Environnement

Rhétorique : pourquoi les météorologistes et présentateurs météo ont fait évoluer leur champ lexical ?

Une canicule en juin provoquée par une plume de chaleur ? Quels sont ces termes auxquels, à priori, nous allons devoir nous habituer ?

Depuis quelques jours, les météorologistes et présentateurs météo sont les stars des plateaux télé, et ces spécialistes emploient des termes qui peuvent nous sembler étrangers comme plume de chaleur ou dôme de chaleur… Même si nous en comprenons le sens, nous ne savons pas vraiment à quoi ils correspondent. On nous explique que ces termes météorologiques pourraient, de plus en plus, être intégrés à notre quotidien. Selon les derniers rapports du GIEC, nous sommes en plein dans le réchauffement climatique, la France n’y est pas préparée, et nous allons subir des températures très élevées dans les décennies à venir… Mais qu’est-ce qu’une vague, une plume, un dôme de chaleur ou une canicule ? On va tout vous expliquer.

Qu’est-ce qu’une canicule ?

Souvenez-vous de la canicule meurtrière que nous avions connue en 2003… Des températures dépassant les 40°C, ne descendant plus sous les 20°C la nuit. Une chaleur à crever comme on le dit vulgairement ! En 2003, près de 20 000 personnes perdaient la vie à cause de cet épisode de chaleur encore inédit. En météorologie, la canicule est matérialisée par une alerte orange (ou rouge) et se définit par un épisode de températures élevées de jour comme de nuit, sur une période prolongée. En temps normal, les canicules ont lieu entre début juillet et mi-août; cette année, la première se déroule mi-juin ! A la différence d’une vague de chaleur, un épisode caniculaire est déclaré lorsque les températures nocturnes ne descendent pas au-dessous des 20°C.

Station météo française. Météorologue
Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Qu’est-ce qu’une vague de chaleur ?

Une vague de chaleur se définit quand des températures anormalement élevées perdurent sur plusieurs jours d’affilée. Pour être qualifiée de « vague de chaleur », l’épisode doit durer au moins trois jours dès lors qu’un pic de température anormalement élevée est relevé. Plus concrètement, une vague de chaleur est définit par ces chiffres :

  • Seuil de 25.3°C dépassé au moins une fois,
  • Températures supérieures à 23.4°C durant 3 jours consécutifs au moins,
  • Températures ne descendant pas sous la barre des 22.4°C.
À LIRE AUSSI :
A quoi ressembleront les littoraux français avec la montée des eaux ?

C’est le cas de la vague de chaleur que nous venons de connaître du 16 au 19 juin 2022. Soulignons le fait que la « vague de chaleur » n’est pas universelle, mais propre à chaque climat… A l’évidence, on ne peut pas parler de vagues de chaleur avec les températures évoquées ci-dessus sur le continent africain par exemple !

Qu’est-ce qu’un dôme de chaleur ?

Nous avons entendu parler de dôme de chaleur en 2021, lors d’un épisode canadien, avec des températures avoisinant les 50°C (Un record de chaleur à 49,6 °C a été enregistré à Lytton, au Canada). Mathieu Sorel, climatologue chez Météofrance décrit ainsi le dôme de chaleur : “On est sous l’influence d’un anticyclone. L’air chaud est piégé sous ce bocal virtuel, où la canicule se construit jour après jour”. Un dôme de chaleur est un système de haute pression persistant au-dessus d’une région ou d’un pays qui provoque des chaleurs caniculaires, qui peuvent persister sur plusieurs jours, voire sur plusieurs semaines.

Et la plume de chaleur alors c’est quoi ?

Nous avons entendu ces derniers jours l’expression « Plume de Chaleur » à ne pas confondre avec « Dôme de Chaleur ». La plume de chaleur est une canicule précoce composé d’un mélange d’air chaud et sec transportés par les vents du Sahara par exemple. La plume de chaleur se déplace et traverse plusieurs régions ou pays, en remontant vers le Nord la plupart du temps alors que le dôme de chaleur peut stagner plusieurs jours au même endroit. En revanche, cette plume de chaleur peut se transformer en dôme si les conditions météorologiques venaient à l’empêcher de se déplacer.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page