L’invention d’une lentille cornéenne pour diagnostiquer précocement le glaucome

Une équipe de scientifiques de deux universités a mis au point un nouveau type de lentille cornéenne qui pourrait aider à dépister le glaucome de façon précoce. Le GlakoLens est plus discret qu’une lentille de contact et peut en conséquence être porté plus confortablement.

Le glaucome est une maladie oculaire chronique qui peut entraîner une déficience visuelle irréversible si elle n’est pas prise en charge. Il est la deuxième cause de cécité dans les nations industrialisées, après la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge). Ce trouble de la vue peut affecter les personnes de tout âge, bien que le risque de le développer soit plus élevé chez les individus de plus de 40 ans. D’où l’intérêt de faire un test de dépistage le plus tôt possible. Actuellement pour diagnostiquer les patients, les ophtalmologistes mettent généralement en œuvre des méthodes invasives afin de détecter les variations de la pression intraoculaire (PIO).

Mesurer la PIO d’une autre façon

Avec leur GlakoLens, des chercheurs de l’Université de Northumbria au Royaume-Uni et de l’Université de Boğaziçi, en Turquie, estiment pouvoir changer la donne. « Les méthodes traditionnelles de mesure de la PIO impliquent d’abord de se rendre dans une clinique pour une seule mesure par jour, dont le résultat peut être trompeur en raison de la variation naturelle de la PIO. Si une variation est détectée, un examen plus approfondi est alors nécessaire, ce qui nécessite une hospitalisation d’une journée entière. Au cours de cette hospitalisation, des mesures répétées sont prises à l’aide d’une technique appelée tonométrie d’aplanation de Goldmann (TAG) ». Comme l’a expliqué Hamdi Torun, auteur correspondant d’une étude que le groupe de recherche a publiée dans la revue sciencedirect.com.

L'un des volontaires de l'étude pilote portant des lentilles de contact pendant l'essai.
L’un des chercheurs de l’étude pilote portant des lentilles de contact GlakoLens pendant l’essai. Crédit photo : Université de Northumbria

Une lentille souple et ultra-fine

La solution nouvellement développée consiste en une lentille cornéenne équipée d’un capteur électriquement passif qui mesure la pression à l’intérieur de l’œil et transmet l’information à un spécialiste pour évaluation. Les lentilles elles-mêmes sont souples puisqu’elles sont en polydiméthylsiloxane (PDMS). De plus, elles sont ultra-minces, ce qui a pour effet de procurer au porteur un meilleur confort par rapport aux lentilles de contact conventionnelles. Les données sont transmises sans fil. D’après les chercheurs, leur technologie permet de prendre des mesures plus facilement sur une plus longue période, améliorant ainsi la fiabilité des résultats.

Des résultats prometteurs

Outre le fait qu’elles promettent un diagnostic précis, ces lentilles cornéennes innovantes peuvent accompagner le porteur à tout moment. Autrement dit, elles ne risquent pas d’entraver les activités quotidiennes de celui-ci. Le dispositif a été testé avec succès sur six patients volontaires. Les chercheurs ne comptent pas cependant en rester là. Des tests plus poussés sur un plus grand nombre d’individus sont prévus, le but étant de mieux évaluer la précision et la fiabilité du capteur. Plus d’infos : northumbria.ac.uk. Que pensez-vous de cette innovation médicale ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire . Ndlr: La vidéo suivante date d’il y a 4 ans, les données sont désormais transmises sans fil.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page