Innovation

Cette entreprise a « inventé » un nouveau type de tomate cerise qui sèche naturellement sur pied

La start-up israélienne Supree lance un nouveau type de tomate cerise génétiquement modifiée. Le produit éponyme a la particularité de sécher de façon naturelle tout en préservant sa saveur et sa valeur nutritionnelle.

La recherche est extrêmement importante pour assurer la sécurité alimentaire. En Israël, une jeune entreprise dénommée Supree vient par exemple, de présenter une nouvelle variété de tomate cerise développée en laboratoire par NRGene, sa maison mère. En fait, cette dernière est une société de technologie agricole qui se spécialise dans la recherche, le développement et la commercialisation de nouveaux caractères et variétés de végétaux et d’animaux. Ses processus de développement innovants impliquent souvent un recours à l’intelligence artificielle. Et la tomate cerise Supree découle en partie de cette technologie. Comme indiqué en début d’article, il s’agit d’un spécimen qui sèche naturellement sur pied.

Diverses applications culinaires possibles

D’après ses créateurs, cette variété unique de tomate cerise semi-séchée possède des caractères uniques qui font d’elle un ingrédient adapté à diverses applications culinaires. Il est notamment possible de la consommer comme collation ou dessert. Elle peut également être utilisée dans les salades, les plats cuisinés et les produits de boulangerie, pour ne citer que ces quelques exemples. Le mécanisme de séchage naturel est rendu possible par des microfissures présentes dans la peau du fruit. Ces cavités de taille microscopique permettent à l’humidité de s’évaporer naturellement. Par conséquent, au moment de la cueillette, la tomate a déjà perdu près de 80 % de son poids d’origine.

La société Supree présente sa tomate cerise séchée sur pied développée par sa maison mère NRGene.
La société Supree présente sa tomate cerise séchée sur pied développée par sa maison mère NRGene. Crédit photo : Supree sur LinkedIn

Peut être congelée pendant plusieurs mois sans risquer de pourrir

Malgré cette perte de poids, le fruit conserve sa saveur et ses nutriments, concentrant ceux-ci dans les 20 % restants. Le processus de séchage n’a pas non plus de conséquence sur la couleur. Fait intéressant, les tomates cerise de Supree peuvent être congelées pendant un an sans qu’elles risquent de perdre leur qualité, leur texture et leur valeur nutritive. En outre, elles peuvent être utilisées comme ingrédient naturel intégré dans les produits carnés et les snacks. Pour l’heure, la start-up privilégie les relations commerciales B2B. Le produit est ainsi proposé uniquement aux entreprises œuvrant entre autres dans les secteurs de l’agroalimentaire et de la restauration.

Un marché prometteur

En vue de faire baisser les prix, Supree prévoit de mécaniser la récolte. Bien sûr, en plus de son goût et de ses valeurs nutritives, l’un des avantages de ce nouveau type de tomate cerise réside dans le fait qu’elle élimine le besoin d’un chauffage artificiel pour la déshydrater. Cela a un impact non négligeable sur son empreinte carbone. L’entreprise estime que la taille potentielle du marché de son produit pourrait dépasser le milliard d’euros au cours des six prochaines années.

Des tomates cerise qui ont séché directement sur pied.
Des tomates cerise qui ont séché directement sur pied. Crédit photo : Supree sur LinkedIn

« Supree se concentre sur le développement de produits agricoles innovants fabriqués en Israël pour le marché mondial. La technologie de NRGene permettra à Supree d’atteindre rapidement les marchés avec des produits très uniques », a déclaré Gil Ronen, PDG de NRGene. Plus d’infos : supree.co. Que pensez-vous de cette invention ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page