Innovation

Covid-19 : le MIT travaille sur une intelligence artificielle capable de détecter les cas asymptomatiques

Des chercheurs du Massachussetts Institute of Technology (MIT) ont récemment développé une intelligence artificielle (IA) qui est capable de détecter les cas asymptomatiques de Covid-19.

Grâce aux nombreuses études scientifiques publiées depuis le début de la pandémie, on en sait un peu plus sur la Covid-19. On sait par exemple que les symptômes de cette maladie varient d’une personne à une autre. Chez certains malades, elle peut se traduire par des symptômes pulmonaires. Chez d’autres elle entraîne des troubles neurologiques et/ou digestifs. Dans certains cas, il arrive que les personnes atteintes de Covid-19 ne présentent aucun symptôme ou presque…

Ces dernières peuvent transmettre le virus à leur entourage sans le savoir. Afin de limiter les risques, les chercheurs préconisent la détection précoce de ces cas asymptomatiques. Pour ce faire, les scientifiques du MIT ont développé une IA capable d’identifier les personnes asymptomatiques en analysant leur toux. Leur étude a fait l’objet d’une publication dans la revue IEEE Journal of Engineering in Medicine and Biology.

À LIRE AUSSI :  Confinement : quelles sont les principales différences avec celui du mois de mars ?

L’IA vient à la rescousse des chercheurs

D’après les chercheurs du MIT, les personnes asymptomatiques ne sont pas à l’abri des changements provoqués par le virus. Dans leur étude, ils ont indiqué qu’il était possible de reconnaître ces malades en étudiant leur toux.

La différence entre la toux d’une personne saine et celle d’un individu asymptomatique est imperceptible à l’oreille humaine. Toutefois, elle peut être décelée grâce à l’IA. Les scientifiques du MIT ont alors décidé de créer une IA qui est capable de faire la différence entre une personne asymptomatique et une personne saine en se basant uniquement sur les enregistrements de leur toux.

Vers la création d’une application mobile

Pour mener à bien leur étude, les chercheurs du MIT ont demandé à plusieurs personnes de s’enregistrer au moment où elles toussaient. Ils ont obtenu une dizaine de milliers d’enregistrements. Ces données ont été soumises à l’IA qui a subi un entraînement intensif.

À l’issue de cet entraînement, les chercheurs ont récolté de nouveaux enregistrements. Certains provenaient de personnes souffrant des symptômes de la Covid-19. D’autres appartenaient à des cas asymptomatiques.

Après l’analyse de ces enregistrements, l’IA a identifié 98,5% des toux des patients atteints de Covid-19. Sur ces 98,5%, elle a détecté 100% des cas asymptomatiques. Ces derniers ne présentaient aucun symptôme, mais avaient été testés positifs au virus.

Les chercheurs souhaitent intégrer cette IA dans une application qui permettra d’identifier plus facilement les personnes asymptomatiques. Une fois que cet outil sera créé, les utilisateurs pourront se connecter quotidiennement, tousser dans leur smartphone et savoir s’ils sont infectés par la Covid-19. Brian Subirana, le coauteur de l’étude, a déclaré que l’utilisation d’un tel outil peut aider à réduire la propagation de la maladie.

Photo d’illustration Drazen Zigic / Shutterstock

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page