Environnement

Le réchauffement climatique a causé la disparition de 14 % des coraux en moins de 10 ans !

Lorsque l'on parle des conséquences du réchauffement climatique, on oublie souvent de mentionner les dégâts sur les coraux, indispensables à la biodiversité sous marine, et pourtant en réel danger.

Le réchauffement climatique devient un phénomène de plus en plus inquiétant, qui engendre de nombreuses conséquences sur la planète. Nous le savons tous, si rien n’est entrepris pour diminuer l’émission des gaz à effet de serre, l’humain sera certes victime de ce phénomène, mais ne sera pas le seul.

En effet, la faune et la flore présentes sur notre belle planète seraient également impactées. Entre 2009 et 2018, 14% des coraux peuplant les océans auraient disparus dans le monde. Cette affirmation est tirée d’un rapport du mardi 5 octobre réalisé par le Réseau mondial de surveillance des récif coralliens (GCRMN).

Les coraux : un habitat essentiel pour la faune et la flore marine

Bon nombre de signes indiquent les conséquences du réchauffement climatique. Mais le plus flagrant reste l’état des récifs coralliens dans le monde en 2020. Un communiqué de presse du GCRMN a récemment fait l’état des lieux des dégâts sur 12 000 sites différents dans 73 pays. Selon les scientifiques, celui-ci reste le signe le plus précis des dégâts provoqués par la hausse des températures.

Selon la même organisation, les récifs coralliens se retrouvent confronté à un stress permanent dû au réchauffement climatique. Mais d’autres facteurs entrent cependant en compte: la surpêche, le développement côtier non durable ainsi qu’une baisse de la qualité de l’eau sont en cause.

Une élève de sixième récompensée pour un filtre pour lutter contre les zones mortes dans l'océan

Une disparition de 14% des coraux

Sur une durée de 9 ans, de 2009 à 2018, le monde aurait vu disparaître près de 14% de ses récifs coralliens. Ce pourcentage de disparition équivaut à une quantité plus importante que tout le corail vivant d’Australie. C’est près de 11 700 km² qui ont disparu en 9 ans.

Les coraux sont un élément essentiel à la faune et flore sous-marine. En effet, bien que ceux-ci ne représentent qu’un 1% du plancher océanique, ils n’abritent pas moins d’un quart de la faune et la flore marine. Les coraux constituent non seulement un habitat, mais également une source de protéines et de médicaments pour toute la population marine.

Selon une étude portant sur dix régions coralliennes dans le monde, le réchauffement climatique serait la première cause de disparition des coraux. Un épisode de ce genre particulièrement marqué s’est produit en 1998.

La solution : réduire les gaz à effet de serre

Bien que le réchauffement climatique soit à ce jour inévitable, il y a bien des solutions pour le ralentir, et la première serait de réduire au maximum les émissions de gaz à effet de serre que nous produisons.

Un rapport de l'ONU affirme que la viande in-vitro n'est pas une très bonne alternative à la viande naturelle

Ce phénomène est la plus grande menace pesant sur les récifs coralliens mondiaux. Le sujet est au cœur de tous les débats et devient un point crucial à un mois de la COP26.

Cependant, il ne faut pas perdre espoir. De nombreux récifs résistent et sont capables de se reconstituer si les conditions le permettent. Néanmoins, afin d’espérer leur reproduction, il faut agir, et vite ! Si des mesures immédiates sont prises, la santé à long terme des récifs coralliens sera préservée. Sachez que, depuis peu, il existe des « jardiniers des mers » qui s’emploient a créer des coraux pour pouvoir repeupler les récifs.

Source
la-croix.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page