Une start-up coréenne est sur le point de faire revenir à l’école des enfants déscolarisés grâce à une vache solaire.

Dans certains endroits du monde et notamment en Afrique, la scolarisation des enfants n’est pas une priorité alors des entrepreneurs essaient d’encourager les parents à envoyer leurs enfants vers l’école, vers la culture, vers leur futur tout simplement. Il faut parfois user de subterfuges (ou d’imagination) pour que ces petits écoliers puissent avoir accès au Savoir !

Une start-up sud-coréenne, Yolk a imaginé un concept de « vache solaire » et a d’ailleurs reçu le prix de l’innovation 2019. Une vache solaire pour encourager les enfants à étudier ? Une idée saugrenue ? Et bien non, un vrai projet ludique qui prouve déjà son efficacité ! C’est le solar cow project !

L’accès à l’électricité en Afrique n’est pas une généralité et quand l’électricité arrive jusqu’aux habitations, elle coûte très cher aux foyers alors Yolk a imaginé une vache en métal surmontée de panneaux solaires et dont les mamelles sont des bouteilles de lait qui renferment des batteries rechargeables. La seule condition pour obtenir ces petites bouteilles étant d’être présent à l’école du matin au soir.


A lire également :


Concrètement chaque enfant reçoit une bouteille de lait nominative. Chaque matin l’enfant branche sa bouteille au pis de la vache, puis commence sa journée scolaire. Chaque soir en rentrant chez lui l’enfant récupère sa batterie bouteille chargée à bloc et permet ainsi à sa famille de pouvoir bénéficier de cette électricité gratuite pour charger un téléphone et même alimenter un poste de télévision ou de radio.

A LIRE AUSSI SUR NEOZONE :
Des chercheurs travaillent sur un générateur électrique qui exploite le refroidissement nocturne

Cette petite bouteille est également source importante d’économie pour les familles puisqu’elles permettront à chaque famille d’économiser 20% de leurs charges électriques !

La vache solaire a été testée dans une école de Pokot au Kenya et les résultats sont plus qu’encourageants. Les stations de charge se situant habituellement à 4 ou 6 heures de trajet, il est difficile pour les familles d’y accéder chaque jour.  Mais le plus intéressant dans ce Solar Cow Project est bien d’avoir pu constater la présence des enfants de manière quotidienne sur les bancs de l’école plutôt qu’au travail de la terre.

La scolarisation des enfants pourrait donc redevenir un réflexe pour les parents ? Bon d’accord, ce devrait être naturel et sans contrepartie mais les us et coutumes sont différents des nôtres, les préoccupations sont également à l’opposé des nôtres. Alors on espère de toutes nos forces que ce projet de vache solaire envahira les terres africaines rapidement afin que les enfants retournent à l’école et apportent en plus un confort certain à leurs parents… En plus elles sont mignonnes ces vaches solaires non ?

Selon les informations du site siecledigital.fr.