Environnement

Voici à quoi pourrait ressembler une canicule en 2050… (spoiler: ce n’est pas très beau à voir…)

La chaleur c'est sympa, mais quand il fait trop chaud, c'est insoutenable, et nos forêts brûlent... Pourtant si l'on ne fait rien, cela ne risque pas de s'arranger, cela va même s'empirer !

Cette année 2022 sera probablement à marquer dans les annales pour ses températures hors norme. Début juin, certaines régions ont connu orages et pluies diluviennes, mais depuis ces épisodes, les chants ou danses de la pluie n’y ont rien fait… Il fait chaud, très chaud partout en France. Les humains et les animaux suffoquent, les forêts brûlent, nos formidables pompiers sont éreintés, et l’eau commence à manquer. Quant à nous, pauvres citoyens, nous subissons, impuissants, les colères de la météo, et regardons avec désespoir nos poumons verts disparaître peu à peu. Mais qu’en sera-t-il de la météo en 2050 ? Devrons-nous, chaque année, nous protéger un peu plus de la chaleur, faire face à des mégafeux comme en Australie ? L’avenir n’est pas très rose si l’on en croit les météorologues, et nous n’allons pas vraiment avoir le choix… Décryptage.

Le constat des météorologues

Météo France estime que les vagues de chaleur seront de 1.2 à 1.5°C plus chaudes que celles de 2022 en 2050. Celles qui se sont succédées en cet été 2022 (qui n’est d’ailleurs pas encore terminé), et cette situation pourraient encore s’aggraver dans les prochaines années. En partenariat avec le journal Le Parisien, Météo France a réalisé une simulation de ce que pourrait être une canicule en 2050. Si l’on considère que la chaleur augmentera de 1.5°C, et que nous ne faisons rien pour y pallier, à Paris, nous atteindrons presque 45°C; 40°C à Nantes et à Strasbourg et « seulement » 32°C à Nice, ville côtière et plus « aérée » que les trois précédentes.

A quoi pourrait ressembler un épisode de canicule en 2050 ?
Crédit photo : @meteofrance

2003, l’année annonciatrice des suivantes !

En 2003, nous avons découvert ce que le mot canicule voulait vraiment dire. Même si la France avait déjà connu des périodes de fortes chaleurs comme en 1976, l’année 2003 fût une année particulièrement chaude. La France n’était pas préparée à des températures supérieures à 40°C; des milliers de personnes âgées avaient perdu la vie, faute de moyens pour les rafraîchir. Depuis 2003, les années se suivent et se ressemblent un peu. Avec des épisodes caniculaires qui touchent toutes les régions de France et tous les pays du monde, on se souvient du Canada sous un dôme de chaleur pendant plusieurs jours d’affilée l’année dernière. Toujours selon Météo France, les épisodes caniculaires ont été beaucoup plus fréquents et beaucoup plus intenses sur les 30 années écoulées.

À LIRE AUSSI :  Italie : la fonte des glaces laisse apparaitre un Bunker intact datant de la Première Guerre mondiale

Pourquoi la météo devient si menaçante

A l’évidence, le lien entre le réchauffement climatique et les épisodes caniculaires est une réalité, même si, en 2003, nous n’en n’étions peut-être pas encore tout à fait conscients. Aujourd’hui, c’est acté, et les scientifiques pointent aussi du doigt l’augmentation considérable des gaz à effets de serre, qui accélèrent le réchauffement et donc, la montée des températures. Pour les scientifiques, si l’on veut se limiter à 2°C de hausse en 2100, c’est maintenant qu’il faut agir, ou les 4 à 5°C de moyenne en plus seront atteints à cette date. La Sibérie a atteint cette année les 20°C, provoquant la fonte de la glace de mer… Du jamais vu ! Normalement, nous devrions être encore de ce monde en 2050, mais sous quel climat ? L’avenir nous le dira, mais il est fort probable que les sports d’hiver puissent disparaître, que les lacs et rivières deviennent des terrains vagues, et que nous suffoquions un peu plus chaque année !

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Un commentaire

  1. C’est une impression, on se dirige vers un temps bien plus humide en France ? Beaucoup plus de moustiques, de tic.
    Moi je suis de Lorraine.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page