Innovation

6 inventions et innovations géniales pour éradiquer le plastique dans les rivières et les océans

Le plastique est un fléau pour l'environnement, mais de nombreuses innovations ou inventions émergent du monde entier pour tenter d'endiguer cette monstrueuse pollution.

Dans les années 90, Elmer Food Beat répétait sur les ondes : le plastique c’est fantastique, le caoutchouc c’est super doux… Le groupe français parlait à l’époque du préservatif puisque cette chanson encourageait en fait les jeunes à se protéger. Mais le plastique était à cette époque aussi fantastique pour les supermarchés: souvenez-vous des quantités de sacs que l’on pouvait prendre aux caisses des magasins. Bref, il y a 30 ans, on se disait que le plastique était la solution pour tout, mais 30 ans plus tard, ce n’est plus du tout la même histoire… Selon National Geographic, 5000 milliards de morceaux de plastique flottent déjà dans nos océans et en 2015, les industries pétrochimiques fabriquaient 448 millions de tonnes de cette matière nocive pour nos océans, contre 2.3 millions de tonnes en 1950. Aujourd’hui, il existe de nombreuses inventions qui permettent de nettoyer les plastiques qui jonchent notre planète, encore faudrait-il que les Etats en aient conscience. Retour sur 6 innovations qui pourraient permettre de « limiter les dégâts » peut-être ?

The Interceptor, une super péniche qui ramasse le plastique

Cette super péniche est une invention conçue par The Ocean CleanUp. Elle est totalement autonome, et sillonne les fleuves du globe afin de ramasser les plastiques. Elle peut récupérer jusqu’à 50 tonnes de plastiques par jour. Le but de la péniche étant d’intercepter les déchets avant qu’ils ne parviennent aux océans justement. Actuellement, deux péniches se trouvent déjà en Malaisie, et The Ocean CleanUp recherche des mécènes pour que 1000 péniches puissent sillonner le monde en 2025. Retrouvez tous les détails sur la péniche, The Interceptor.

The Interceptor, la super péniche autonome qui récupère 50 tonnes de déchets chaque jour avant qu'ils ne parviennent aux océans
The Interceptor, la super péniche autonome qui récupère 50 tonnes de déchets chaque jour avant qu’ils ne parviennent aux océans. Crédit photo : theoceancleanup.com

Recyclamer, le robot qui aspire les déchets et les hydrocarbures

Ce robot a été dévoilé en 2018 lors du salon nautique international du Grand Pavois de La Rochelle. Il est en fait un aspirateur totalement autonome qui peut ramasser les déchets dans ports, étangs, ou rivières. Conçu par Alan d’Alfonso Peral, un inventeur français passionné par la mer, et choqué par les déchets qu’il rencontre lors de ses séances de plongée sous-marine, il décide de trouver une solution. Le Recyclamer peut ramasser 65 kilos de déchets, et pas seulement les plastiques: il peut aussi récolter les cannettes en aluminium et dépolluer les eaux des hydrocarbures grâce à un filtre en « biotissu » développé par l’université de Limoges. Depuis, il s’appelle Geneseas, il est le premier robot solaire connecté qui peut récupérer les déchets solides et les hydrocarbures en même temps, et se balade dans les ports de Brest ou de la Rochelle. Retrouvez tous les détails sur le robot, Recyclamer.

obot de nettoyage Recyclamer
Robot de nettoyage Recyclamer. Crédit photo : Recyclamer

Jenny, une structure flottante pour nettoyer le 7ème continent

Le 7ème continent est un vortex de déchets plastiques situé dans le Pacifique nord, qui occuperait environ 1.6 million de kilomètres carrés composés de 80 000 tonnes de plastiques ! A cet endroit viennent s’échouer les déchets de la planète entière… The Ocean CleanUp a donc eu l’idée d’inventer « Jenny », une structure flottante, flexible et en forme de U, positionnée sur le 7ème continent et remorquée par deux bateaux. La structure capture les déchets grâce un filet tendu, puis ces déchets sont vidés dans les bateaux tracteurs pour être acheminés vers la terre où ils sont recyclés. Retrouvez tous les détails sur la structure flottante, Jenny.

À LIRE AUSSI :  Projet Bison : la plus grande infrastructure de captage de carbone jamais construite
Jenny : une « côte artificielle » pour contenir le plastique avant qu'il ne se déverse dans le Pacifique
Jenny : une « côte artificielle » pour contenir le plastique avant qu’il ne se déverse dans le Pacifique. Crédit photo : Ocean Cleanup

Les aimants de Fionn Ferreira

Fionn Ferreira est irlandais, et enfant, il aimait observer le littoral irlandais, mais c’est aussi à ce moment-là qu’il a pris conscience de la pollution qui menaçait les côtes… De nombreux morceaux de plastiques colorés venaient salir sa plage, il s’est alors dit qu’il voulait inventer quelque chose pour en venir à bout ! Il s’intéresse plus particulièrement aux microplastiques, quasiment invisibles à l’œil nu, mais tout aussi polluants. Et, par hasard, il découvre que les résidus d’hydrocarbures présents dans les eaux sont chargés de microplastiques… Il se dit alors que le pétrole peut les attirer. Il décide donc de mélanger de l’huile végétale et de la poudre d’oxyde de fer, et fabrique un ferrofluide. Il le teste en ajoutant des microbilles et s’aperçoit qu’elles viennent bien s’agglutiner sur le fluide. Il utilise ensuite un aimant pour ôter la solution de l’eau et se rend compte que cela fonctionne parfaitement ! Il développe alors un filtre qui utilise sa méthode d’extraction magnétique pour capturer les microplastiques. Retrouvez tous les détails sur l’invention de Fionn Ferreira.

Un étudiant veut utiliser des "aimants" pour nettoyer les océans de la pollution aux microplastiques
Un étudiant veut utiliser des “aimants” pour nettoyer les océans de la pollution aux microplastiques. Crédit photo : Fionn Ferreira

Le tamis à sable de Kenny Paton

Kenny Paton est un inventeur un peu fou qui fabrique des machines farfelues mais parfaitement bien pensées, que l’on peut retrouver sur son compte. Parmi ses inventions, que l’on peut retrouver sur sa chaîne TikTok Paton Machines, il y a un tamis qui permet de récupérer les microplastiques qui se trouvent dans le sable des plages, à partir d’une simple poubelle de bureau… Il a « juste » installé un moteur sur sa poubelle maillée et ajouté une courroie pour attraper le sable. Une invention qui mériterait qu’un industriel se penche sur la question ! Retrouvez tous les détails du tamis à sable de Kenny Paton.

Une machine pour tamiser le sable
Une machine pour tamiser le sable. Crédit photo : Paton Machines / TikTok

Une réplique miniature de The Interceptor par des étudiants malaisiens…

The Interceptor sillonne déjà les eaux de Malaisie, mais elle est trop imposante pour récupérer les déchets d’endroits exigus. L’Université publique de Kota Kinabalu travaille donc sur une petite base flottante qui pourrait être un complément de The Interceptor. Installée sur les rives des fleuves, elle se trouve près de la sortie du drain de mousson. Elle permettrait donc de dépolluer les zones non accessibles par The Interceptor. Retrouvez tous les détails de l’invention des étudiants de Malaisie.

Une machine pour dépolluer les rivières
Une machine pour dépolluer les rivières. Photo d’illustration. Crédit : Shutterstock – Mr.anaked et Dr Jidon Janaun

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page