Environnement

Loi anti-gaspillage : le changement c’est maintenant !

Vendredi 30 Janvier 2020, la loi anti-gaspillage devrait être enfin adoptée au Sénat... Elle va forcément impliquer des bouleversements dans notre quotidien mais c'est pour la bonne cause.

2040 : plus aucune bouteille d’eau en plastique ne sera en vente ! C’est l’objectif clairement annoncée par la députée Marta de Cidrac, dans le cadre de la loi anti-gaspillage. Cette loi devrait être définitivement entérinée ce jeudi 30 janvier devant les sénateurs !

Même si depuis plusieurs années déjà des efforts sont faits par les magasins pour réduire le gaspillage, cette fois, ce sera cadrée dans une loi que chacun devra respecter… L’interdiction de jeter les invendus, celle des pailles en plastiques ou des bons de réduction papier font partie de cette future loi…Et on ne va pas s’en plaindre !

À LIRE AUSSI :
Au poids chiche, le camion transformé en épicerie paysanne zéro déchet

Evidemment on ne peut qu’applaudir ces mesures prises pour mettre fin aux plastiques, tickets de caisse et autres polluants inutiles qui font pourtant partie de notre quotidien. En revanche, de nombreux bouleversement sont à venir, et il va falloir nous adapter rapidement !

L’étiquetage des produits :

Aujourd’hui, certaines marques pratiquent le greenwashing ! Ce système qui promet des emballages respectueux de l’environnement mais qui, en réalité ne sont pas moins polluants que les autres. C’en est terminé ! Désormais l’étiquette devra mentionner le pourcentage de matières recyclées mais également un indice de réparabilité de chaque produit concerné. En serait-il terminé de l’obsolescence programmée par la même occasion ? Le consommateur choisira probablement l’appareil qui lui semble le plus durable dans le temps ! Une certaine marque de smartphones américaine va devoir revoir sa copie !

Les tickets de caisse papier :

Ce sera donc acté ! Les tickets de caisse papier et autres bons de réduction remis en caisse seront dématérialisés. Certains magasins équipés de caisses automatiques fonctionnent déjà de la sorte. Le ticket de caisse est imprimé uniquement sur demande ou envoyé par mail (Boulanger, Décathlon, Casino…)

Et le vrac ?

Aujourd’hui, lorsque vous vous présentez en grande surface avec votre bocal en verre ou votre sac en toile, l’accueil n’est pas toujours des plus sympathiques ! Demain les magasins ne pourront plus refuser de vendre la marchandise dans un contenant apporté par le client ! Il en est donc terminé des produits bio en vrac que l’on peut glisser dans des poches en plastique ! Une incompatibilité totale pourtant obligatoire aujourd’hui ! Les vendeurs de boisson devront également proposer un prix inférieur au client qui se présentera avec son verre personnel !

Les médicaments n’ont pas été oubliés !

Il en est terminé des boîtes de 30 comprimés pour un traitement qui n’en demande que 10 ! Les médicaments seront donc, quand le traitement le permet vendus à l’unité au patient… Un bon moyen de réduire le gâchis des médicaments inutilisés, de ne plus rembourser des médicaments inutilement. Cela permettra également de limiter l’automédication avec les restes de médicaments !

Comme pour tout changement radical, il va falloir prendre nos marques, nous habituer à oublier certaines pratiques bien ancrées. Mais franchement, ce n’est pas trop tôt… Merci pour la planète !

Photo de couverture WAYHOME studio / Shutterstock

Source
efigaro.fr
Tags

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer