Innovation

Geneseas, un robot solaire et intelligent pour éradiquer les déchets plastiques dans les ports marins

Il sillonne déjà le port de La Rochelle ou celui de Brest: ce petit robot solaire et connecté nettoie les ports des déchets mais aussi des hydrocarbures, et il est révolutionnaire !

Vous connaissez forcément ces nouveaux aspirateurs que l’on appelle aspirateurs robots; vous possédez peut-être même déjà ce petit accessoire, qui fait le ménage à votre place ! Imaginez maintenant que ce concept soit transposé sur un aspirateur qui permettrait, grâce au soleil, de nettoyer les ports de nos littoraux… Ce système est français, sillonne déjà le port de la Rochelle dans le cadre d’un programme « port pilot » et s’appelle Geneseas; il est l’œuvre de la start-up Recyclamer (Recycle la mer) et est le premier robot solaire connecté qui nettoie les ports et les collectivités… Il s’adresse bien entendu aux mairies des littoraux, qui ont à cœur de préserver leur domaine maritime. Présentation.

Que fait le Geneseas exactement ?

Ce petit robot bleu et blanc ressemble à un petit bateau surmonté d’un panneau solaire, mais il a la particularité d’adorer se goinfrer de déchets flottants et d’hydrocarbures. Il est capable « d’avaler » toutes sortes de déchets sur 35 centimètres de profondeur dans son tamis. Il est plutôt discret et peut travailler seul dans son coin, sans dénaturer la beauté du paysage. Le robot Geneseas a été conçu par une équipe du Limousin et fabriqué en partie à La Rochelle, d’où son test d’ailleurs dans le port de cette ville de Charente-Maritime. Il est donc le premier robot solaire connecté qui peut récupérer les déchets solides et les hydrocarbures en même temps ! Révolutionnaire non ?

maintenance du robot de nettoyage Recyclamer
Crédit photo : Recyclamer

Comment fonctionne-t-il ?

Le robot Geneseas fonctionne finalement comme un aspirateur-robot, c’est-à-dire grâce à une application par laquelle il est possible de définir la zone à nettoyer. En paramétrant sa zone de nettoyage, il n’y a qu’à le regarder travailler, confie Aline Varinot, cheffe de produit chez Recyclamer. Il permet également de mesurer la qualité de l’eau en temps réel. Le robot solaire nettoyeur est prévu pour les ports et marinas, mais il pourrait également se révéler très utile dans les stations d’épuration ou les bases de loisirs.  Le premier modèle peut aspirer environ 140 litres de déchets, mais un second sera bientôt lancé avec une capacité de 500 litres.

À LIRE AUSSI :
Une mégastructure géante et autosuffisante qui aspire et recycle les déchets marins

Geneseas se présente comme “la solution idéale pour dépolluer les étendues d’eaux, marinas, ports, étangs”. Pour les collectivités, il permet de ménager les agents humains, de leur faire gagner du temps et de l’énergie. Il optimise aussi les coûts de nettoyage qui peuvent être conséquents. Geneseas est également un atout pour accéder aux différents labels environnementaux puisque lorsqu’il nettoie les eaux, il n’émet aucun gaz, ni aucune pollution… Enfin, il permet aux plaisanciers et touristes de prendre conscience que ce genre d’engin est malheureusement nécessaire pour lutter contre les incivilités de certains !

Rejoignez l’association Recyclamer

Recyclamer ce n’est pas seulement un robot nettoyeur, c’est aussi une association loi 1901 déclarée Organisme à but non lucratif. Vous pouvez devenir bénévoles faire un don ou devenir partenaire de l’association. En les rejoignant, vous pourrez également participer à des opérations de nettoyage de la nature, en lien avec nos mers et océans:

  • Nettoyage manuel des plages, des côtes ou des plans d’eau;
  • Nettoyage dans les profondeurs marines (avec qualification obligatoire de Plongeur niveau 1 minimum);
  • Animations et ateliers pédagogiques pour sensibiliser le grand public (Ecoles-Associations…).

Un projet innovant, utile, écologique et Made In France ! On lui souhaite longue vie, car il a du pain sur la planche… Et de nombreux déchets à ramasser malheureusement ! Plus d’infos : recyclamer.org

 

Source
Recyclamer-innovation.comActu.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page