Innovation

Des scientifiques ont inventé une lentille de contact innovante pour lutter contre le syndrome de l’œil sec

Un Français sur dix souffre du syndrome de l'œil sec. Une nouvelle méthode inventée par des chercheurs américains pourrait bien résoudre ce problème qui empoisonne la vie de nombreux porteurs de lentilles de contact.

Plus d’un Français sur dix souffre de sécheresse oculaire selon l’association SOS syndrome de l’œil sec. Cette pathologie était autrefois prépondérante chez les patients âgés, mais avec l’utilisation intensive des écrans, elle apparaît de plus en plus chez les sujets de moins de 20 ans. Pour tenter de remédier à ce problème médical, des scientifiques ont mis au point des lentilles de contact qui aident à prévenir le syndrome de l’œil sec. Ces scientifiques issus de l’Institute for Biomedical Innovation (TIBI) de Terasaki ont inventé une lentille de contact micro fluidique pour lutter contre la sécheresse oculaire induite par les lentilles de contact. Actuellement à l’état de prototype, elle est un espoir pour pallier ce syndrome en constante augmentation. Découverte.

Le syndrome de l’œil sec, qu’est-ce que c’est ?

Le syndrome de l’œil sec est une affection courante dans laquelle les yeux ne produisent pas suffisamment de larmes ou les larmes produites ne sont pas de qualité suffisante pour maintenir une bonne hydratation de la surface de l’œil. Cela peut entraîner des symptômes tels que des yeux rouges irrités et douloureux, une sensation de brûlure, des picotements, une vision floue et une sensibilité accrue à la lumière. Les causes du syndrome de l’œil sec peuvent être diverses, notamment une diminution de la production de larmes liée à l’âge ou des conditions médicales telles que le syndrome de Gougerot-Sjögren. Il existe aussi des facteurs environnementaux tels que la fumée, la pollution ou l’air sec. Sans parler de l’utilisation prolongée d’ordinateur, de téléphones portables, de lentilles de contact ou encore de certains médicaments.

Le traitement du syndrome de l’œil sec peut inclure l’utilisation de larmes artificielles, des médicaments pour stimuler la production lacrymale, des modifications de l’environnement tels que l’utilisation d’un humidificateur ou l’évitement de la fumée. Les cas plus grave nécessitent des interventions chirurgicales. Il est important de consulter un ophtalmologiste pour évaluer la cause sous-jacente de vos symptômes et déterminer le traitement le plus approprié.

Une lentille de contact pour monitorer la pression oculaire.
L’invention d’une lentille de contact pour monitorer la pression oculaire. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quelle est donc l’invention des chercheurs ?

Cette lentille de contact, inventée par les chercheurs du TIBI, est une technique qui se veut révolutionnaire pour traiter la sécheresse oculaire. La conception innovante de cette lentille permet d’atténuer la sécheresse de l’œil, provoquée par le port de lentilles de contact. Elle entend ainsi favoriser l’écoulement des larmes grâce au seul clignement normal de l’œil. Cette nouvelle lentille de contact s’adresse aux 140 millions de personnes qui portent des lentilles de contact dans le monde. Dans le cas de port de lentilles de contact, la sécheresse de l’œil est due à un mauvais écoulement des larmes bloquées par la lentille. Les traitements actuels, comme cités plus haut, sont généralement des gouttes, des gels ou des lubrifiants. Parfois, il est incontournable de recourir à des traitements chirurgicaux plus lourds, qui peuvent potentiellement être dangereux. De plus, la plupart des patients atteints ne se font pas traiter, notamment à cause de ces méthodes peu pratiques.

Comment est fabriquée cette nouvelle lentille ?

Les scientifiques du TIBI utilisent une nouvelle approche dans la conception de la lentille. Celle-ci intègre en fait des microcanaux qui vont faciliter le mouvement de l’œil, la production et l’écoulement des larmes. Le flux de larmes est obtenu via la pression appliquée par le clignement normal de l’œil. Pour fabriquer son prototype de lentille de contact, l’équipe a utilisé un moule de la lentille, fabriqué à partir d’un mélange de polymères de silicone. Une fabrication pensée pour que la lentille puisse simplement se retirer en la pliant. Grâce à cette conception, ils ont obtenu une lentille trente fois plus fine que les lentilles classiques et inventé un dispositif de réservoirs à chaque extrémité de la lentille.

Cette dernière bénéficie également de techniques innovantes pour encapsuler les microcanaux dans un assemblage de type sandwich sous une couche de lentille de recouvrement. Les premiers tests réalisés sur une paupière artificielle ont permis de valider le dispositif. La lentille inventée permet bien de guider le flux de larmes provenant de la surface de la lentille et de le diriger vers la face intérieure de la lentille. Notons que c’est cette face qui permet de lutter contre le syndrome de l’œil sec. Les méthodes inventives que notre équipe a employées apportent une solution potentielle pour des millions de personnes, déclarait Ali Khademhosseini, directeur et PDG de TIBI. Les chercheurs vont désormais prolonger leurs efforts pour concrétiser cette invention qui pourrait être utile à des millions de personnes à travers le monde. Vous pouvez retrouver l’intégralité de cette étude sur le site Wileyonlinelibrary.com.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Onlinelibrary.wiley.comScitechdaily.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page