Environnement

Quels sont les effets des plantes et jardins d’intérieur pour votre santé mentale et l’air de votre maison ?

Si les plantes d'intérieur sont agréables à entretenir et à regarder, elles ne seraient pas si dépolluantes que l'on pourrait le croire, et c'est une étude scientifique qui le dit.

Nous entendons souvent dire que les plantes d’intérieur purifient l’air, qu’elles sont bénéfiques pour la santé. Mais est-ce une croyance populaire ou une réalité scientifique ? Depuis cette pandémie de COVID 19, on passe beaucoup plus de temps chez nous qu’à l’extérieur. Et certaines populations comme les Américains passeraient 90% de leur temps dans des espaces clos (source Environmental Protection Agency (EPA).

Dans un intérieur, les niveaux de pollutions peuvent parfois être 5 fois plus élevés qu’à l’extérieur. De fait, nous cherchons à purifier notre habitat; les purificateurs d’air ont d’ailleurs connu un essor sans précédent. Mais les plantes vertes peuvent-elles jouer ce rôle ? Une étude scientifique se penche sur la question.

Comment les plantes pourraient-elles purifier l’air ?

Souvenez-vous de vos cours de Biologie ou de Sciences et Vie de la Terre pour les plus jeunes: les polluants de l’air sont le dioxyde de carbone, le monoxyde de carbone, l’oxyde nitreux ou encore certains composés volatils, qui se trouvent parfois à l’intérieur de nos maisons. On apprend que le phénomène de photosynthèse des plantes peut dépolluer notre air: elles absorbent le dioxyde de carbone et le transforment en oxygène.

Un rapport de la NASA de 1989 affirme d’ailleurs que les plantes seraientt une solution prometteuse à la pollution de l’air intérieur. Mais des recherches plus récentes viennent semer le trouble sur cette idée que l’on pense véridique depuis tant d’années.

L’étude récente des plantes « dépolluantes »

Dans un rapport publié en 2017 dans la revue Building and Environment, les scientifiques ont étudié l’efficacité des plantes d’intérieur, et elles ne seraient efficaces qu’entre 0.9% et 9% pour l’élimination de l’ozone.  Avec des tests effectués dans des conditions réelles dans une maison américaine, les scientifiques estiment qu’il faudrait remplir une pièce entière du sol au plafond pour que les plantes soient efficaces; pas très pratique si on habite un studio.

À LIRE AUSSI :
Un jardin potager bio géré par des habitants des favelas pour nourrir la population et éradiquer la délinquance
Quelques plantes en pot dans un appartement.
Quelques plantes en pot dans un appartement. Photo d’illustration. Crédit image : Shutterstock / New Africa

On oublie donc les plantes vertes pour purifier l’air ? Pas tout à fait, une autre étude plus récente (2020) publiée dans le Journal of Environmental Management explique que les murs végétaux, eux, pourrait être utilisé pour la purification des bâtiments. Les plantes d’intérieur auraient donc un effet bénéfique sur la dépollution de l’air ambiant, à condition qu’elles soient nombreuses.

Mais alors quels effets peuvent-elles avoir sur notre santé ?

Pendant les différentes périodes de confinement, les citoyens du monde entier se sont lancés dans des travaux de jardinage: un des rares moyens peut-être pour échapper à l’enfermement, à condition de posséder un jardin. Ainsi, une autre étude de mai 2021 publiée dans la revue Environmental Research estime que les plantes offrent une distraction pour l’esprit et améliorent donc la santé mentale. Si elles ne purifient pas notre intérieur à proprement parler, elles seraient une sorte d’échappatoire, un moyen de se déconnecter des soucis du quotidien.

Selon un article paru sur le site Observatoire et Prévention, entretenir des plantes d’intérieur aurait plusieurs effets bénéfiques, comme améliorer la convalescence après une intervention chirurgicale. Mais elles permettraient également de réduire le stress, d’augmenter la créativité, la productivité, l’attention et la concentration… Et même si elles ne purifient pas vraiment l’air, est-ce vraiment important ? Il existe désormais des purificateurs bien plus puissants qui sont conçus pour cela. Continuons donc de cultiver nos plantes vertes, juste pour le plaisir !

Source
livescience.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page