Innovation

Un étudiant veut utiliser des “aimants” pour nettoyer les océans de la pollution aux microplastiques

La pollution par le plastique met en danger la faune et la flore. Pour faciliter le retrait des microplastiques, en Irlande, un étudiant a imaginé un système magnétique.

Chaque année, d’énormes quantités de plastique finissent dans les cours d’eau et les océans. Ces déchets dégradent l’environnement et sont dangereux pour les espèces animales et végétales aquatiques. Qui plus est, ils peuvent nuire à la santé humaine. Quand il était enfant, Fionn Ferreira avait l’habitude de passer des heures à explorer le littoral près de son village natal de Ballydehob, dans le sud-ouest de l’Irlande.

L’augmentation de la pollution par le plastique l’a choqué. L’adolescent de 12 ans était loin d’apprécier les morceaux de plastique colorés qui jonchaient les rivages de sa région. Notons que dans le monde, 300 millions de tonnes de déchets plastiques sont jetés chaque année. Au moins 10 millions de tonnes se retrouvent dans les océans, soit l’équivalent d’un chargement de camion poubelle chaque minute.

Des particules qui mettent des milliers d’années à se décomposer

Ferreira était surtout préoccupé par le plastique qu’il ne pouvait pas voir : les microplastiques. Ce sont des particules de plastique dont la taille est inférieure à 5 mm. Aujourd’hui âgé de 20 ans, cet étudiant en chimie à l’université de Groningue, aux Pays-Bas, a trouvé une solution pour les extraire de l’eau.

Pourquoi faut-il arrêter d'envoyer des mails avec un simple "merci" ?

Les microplastiques peuvent rester dans l’environnement pendant des milliers d’années. Ils sont presque partout. Ces particules sont présentes dans nos vêtements, nos cosmétiques et nos produits de nettoyage. Selon une étude britannique datant de 2016, une seule lessive peut libérer en moyenne 700 000 fibres microplastiques.

Un liquide magnétique et un aimant contre les microplastiques

C’est en faisant des observations sur une plage de son village natal que Ferreira a eu l’idée d’un moyen pour extraire les microplastiques de l’eau. « J’ai trouvé des résidus de déversement de pétrole avec des charges de plastique attachées. J’ai réalisé que le pétrole pouvait être utilisé pour attirer le plastique », a raconté le jeune étudiant à la chaîne de télévision britannique BBC.

Un étudiant veut utiliser des "aimants" pour nettoyer les océans de la pollution aux microplastiques
Crédit photo : Fionn Ferreira

Ferreira a ainsi mélangé de l’huile végétale avec de la poudre d’oxyde de fer. Le mélange a donné un liquide magnétique, connu sous le nom de ferrofluide. Il a ensuite ajouté des microplastiques provenant d’une grande variété d’objets du quotidien, notamment des bouteilles en plastique, de la peinture et des pneus de voiture, ainsi que de l’eau provenant des lave-linges.

Une fois les microplastiques fixés au ferrofluide, le jeune inventeur a utilisé un aimant pour retirer la solution, ne laissant que l’eau. Après 5 000 tests, la méthode s’est avérée efficace à 87 % pour éliminer les microplastiques de l’eau.

Réchauffement climatique : la disparition de ce courant océanique majeur va avoir des effets dévastateurs...

Un système à la base d’un nouveau filtre

Le natif de Ballydehob développe un filtre qui utilise sa méthode d’extraction magnétique pour capturer les microplastiques quand ils passent dans l’eau. L’appareil sera suffisamment petit pour être installé dans les systèmes de canalisation. Le nouveau filtre pourrait même être installé sur les navires pour empêcher les particules de plastique d’être déversées dans les rivières et la mer.

L’invention de l’étudiant irlandais pourrait également être utilisée dans les usines de traitement des eaux. À ce propos, Ferreira peut compter sur le financement de plusieurs organisations dont la Footprint Coalition , fondée par l’acteur Robert Downey Jr, très impliquée dans la lutte pour la protection de l’environnement.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page