Innovation

Aider les patients atteints d’une lésion de la moelle épinière avec l’accéléromètre d’un smartphone

Des chercheurs espagnols viennent de mettre au point une toute nouvelle méthodologie; celle-ci permet notamment de pouvoir adapter la rééducation en fonction de chaque patient, et tout ça à l'aide d'un smartphone.

Bien que chaque partie de notre corps soit importante, il s’avère que certaines le sont plus que d’autres. Et, bien souvent, les parties les plus importantes sont les plus compliquées à soigner. Vivre avec une seule jambe ou un seul bras est très handicapant mais c’est possible. D’autant que les prothèses deviennent de plus en plus accessibles de nos jours.

Mais les lésions de la moelle épinière sont souvent celles avec lesquelles il est le plus difficile à vivre. Généralement, celles-ci surviennent lors d’accidents de la route ou de chutes, et les conséquences de telles blessures peuvent être catastrophiques, nécessitant des mois voire des années de soins et de rééducation, quand les conséquences ne sont pas irréversibles, voire mortelles. Mais une invention espagnole risque bien de faire changer les choses.

Qu’est-ce que la moelle épinière ?

La moelle épinière est sans doute l’une des parties les plus importantes de notre corps: elle se situe dans la colonne vertébrale et permet la transmission d’informations entre notre corps et notre cerveau. Il arrive malheureusement que celle-ci s’endommage lors d’accidents. Lorsque c’est le cas, les blessures de la moelle épinière entrainent un dysfonctionnement des fonctions sensorielles et motrices. Ce dysfonctionnement s’étend sur toutes les parties du corps qui se situent sous le point de blessure. En d’autres termes, si votre moelle épinière est touchée au niveau des cervicales, toutes les parties de votre corps qui se situent en dessous vos cervicales seront également impactées. Les blessures de la moelle épinière entrainent généralement un manque de contrôle des muscles, qui se révèlent indispensables dans la vie quotidienne: ils permettent notamment de maintenir l’équilibre ainsi que la verticalité. Mais également d’accomplir des tâches quotidiennes telles que manger, s’habiller ou manipuler des objets.

Comment soigner une blessure de la moelle épinière ?

La moelle épinière est donc très importante, et malheureusement, ces blessures sont généralement irréversibles. Autrement dit, guérir de blessures de la moelle épinière est quasiment impossible. Cependant, il existe des moyens de rendre la vie des patients atteints de lésions de la moelle épinière plus faciles. C’est notamment le projet d’une équipe de chercheurs qui se compose de Raimon Jané, chef du groupe CIBER-BBN, d’Hatice Kumru, neurologue et coordinatrice et de Joan Vidal, directrice pédagogique. Tout trois, ces chercheurs ont mis au point une toute nouvelle méthodologie. Celle-ci permet notamment d’évaluer la fonction du tronc chez des personnes atteintes de lésion de la moelle épinière.

À LIRE AUSSI :
Un lycéen de 17 ans invente une prothèse de bras contrôlée par la pensée, imprimée en 3D et qui ne coûte que 280€

Récemment publiée dans le Journal of Neural Engineering, cette nouvelle méthodologie fusionne l’électromyogramme avec l’accéléromètre d’un smartphone. Grâce aux données collectées par ces deux outils sur votre application, il est possible de compléter une évaluation clinique. Cette nouvelle méthode a été testée sur 24 patients atteints de lésions médullaires; ils ont dû atteindre un bouton situé à environ 15 centimètres de leur fauteuil roulant tout en déplaçant leur tronc. La méthodologie des chercheurs a notamment permis d’évaluer de façon personnalisée la fonction du tronc chez différents patients.

Une découverte qui permet une réelle avancée dans le monde médical

Les résultats de cette expérience ont montré que les patients utilisaient certaines stratégies posturales afin de compenser leur manque d’équilibre. Ces stratégies pourraient notamment être très utiles lors de la rééducation de ces patients. De plus, la technique mise en place par les chercheurs permet également d’adapter la rééducation au patient concerné. Elle permet une approche totalement objective sur les patients atteints de lésions médullaires. Selon Joan Vidal, « La méthodologie que nous avons développée ouvre les portes pour créer des programmes personnalisés de rééducation et de traitement du tronc, objectifs et quantifiables. »

Source
cvbj.biz

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page