurer de 60 à 80 cm.

Les frelons asiatiques construisent généralement leurs nids en hauteur, dans des endroits élevés tels que les arbres, les charpentes, les greniers, les hangars, les buissons ou même les poteaux électriques. Ils préfèrent les endroits isolés et abrités.
Les frelons asiatiques construisent généralement leurs nids en hauteur, dans des endroits élevés tels que les arbres, les charpentes, les greniers, les hangars, les buissons ou même les poteaux électriques. Ils préfèrent les endroits isolés et abrités.

Pourquoi ne faut-il jamais écraser un frelon asiatique ?

Pour détruire un nid, il faut faire appel à un professionnel, mais surtout pas aux pompiers, sauf si le nid se trouve près d’une école par exemple. La demande est telle que les pompiers ne se déplacent plus pour ôter un nid de frelons ou de guêpes. Si vous croisez un frelon asiatique et que vous parvenez à le mettre au sol, réfrénez votre réflexe de l’écraser rageusement avec votre chaussure ! En l’écrasant, vous allez lui permettre de libérer des phéromones sexuelles, qui vont attirer d’autres frelons asiatiques. Une action totalement inutile, voire contre-productive. Pour vous en débarrasser, il vaut mieux le noyer, puis le jeter plutôt que de l’écraser.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page