Innovation

Des chercheurs pensent pourvoir ralentir et même inverser l’apparition de cheveux blancs

Une récente étude explique que les cheveux blancs pourraient ne plus être une fatalité, est-ce vraiment nécessaire ?

Il existe un phénomène inéluctable qui touche tous les humains : le blanchiment des cheveux en vieillissant. Les cheveux gris reviennent à la mode, mais certains les cachent, car ils sont le signe du vieillissement. Des scientifiques américains ont peut-être découvert des cellules souches qui inverseraient le mécanisme du blanchiment des cheveux. Les cheveux blancs ou gris sont un phénomène naturel provoqué par la diminution de la mélatonine, mais cela est également génétique. Certains ont des cheveux blancs dès l’âge de 18 ans, si pour d’autres, ils apparaissent beaucoup plus tard. Les scientifiques inverseront-ils ce processus naturel ? Explications.

Pourquoi les cheveux blanchissent en vieillissant ?

Les cheveux blanchissent en vieillissant en raison de la diminution progressive de la production de mélanine, le pigment naturel qui donne de la couleur aux cheveux, à la peau et aux yeux. Les cellules responsables de la production de mélanine sont appelées mélanocytes. Avec l’âge, leur nombre diminue, leur fonctionnement ralentit et la quantité de mélanines qu’elles produisent diminue aussi. Cela entraîne une perte progressive de couleur dans les cheveux, se manifestant par des cheveux gris ou blancs. Par ailleurs, la génétique joue un rôle important dans la pigmentation des cheveux et la vitesse à laquelle les cheveux blanchissent.

La diminution progressive de la production de mélanine est la cause principale de la dépigmentation des cheveux.
La diminution progressive de la production de mélanine est la cause principale de la dépigmentation des cheveux. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Certaines personnes peuvent commencer à avoir des cheveux blancs dès leur adolescence, tandis que d’autres peuvent garder leur couleur naturelle jusqu’à un âge avancé. D’autres causes sont avancées quant à l’apparition de cheveux blancs même si la science ne possède pas réellement de preuves. C’est le cas du stress, du tabagisme, de la malnutrition, ou encore de certaines maladies.

Qu’ont découvert les scientifiques américains ?

Le principal travail des chercheurs de la NYU Grossman School of Medicine a eu lieu sur les mélanocytes, précisément sur les cellules souches mélanocytaires (CSM). Publiée dans la revue Nature, cette étude s’appuie sur les souris, qui possèdent les mêmes cellules souches que l’homme. Ils ont découvert que le mouvement des cellules le long du follicule pileux était responsable de la dépigmentation des cheveux. Lorsque l’on vieillit, les cellules s’activent de moins en moins et se retrouvent coincées à un endroit précis. Elles ne peuvent donc plus évoluer vers les cellules qui produisent la couleur. « Les CSM font preuve d’une grande plasticité en vieillissant et en se déplaçant entre les différents compartiments du follicule pileux en développement, ce qui les expose à différents niveaux de signaux protéiques influençant la maturité », expliquent les chercheurs.

Quand les cheveux vieillissent, ils tombent, puis repoussent. Le nombre de CSM augmente alors et elles se retrouvent dans un compartiment appelé renflement du follicule pileux. De ce fait, elles ne peuvent plus se diriger vers leur position originelle : le compartiment germinal. « Notre étude nous permet de mieux comprendre comment les cellules souches mélanocytaires agissent pour colorer les cheveux », a déclaré Qi Sun, PhD, chercheur principal de l’étude et postdoctorant à NYU Langone Health.

Quelle serait la solution ?

Pour les chercheurs, si ce mécanisme existe chez l’homme comme il existe chez la souris, il suffirait d’aider les cellules bloquées à redevenir mobiles. Ainsi, elles pourraient continuer de se déplacer entre les compartiments du follicule pileux. Les chercheurs ont arraché, puis forcé la repousse des poils chez les souris. Ils ont constaté que les CSM emballées dans le bulbe du follicule passaient de 15 % à près de 50 % avec le cycle de vieillissement forcé. Les cellules étaient alors incapables de se régénérer ni de devenir des producteurs de pigments. En revanche, les cellules qui se sont déplacées d’un compartiment à un autre ont continué à mûrir et à produire du pigment pendant les deux années qu’a duré l’étude. Empêcher l’apparition des cheveux blancs est contre-nature, mais cela pourrait aider certains qui ne les assument pas ? Quant à l’utilité de cette étude, nous vous laisserons en juger !


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Newatlas.com

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page