AgroSolar.FibR, une structure pour les panneaux solaires composée à 100% de matières organiques

L’entreprise allemande AgroSolar Europe, en partenariat avec Fibr, a inventé un système de montage de panneaux solaires agrivoltaïques innovant et durable. Celui-ci est constitué entièrement de composants à base de matières organiques.

Le concept de l’agrivoltaïque séduit de plus en plus les professionnels des énergies renouvelables ainsi que les agriculteurs. En réalité, l’idée de fusionner l’agriculture et la production d’électricité photovoltaïque, en vue d’améliorer le rendement global, a été proposée pour la première fois au début des années 1980 par le physicien allemand Adolf Goetzberger. Au fil des années, l’agrivoltaïsme est devenu une solution prometteuse pour faire face aux contraintes environnementales liées au changement climatique, en optimisant notamment l’utilisation des terres et en aidant à économiser l’eau. Dans le vieux continent, la société allemande AgroSolar Europe est l’une des références en la matière.

Dépourvue de métal

En collaboration avec le fabricant de filaments Fibr, AgroSolar Europe a développé une structure de montage pour panneaux agrivoltaïques qui n’utilise pas d’acier. Au lieu de cela, elle intègre exclusivement des composants à base de matières organiques comme le carbone, le lin, la fibre de bois et d’autres matières premières renouvelables. En s’affranchissant du métal, la société revendique une importante baisse de poids d’environ 90 %. Une amélioration qui facilite non seulement la fabrication, mais également l’installation en diminuant le nombre de machines et l’effectif du personnel nécessaire. De plus, le nouveau système de montage est capable de supporter une charge importante tout en réduisant de 90 % l’utilisation de matériaux naturels.

L'entreprise AgroSolar Europe s'associe avec FibR pour proposer des structures destinées à l'agrivoltaïsme sans acier.
L’entreprise AgroSolar Europe s’associe avec FibR pour proposer des structures destinées à l’agrivoltaïsme sans acier. Crédit photo : AgroSolar / FibR

Favorise la biodiversité

Les nouvelles structures s’apparentent plutôt à des arbres qu’à des ossatures artificielles imposantes. Par cette conception unique, elles se fondent discrètement dans le paysage. Une qualité qu’AgroSolar Europe juge nécessaire pour convaincre la population à accepter l’agrivoltaïsme. De plus, les structures arborescentes favoriseraient la biodiversité en procurant un abri pour de nombreuses espèces animales. Elles seraient aussi idéales pour les plantes grimpantes. Évidemment, avec cette innovation, l’entreprise allemande ambitionne de révolutionner le concept de l’agrivoltaïque en le rendant plus abordable et plus écologique.

Entièrement recyclable

Les matières premières renouvelables utilisées pour la fabrication des structures proviennent de l’agriculture durable. « À l’avenir, nous pourrons fabriquer nos systèmes agrivoltaïques à partir des mêmes matériaux que ceux qui sont cultivés sous les systèmes », a d’ailleurs laissé entendre Markus Haastert, directeur général d’AgroSolar Europe. Fait intéressant, les produits ont une durée de vie de 30 ans et peuvent être entièrement recyclés. À noter que ce système de montage innovant est testé depuis 2023.

Des structures sans métal pour des systèmes agrivoltaïques sont en cours de développement.
Des structures sans métal pour des systèmes agrivoltaïques sont en cours de développement. Crédit photo : AgroSolar / FibR

Cette année, l’entreprise établira une installation pilote. Concernant la commercialisation, elle devrait intervenir à partir de 2026, année à laquelle le fabricant prévoit d’entamer la production de masse. Plus d’infos : agrosolareurope.de. Que pensez-vous de cette innovation ? Je vous invite à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
agrosolareurope.de

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page