Innovation

CopterPack dévoile un impressionnant jetpack électrique, mais reste toujours aussi mystérieux quant à sa conception

Un sac à dos "hélicoptère" contrôlé avec deux joysticks qui envoie le pilote dans les airs ? La récente vidéo publiée est impressionnante, mais est-elle vraiment réelle ?

En France, nous avons Franky Zapata, désormais célèbre inventeur d’un Flyboard, une sorte de jetpack avec lequel l’utilisateur est propulsé dans les airs par les pieds. Imaginez maintenant que vous puissiez voler avec un hélicoptère électrique simplement attaché à votre dos ? Bien que nous ayons très peu d’informations concernant la fabrication et la sécurité de cet engin, la start-up australienne CopterPack vient de présenter une deuxième version de son modèle mi-hélicoptère, mi-jetpack. Dans une récente vidéo tournée à la tombée de la nuit, on aperçoit un homme décoller du sol et s’envoler grâce à son sac à dos… Montage ou réalité, l’entreprise reste bien mystérieuse sur cette seconde mouture, comme elle l’avait déjà été en 2021, lors de la présentation de la première version. Retour sur cette étrange invention !

Ce que l’on sait du CopterPack

Le site de l’entreprise n’est pas très généreux en détails concernant cet engin présenté comme révolutionnaire. Il serait composé de deux ensembles vrombissants de pales de type drone; il serait attaché à un harnais de sac à dos, qui soulève donc le porteur dans le ciel. L’engin semble être contrôlé par deux joysticks fixés sur des supports. Aucune information n’est donnée sur les caractéristiques de sécurité, les spécificités de la conception ou tout ce qui fait fonctionner le CopterPack. On sait juste que c’est un “hélicoptère électrique à dos”, qu’il est conçu à partir “d’un nid d’abeille en fibre de carbone” et qu’il s’équipe “d’un pilote automatique à nivellement autonome”. La start-up précise que le CopterPack est en phase de développement, et qu’ils n’ont, pour le moment, aucune intention de commercialiser leur hélicoptère « sac à dos » !

La deuxième version du CopterPack
La deuxième version du CopterPack. Crédit photo : CopterPack (Capture d’écran YouTube)

Quelques autres détails, mais sans certitude !

Selon plusieurs articles ayant relayé l’information, voilà ce que l’on sait sur le jetpack électrique à dos de CopterPack:

  • il dispose donc d’un pilote automatique à nivellement automatique,
  • le diamètre de chaque logement d’hélice canalisé est d’environ trois pieds (90 cm),
  • le fuselage est fabriqué à partir de nids d’abeilles en fibre de carbone et est éventuellement alimenté par des batteries lithium-ion.
  • Les hélices se trouveraient sur un axe central, leur permettant à chacune de s’incliner indépendamment, vers l’avant ou vers l’arrière, pour une manœuvrabilité de précision.
À LIRE AUSSI :  CopterPack, un étonnant jetpack électrique à double hélice qui se porte comme un sac à dos

Le fuselage central est un petit fuselage vertical ouvert sur lequel est monté un système de suspension à quatre points de style sac à dos personnalisé. L’arbre porte-hélice supérieur est fixé au sommet du fuselage, tandis que la batterie est située à son bas. De plus, deux accoudoirs horizontaux plats s’étendent de la partie inférieure du fuselage à l’avant du pilote, au-dessus du niveau des déchets. Aux extrémités de ces deux accoudoirs, on trouve un joystick et d’autres commandes de vol.

Une vidéos de démonstration tournée de nuit
Une vidéo de démonstration tournée de nuit . Crédit photo : CopterPack (Capture d’écran YouTube)

Un bien mystérieux engin…

En se rendant sur le site de CopterPack, on apprend juste que la particularité de cet engin est que le corps du pilote fait partie intégrante du véhicule aérien. CopterPack est actuellement en phase de développement. Le récent test captif du prototype a permis d’évaluer la dynamique de vol et la stabilisation de l’engin. Quant à la puissance, l’autonomie et autres caractéristiques techniques, il faudra probablement attendre encore quelques mois, voire peut-être même des années… On ne sait même pas si le CopterPack sortira un jour, et c’est peut-être mieux ainsi.: Icare ne s’est-il pas brûlé les ailes à trop vouloir se rapprocher du soleil ?

Capture d'écran de la démonstration de vol éclaircie
Capture d’écran de la démonstration de vol (éclaircie) . Crédit photo : CopterPack (Capture d’écran YouTube)

Source
Futurism.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page