FSD-01, l’invention d’un « drone parachute » pour réduire l’impact des chutes dans le BTP

En partenariat avec l’INAIL, l’Institut italien de technologie s’engage dans le projet « Falls from Above » visant à lutter contre les chutes de hauteur dans le secteur de la construction. Parmi les actions prévues, il pense renforcer la sécurité des travailleurs en développant un dispositif antichute comprenant un drone parachute.

Lors des travaux en hauteur, il est primordial de mettre en place tous les dispositifs de protection collectifs ou individuels requis selon les circonstances. Les salariés travaillant en hauteur devraient porter des équipements adéquats tels que des harnais antichute, des casques, des exosquelettes, des airbags, etc. Selon le site officiel du ministère français du Travail, de la Santé et des Solidarités, la plupart des accidents du travail liés à des chutes de hauteur dans le secteur de la construction sont dus à l’absence ou à une mauvaise utilisation de ces dispositifs de sécurité.

En Europe, les chutes de hauteur sont, en effet, l’une des causes principales de mortalité au travail et d’incapacité permanente des salariés du BTP. Mais aujourd’hui, avec le développement rapide de la technologie, la protection des salariés devrait être améliorée considérablement. En ce sens, l’Institut italien de technologie (IIT) et l’Institut national d’assurance contre les accidents du travail (INAIL) collaborent notamment dans le cadre du projet « Falls from Above », en vue de minimiser les risques de chute de hauteur et d’atténuer l’impact de cet accident.

Le drone serait capable d'arrêter ou ralentir la chute lors d'un incident.
Le drone serait capable d’arrêter ou ralentir la chute lors d’un incident. Crédit photo : Interesting Engineering (capture d’écran vidéo YouTube)

La formation des travailleurs à l’aide de la réalité virtuelle

L’IIT et l’INAIL visent à créer des technologies de pointe pour prévenir la chute, ou bien pour l’arrêter ou réduire son impact si cet incident se produit. Mais leur intervention ne se limite pas à ce travail de développement d’équipements de protection. Ces deux instituts italiens estiment que la formation des salariés travaillant en hauteur est essentielle pour prévenir les chutes. C’est d’ailleurs la première partie de leur projet « Falls from Above ». Ils entendent proposer une formation réaliste en utilisant la réalité virtuelle et des technologies de réalité mixte. Grâce à la réalité virtuelle, les travailleurs et les superviseurs pourront ainsi se former dans des conditions proches du réel grâce à leur immersion dans des scénarios à haut risque (sans les dangers du monde réel). Avant d’intervenir en hauteur, ces salariés pourraient donc profiter de cette préparation virtuelle et gagner plus de confiance sur terrain. Ils auront un aperçu de l’utilisation du matériel de protection et des différentes tâches à accomplir.

L’arrêt de la chute ou la réduction de son impact

La seconde partie du projet de l’IIT et de l’INAIL consiste à comprendre et à anticiper ce qu’il faut faire si une chute se produit. Pour cela, les experts s’appuient sur l’apprentissage en profondeur, l’apprentissage automatique et les technologies de l’intelligence artificielle. Lorsqu’ils comprennent le déroulement d’une chute de hauteur, ils prévoient de développer des solutions capables de réduire l’impact de cet incident sur la personne concernée. Les nouveaux dispositifs de protection antichute devraient être utilisés en complément avec les mesures de sécurité existantes.

Le drone parachute présenté sur un mannequin.
Le drone parachute présenté sur un mannequin. Crédit photo : Interesting Engineering (capture d’écran vidéo YouTube)

Le développement d’une technologie de drone portable

La troisième partie de ce projet est dédiée à la conception et au développement d’un drone parachute afin de mieux protéger les personnes travaillant en hauteur. Un prototype de ce dispositif de sécurité antichute ou FSD a été présenté lors du salon Maker Faire Rome 2023. Il ressemble à un sac à dos que les salariés pourraient porter aisément pendant la réalisation des travaux sur un site élevé. Selon ses concepteurs, ce drone parachute se lance en une ou deux secondes en cas de chute de hauteur. Il pourrait atténuer l’impact ou même transporter la personne dans une zone sûre. Le plus grand défi à surmonter lors de la fabrication de ce type de gadget serait la recherche d’un bon équilibre entre la légèreté et la capacité de sa batterie. Le drone devrait, en effet, disposer d’une batterie suffisamment puissante pour le faire fonctionner efficacement. Pour obtenir plus d’informations sur cette innovation, rendez-vous sur la chaîne YouTube d’Interesting Engineering. Que pensez-vous de cette invention ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Tsiory Laurence

Titulaire de licence en communication et en langue française, je travaille comme rédactrice web depuis déjà plus de dix ans. J'ai collaboré avec quelques agences de communication locales avant de rejoindre l'équipe de Neozone. Ce qui m'a permis de consolider mon expérience en matière de création de contenus web au fil du temps. J’accorde une grande attention à chaque article que j’écris. Mon objectif, c'est de vous fournir des informations, des solutions et éventuellement des conseils. Je peux traiter divers thèmes, mais mes sujets préférés sont l’innovation, la technologie, le voyage, l’immobilier et les actualités. J’espère que mes articles vous permettront de connaître des inventeurs et des entreprises novatrices en France, en Europe et dans le monde entier. « La vie est une grande école où à chaque instant l’homme s’enrichit et tire une leçon de ses propres expériences ». Cette citation de Maude Anssens m’inspire dans tout ce que j’entreprends au quotidien. J’aime aussi suivre les actualités politiques et économiques internationales. Je pense que donner le meilleur de soi et s’adapter aux évolutions du monde autant que possible sont des valeurs importantes qui peuvent nous aider à progresser et à rester toujours efficaces. Je suis sur Linkedin si vous voulez me faire passer un message.

4 commentaires

  1. Excellent idée ! J’ai vraiment adoré ! Surtout pour les gens qui bossent dans les domaines dangereux … etc …
    Peut-on avoir une idée sur les prix svp ??
    Cordialement

  2. C’est tellement loin de la réalité du terrain. Les grosses (énormes même lol) entreprises qui ont les moyens de se payer ça ont des énormes échafaudages et travaillent sur des bâtiments équipés pour grimper dessus. La majorité des accidents dans le btp ont lieu dans des pme. Ensuite, la protection doit être collective avant d’être individuelle, toujours. Et la première piste pour gérer un risque c’est d’écarter le danger. La franchement je ne vois pas qui pourrait homologuer ça comme epi. Et heureusement. C’est juste des guignols qui veulent taffer sur un projet cool et qui inventent une justification ubuesque.

  3. Reste le problème du poids du système au quotidien. On ne meurt plus de la chute mais du mal de dos. Une option sans batterie et sans moteur est-elle prévue ???

  4. Je reste perplexe… Les pales du drone risquent fortement de toucher la structure du bâtiment pendant la chute et se casser, ce qui réduira a néant les chances de survie du travailleur. Une ligne de vie ne coute pas grand chose ainsi qu’un peu de pédagogie sur la sécurité dans le BTP.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page