Cette étude est formelle, le mur végétalisé permet de renforcer l’isolation thermique et acoustique d’une maison

Un mur végétalisé permet d’améliorer l’esthétique de votre maison, mais également de protéger ses occupants du froid et de la chaleur, à condition de bien choisir les plantes et de garantir la qualité de l’installation.

Hortensia, vigne vierge, glycine, lierre… différentes plantes grimpantes ornent aujourd’hui les façades d’un nombre grandissant de bâtiments, aussi bien en France que dans d’autres pays du monde. Si la végétalisation de mur est une méthode déjà utilisée depuis plusieurs siècles, elle est devenue actuellement une véritable tendance, notamment dans la conception des écoquartiers. Outre son côté esthétique, elle participe à la protection de l’environnement en réduisant le taux de carbone dans l’air, souvent élevé dans les villes. Elle permet également d’améliorer le confort thermique d’une habitation, que ce soit en été ou en hiver. Ce sont les conclusions d’une étude récente menée au Royaume-Uni et publiée dans la revue ScienceDirect. Cette dernière démontre que les murs végétalisés peuvent retenir la chaleur de manière plus efficace. Cette propriété en tant qu’isolant thermique permettrait en conséquence de diminuer significativement l’utilisation des systèmes de chauffage, et donc de réduire les factures d’énergie des ménages.

Un mur végétalisé pour réguler la température dans un logement

Habiller sa façade à l’aide de plantes grimpantes est une excellente solution pour vous protéger de la chaleur, durant les saisons estivales. En effet, leur feuillage agit comme une barrière qui empêche les rayons du soleil d’atteindre et de chauffer la paroi. Ce qui permet de conserver la fraîcheur à l’intérieur de votre habitation. Hormis la protection contre la chaleur, les plantes créent une couche, ainsi qu’une lame d’air naturelle qui renforcent l’isolation d’un mur et empêchent le froid de pénétrer dans votre logement. D’autre part, elles réduisent la perception des bruits extérieurs et contribuent donc à l’amélioration de l’isolation acoustique. Il est important de noter que pour bénéficier de l’ensemble des avantages offerts par un mur végétalisé, il est nécessaire de bien choisir la ou les plantes qui le composent et de s’assurer qu’il soit correctement installé.

Végétaliser la façade d’une maison permettrait de réaliser 30 % d’économie sur les factures de chauffage précisent les chercheurs.
Végétaliser la façade d’une maison permettrait de réaliser 30 % d’économie sur les factures de chauffage, précisent les chercheurs. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Comment choisir les plantes d’un mur végétalisé ?

Pour qu’un mur végétalisé puisse protéger son logement de la chaleur et du froid, et optimiser l’isolation acoustique, l’idéal est d’opter pour des plantes touffues. La passiflore, le lierre et le bignonia sont d’excellentes solutions pour isoler votre maison rapidement, grâce à leur croissance rapide. Dans une région soumise à de fortes chaleurs durant l’été, il est recommandé de choisir des espèces à feuilles larges ou à floraison dense telles que la glycine, le rosier, la vigne vierge ou la vigne de Coignet. Elles permettent de créer des zones d’ombre plus larges et, par conséquent, de conserver plus efficacement la fraîcheur dans votre habitation.

La mise en place d’un mur végétalisé

Il faut également savoir qu’un mur végétalisé peut être installé à l’intérieur ou à l’extérieur d’un logement. Si vous prévoyez de mettre en place des plantes grimpantes à l’intérieur de votre habitation, choisissez une paroi bien exposée à la lumière du soleil. Ensuite, il faut prévoir une structure sur laquelle elles vont se développer. Le choix du matériau dépend de la surface à couvrir. Le bois est adapté aux petites parois et le métal est surtout conseillé pour les surfaces importantes. Pour finir, il suffit d’installer le système d’irrigation des plantes et le dispositif permettant de les alimenter en engrais. Dans le cas d’un mur végétalisé extérieur, plusieurs solutions d’enracinement s’offrent à vous : en pleine terre, sur modules à mailles, sur des panneaux en céramique poreuse, dans des jardinières ou des cassettes modulaires.

Au terme d'une période d'observation de cinq semaines, les chercheurs ont observé une réduction de 31,4 % de la perte de chaleur à travers le mur végétalisé par rapport à la structure initiale.
Au terme d’une période d’observation de cinq semaines, les chercheurs ont observé une réduction de 31,4 % de la perte de chaleur à travers le mur végétalisé par rapport à la structure initiale. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Pour les plantes à feuillage foisonnant, il est souvent recommandé de procéder à la pose d’une structure comme un treillis, afin qu’elles puissent s’accrocher. Afin de garantir la qualité de la pose, il est préférable de faire appel à un professionnel. Ce dernier peut vous conseiller sur les espèces à privilégier, en fonction de l’air ambiant et de l’humidité, et maîtrise les différentes techniques d’installation. Le coût de la mise en place dépend entre autres de la surface à couvrir, de l’accessibilité et de la composition du mur. Que pensez-vous de cette astuce pour isoler sa maison ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Raharisoa Saholy Tiana

Je m’appelle Tiana et je suis rédactrice web professionnelle. J’ai une affinité particulière pour les sujets d’actualités et sur tout ce qui a trait à l’environnement, à l’innovation et au lifestyle. Depuis plusieurs années, j’ai couvert un large éventail de sujets liés entre autres aux questions environnementales et aux nouvelles technologies. Chez Neozone, j’interviens pour vous faire découvrir ces sujets fascinants, qui peuvent apporter de grands changements dans la société et qui méritent d’être mis en lumière. De nature curieuse et créative, j’ai toujours voulu devenir une journaliste web francophone. Après avoir obtenu mon diplôme de maîtrise en droit privé à l'université d’Antananarivo, j’ai décidé de me former aux métiers de la rédaction. J’ai commencé dans une agence web locale, avant de me lancer dans le « freelancing ». Cela fait plus de 10 ans que j’évolue dans ce secteur, en collaborant notamment avec de nombreuses agences et sites internationaux. Cette citation de Léon Trotsky m’inspire et me motive au quotidien : « La persévérance, c'est ce qui rend l'impossible possible, le possible probable et le probable réalisé. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page