Innovation

Alzheimer : une intelligence artificielle pour détecter les signes précurseurs de la maladie sur le visage

Des scientifiques japonais tentent de mettre en place, un appareil doté d'un algorithme qui pourrait lire les signes de démence sur les visages... Et détecter très précocement, les signes de la maladie d'Alzheimer ou apparentée.

Vous êtes peut-être confrontés à la maladie d’Alzheimer chez l’un de vos proches ! En côtoyant des malades, vous vous êtes peut-être rendu compte qu’ils changeaient de visage… Regard vide, vieillissement prématuré, la maladie qui s’installe provoque des changements de faciès. Mais, nous ne pouvons pas encore les lier à la maladie.

Pourtant des chercheurs travaillent actuellement sur un appareil, qui, grâce à l’intelligence artificielle pourrait détecter les signes précurseurs de la maladie sur le visage ! Les tests actuels pour confirmer la maladie d’Alzheimer sont longs et invasifs et on sait que détecter plus tôt permet de ralentir l’évolution… Il y a urgence à détecter ses maladies insidieuses le plus tôt possible !

Selon la fondation Médéric Alzheimer, cette maladie neuro-dégénérative touche déjà 47 millions de personnes dans le monde. En 2030, ce chiffre devrait atteindre 70 millions ! Autrefois, cette maladie n’était pas nommée et on parlait de démence ou de sénilité !

Un avenir prometteur pour tous les malades

Des scientifiques de l’université de Tokyo publient une étude dans la revue Aging. Ils expliquent avoir testé cinq modèles de leur appareil sur 250 personnes… Pour réaliser ce test, deux groupes de personnes : un avec des patients malades, l’autre avec des personnes « saines ». Pour détecter la maladie d’Alzheimer, on utilise aujourd’hui, le test de Folstein, qui évalue les capacités cognitives et mnésiques d’un patient.

Alzheimer : une intelligence artificielle pour détecter les signes précurseurs de la maladie sur le visage
Regard vide, vieillissement prématuré, la maladie qui s’installe provoque des changements de faciès. Crédit photo : Shutterstock / Photographee.eu

L’un des appareils testés à montrer sa capacité à détecter les signes de la maladie sur le visage… Ainsi l’algorithme est parvenu à confirmer un test de Folstein positif sans aucun autre élément que le visage du patient.

Même si les proches des patients peuvent effectivement se rendre compte d’un changement au niveau des expressions du visage, il est parfois trop tard ! Si cette hypothèse japonaise venait se confirmer, ce serait une réelle avancé dans la recherche de cette maladie.

Mais surtout cela permettrait de la détecter de manière très précoce et d’engager rapidement des thérapies cognitives, visant à en ralentir les symptômes ! Un bel espoir pour tous les malades et leurs proches !

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page