Une idée géniale venue de Corée… Une équipe de chercheurs à mis au point une batterie qui dépollue l’atmosphère et produit de l’énergie.

Toute idée ingénieuse mérite d’être soulignée et quand il s’agit de maîtriser la pollution et les gaz à effet de serre, elle le mérite encore plus. C’est en Corée qu’une équipe de scientifique a eu l’idée de transformer la pollution atmosphérique en énergie électrique.

Quand on sait que la Corée est l’un des pays les plus pollués du monde à cause de sa forte population mais également d’une croissance économique exponentielle, il est grand temps que les chercheurs se penchent sur la question de la dépollution. Séoul est la 17ème ville la plus polluée au monde ! Voici comment ils ont imaginé recycler l’air pollué pour l’utiliser intelligemment.

De nombreux essais de dépollution de l’air ambiant ont été réalisés mais les déchets produits par cette dépollution n’avaient pas encore trouvé d’utilité et donc ne servait pas à grand-chose. Dépolluer pour repolluer ensuite n’avait aucun intérêt. Il faut savoir que les déchets atmosphériques sont actuellement « ingérés » par nos océans et les rendent plus acides, détruisant au passage l’éco système marin.


A lire également :


Les chercheurs de l’Université de l’UNITS menés par le professeur Guntae Kim ont donc imaginé une énorme batterie capable de reproduire le phénomène observé dans les océans en dissolvant le CO2 contenu dans l’air dans une solution aqueuse. En fonction du niveau d’acidité de l’eau, ils sont parvenus à faire varier le volume d’électrons se déplaçant et générer du courant électrique avec cette réaction chimique.

Grâce à cette batterie et à ces réactions chimiques, la moitié du CO2 contenu dans l’air peut être réutilisé. En couplant cette batterie a un énorme aspirateur d’air ce pourrait être une excellente solution pour dépolluer l’atmosphère et générer de l’électricité. Les tests ont permis de montrer que les électrodes peuvent tenir sans problème 1000 heures de réaction électrochimique.

Et cerise sur le gâteau, la réaction chimique ainsi réalisée rejette de l’hydrogène… Un gaz d’avenir si l’on en croit les constructeurs de véhicules propres qui comme nous vous l’avions écrit il y a peu se lancent dans l’élaboration de vélos à l’hydrogène !

Dépollution de l’atmosphère, génération d’électricité propre, production d’hydrogène le tiercé parfait pour une invention qui, nous l’espérons se généralisera très vite !

Inventée par des ingénieurs Coréens, cette batterie transforme la pollution en électricité

Crédit photo De emre topdemir/Shutterstock

Inventée par des ingénieurs Coréens, cette batterie transforme la pollution en électricité