Innovation

Des étudiants inventent une machine pour nettoyer les rivières du plastique

Cette machine financièrement très abordable pourrait permettre de lutter contre la gigantesque pollution au plastique qui sévit en Malaisie !

La pollution des océans est un véritable fléau pour la Planète, c’est un fait, une réalité contre laquelle il est très difficile de lutter. Si, en France, la pollution est assez limitée grâce aux tris des déchets ou au recyclage, ce n’est pas le cas dans certains pays du monde… Nous trouvons déjà que nos plages sont polluées lors de grandes marées par exemple, mais certaines plages du monde ressemblent à des décharges à ciel ouvert. Et la pollution des océans provient évidemment des fleuves et rivières qui s’y jettent ! Depuis la fin de l’année 2019, une péniche géante, The Interceptor sillonne déjà les fleuves de Malaisie, mais elle est trop imposante pour accéder aux petits affluents des rivières ! L’Université publique de Kota Kinabalu travaille sur le projet d’une petite base flottante qui serait capable de pomper les déchets flottants… Présentation.

Quelques chiffres de la pollution des océans

Chaque année, entre 4,8 et 12,7 millions de tonnes de plastique terminent dans les océans. Selon les estimations de la fondation Ellen Macarthur, les océans pourraient contenir plus de plastique que de poissons d’ici 2050. (Source : Parlement Européen) La Malaisie est le 5ème pays pollueur des océans selon le site Raceforwater. Ce pays d’Asie connaît depuis quelques années, une forte explosion démographique et développe un tourisme de masse. Cependant les autorités n’ont pas jugé nécessaire de développer les infrastructures pour la gestion des déchets… Les fleuves, rivières et ruisseaux malaisiens sont donc d’immenses décharges où flottent des tonnes de détritus, et il y a urgence à réagir pour la Nature, mais aussi pour la santé des habitants !

L'Universiti Malaysia Sabah (UMS) a mis au point une machine qui pourrait aider à réduire les déchets dans la rivière.
Crédit photo : Dr Jidon Janaun

L’invention de l’université

Selon les constructeurs de cette structure flottante, la machine à nettoyer les rivières serait capable de collecter 90% des déchets qui flottent dans les rivières. L’agence de presse nationale Bernama rapporte que cette machine ressemble à une balançoire rotative et qu’elle n’est pour le moment qu’à l’état de prototype. Le professeur agrégé Dr Jidon Adrian Janaun, directeur du centre de gestion, explique que quelques modifications sont nécessaires pour qu’elle fonctionne. Cette conception a commencé en 2018 et s’est terminée en février dernier, elle aura coûté environ 100 000 Ringgit (soit 21000€).

“Cette machine est une innovation d’un groupe de professeurs et d’étudiants de la faculté d’ingénierie de l’UMS. Dans une rivière réelle, la machine est installée sur la rive près de la sortie du drain de mousson. Les déchets flottants, tels que les bouteilles d’eau, sont collectés en continu et des déviateurs de déchets sont également installés pour diriger les déchets vers la machine.” Dr Jidon Janaun (YouTube)

Comment fonctionne-t-elle ?

La machine à nettoyer les rivières dépend du Centre de gestion et de commercialisation de l’innovation UMS, et le chercheur explique qu’elle fonctionne à l’électricité, mais que sur une rivière, elle fonctionnera à l’énergie solaire, qui ne manque pas en Malaisie. L’intensité de ramassage dépendra également du courant présent dans la rivière. La machine est posée sur une plateforme flottante, une roue tourne et ramasse les déchets puis les acheminent vers un contenant pour les évacuer ensuite. Ils doivent encore travailler sur un modèle plus léger pour qu’elle soit plus maniable et moins vulnérable en cas d’inondation. Enfin, un avertisseur est installé sur le contenant afin de prévenir les utilisateurs qu’il faut aller le vider. L’appareil sera également à flot avec une turbine en dessous qui tournera lorsqu’elle sera dans l’eau pour attirer les déchets vers la machine de nettoyage. Le projet a reçu le soutien du ministère de la Science, de la Technologie et de l’Innovation de Sabah (KSTI) qui a contribué à hauteur de 30 000 RM (6500€). Une initiative peu coûteuse qui pourrait aider à endiguer l’énorme pollution au plastique qui existe en Malaisie, mais également dans bien d’autres pays du monde !

À LIRE AUSSI :  6 inventions et innovations géniales pour éradiquer le plastique dans les rivières et les océans

Source
Worldofbuzz.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page