Comment stimuler la croissance des tomates (naturellement) ?

Préparez-vous à une abondance de tomates cet été avec nos conseils pour booster leur croissance naturellement ! Découvrez comment obtenir des fruits juteux et savoureux dans votre jardin.

La tomate sera, comme tous les ans, la star de l’été, et nous les consommerons, farcies, en salade, en sauce, ou à la croque-au-sel ! Les Français consomment 850 000 tonnes de tomates par an, mais n’en produisent « que » 600 000, selon l’INRAE (Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement). Et, puisque la France n’en produit pas assez, nous sommes nombreux à produire nos propres tomates. Personnellement, j’attends impatiemment les Saints de Glace pour commencer mes plantations. Et, j’espère bien qu’elles grandiront vite, seront juteuses et abondantes ! Saviez-vous qu’il existait des méthodes pour qu’elles croissent plus vite sans produit chimique ? Je vais tout vous expliquer !

Booster ses tomates, comment est-ce possible ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, rassurez-vous, je ne vais pas vous demander de respecter le comble du jardinier : se mettre tout nu devant ses tomates pour les faire rougir ! Je ne pense, de toute façon, pas, que cela puisse fonctionner ! L’un des secrets, pour avoir de belles tomates, se trouve, dès la plantation et sur l’entretien. Tout d’abord, lorsque vous mettez vos pieds ou vos semis de tomates, en terre, il conviendra de les espacer suffisamment. La distance « réglementaire » étant de 50 à 60 cm, entre chaque pied. Les tomates vont pousser, s’étoffer et finir par s’étouffer, si elles sont trop proches les unes des autres. L’autre point clé étant de les arroser régulièrement. Un pied de tomate a besoin d’approximativement 8 litres d’eau par semaine, et un peu plus en été. La tomate est un fruit qui a besoin d’eau pour grandir.

Une étude vient de découvrir que la subérine exodermique des racines de tomates servait de régulateur d'eau.
Optimisez le rendement de vos pieds de tomates dès la plantation des semis. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

La sélection de la variété est importante…

En choisissant des variétés de tomates adaptées à votre climat, vous obtiendrez une récolte plus abondante. De plus, en les plantant après le 15 mai, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour leur éviter le gel, la pluie, et les éléments climatiques qui pourraient les perturber. Concernant les variétés à privilégier, vous pouvez opter pour celles-ci :

  • Big Beef ou cœur de bœuf, qui offre des fruits parfois énormes, avec une production de 10 à 15 kilos par pied.
  • Supersteak avec des fruits encore plus énormes, qui peuvent occasionnellement peser jusqu’à 900 gr. Le rendement de la supersteak est d’environ 10 kilos par pied.
  • Ailsa Craig recommandé pour les salades et en faire des conserves, elle procure des fruits de taille moyenne pour un rendement de 7 kilos par pied.

Une fois votre variété choisie, il faudra que les plants soient exposés à la lumière, et bien entendu, de préférence au soleil. De plus, plantez-les profondément dans le sol, en laissant uniquement la tête du pied hors du sol, les racines seront plus résistantes par la suite. Enfin, il faudra pailler vos tomates, avec des résidus de tonte, de la paille ou du miscanthus, entre autres. Et, à l’arrosage, vous devrez veiller à ne pas mouiller les feuilles, mais fournir de l’eau exclusivement à leurs pieds.

Selon la variété choisie, vous n'obtiendrez pas le même rendement avec vos pieds de tomates.
Selon la variété choisie, vous n’obtiendrez pas le même rendement avec vos pieds de tomates. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Faut-il ajouter de l’engrais à vos tomates ?

La réponse est oui, mais pas n’importe quel engrais. En l’occurrence, il est raisonnable, évidemment, de faire une croix sur les engrais chimiques ! Préférez, par exemple, le marc de café, abondant et totalement gratuit, ou un mélange réalisé avec mélangeant de la cendre de bois à la terre et à la consoude broyée. Enfin, ne jetez pas vos coquilles d’œufs ! Broyées, elles apporteront du calcium à vos tomates, et empêcheront limaces et escargots de venir s’en régaler ! Que pensez-vous de ces conseils ? Avez-vous d’autres astuces à partager avec nos lecteurs ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page