Environnement

Les chercheurs songent sérieusement à refroidir la Terre de manière artificielle, mais est-ce une bonne idée ?

Le domaine de recherche qui vise à manipuler le climat à un nom, c'est la géo-ingénierie solaire.

Pouvez-vous concevoir que la Terre puisse être refroidie artificiellement ? Une idée qui peut sembler à la fois absurde mais séduisante puisqu’elle nous permettrait de ne plus autant stresser sur l’avenir de notre planète. Une organisation américaine à but non-lucratif spécialisée dans la protection du climat, dénommée SilverLining, se penche justement sur ce domaine d’étude pour découvrir les avantages de cette méthode et, surtout, ses inconvénients.

2,6 millions d’euros seront alloués dans des programmes de recherche sur la géo-ingénierie solaire

Le mercredi 28 octobre dernier, SilverLining a déclaré qu’il lançait un projet de recherche dans la géo-ingénierie solaire. Pour ce faire, l’organisation a alloué 2,6 millions d’euros de subventions dans cinq programmes de recherche.

Pour information, ce procédé consiste à imiter le phénomène naturel issu des éruptions volcaniques au cours desquelles des nuages de cendres sont rejetés dans l’atmosphère. En 1991, il a été observé que l’éruption du stratovolcan Pinatubo aux Philippines a recraché des millions de tonnes de dioxyde de soufre dans l’atmosphère. Cela eut pour conséquence de réduire la température au niveau mondiale d’un demi-degré environ en 1992. Les chercheurs cherchent ainsi à envoyer des particules dans l’atmosphère pour réfléchir les rayons du Soleil et les renvoyer dans l’espace.

La géo-ingénierie solaire serait la solution rapide pour résoudre le réchauffement climatique ?

Chris Sacca, co-fondateur de Lowerbon Capital, une entreprise d’investissement qui finance SilverLining a déclaré que même si la décarbonisation est nécessaire, cela prendrait au moins 20 ans. Or, il est impératif d’explorer d’autres solutions comme la réflexion de la lumière pour éviter de condamner d’innombrables vies, espèces et écosystèmes.

Crédit infographie : ValentinaKru / Shutterstock
Les chercheurs songent sérieusement à refroidir la Terre de manière artificielle, mais est-ce une bonne idée ?
Illustration de l’influence du dioxyde de soufre émis par l’activité volcanique: destruction de la couche d’ozone et de l’effet de refroidissement par rayonnement solaire

Malgré tout, les scientifiques n’ont aucune certitude sur l’efficacité de cette technique d’autant plus que les effets secondaires liés à un tel procédé restent pour l’instant inconnus. D’où tout l’intérêt des programmes d’études lancés par SilverLining pour identifier les conséquences négatives que pourrait avoir la géo-ingénierie solaire sur les écosystèmes mondiaux.

Les Etats-Unis et l’Australie lancent aussi des recherches dans ce domaine

Par ailleurs, plusieurs responsables dans le monde se mobilisent pour rechercher des solutions au problème climatique. Par exemple, le Congrès américain a offert 3,4 millions d’euros à l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA) en décembre 2019 pour étudier les tenants et aboutissants de la géo-ingénierie solaire.

À LIRE AUSSI :  Des scientifiques dévoilent une carte des villes françaises qui pourraient être englouties par les eaux d'ici 30 ans...

De même, l’Australie est actuellement en train de mener des expériences pour savoir si cette méthode pourrait sauver la Grande Barrière de Corail. En tout cas, si le refroidissement artificiel de la Terre avait pu être perçu comme une solution farfelue auparavant, plus de scientifiques commencent à la considérer comme une option sérieuse pour protéger – même à court terme – notre planète du réchauffement climatique. L’Assemblée des Nations unies a même abordé cette solution lors de sa réunion en juin 2019 au Kenya. La géo-ingénierie solaire nous évitera-t-elle le désastre climatique ? Affaire à suivre.

Photo d’illustration Photobank gallery / Shutterstock

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page