A Bioule (82), les personnes âgées du village déjeunent chaque midi avec les enfants du village… Une belle idée pour maintenir le lien intergénérationnel.

Dans les villages ruraux, les personnes âgées sont souvent isolées du reste de la population. Pour elles, les journées peuvent sembler longues. C’est aussi le cas en ville même si les activités proposées sont souvent plus nombreuses.

Pour remédier à cet isolement forcé, le maire d’un petit village de 1050 habitants, Bioule (82) a eue l’idée géniale de créer une cantine intergénérationnelle. Chaque jour les seniors du village partagent leurs repas du midi avec les enfants de l’école… Une cantine où il fait bon manger et où les discussions vont bon train ! Ou comment transmettre l’expérience des personnes âgées aux plus jeunes autour d’un repas partagé ?


A lire également : D’après une étude, les grands-parents qui gardent leurs petits-enfants vivent plus longtemps


D’après les informations du site France Inter, au départ ce n’était qu’une boutade de l’un des habitants, qui venu suivre les travaux de construction de la nouvelle cantine scolaire avait demandé à Gabriel Serra, le maire du village, s’il pourrait lui aussi venir manger le midi ! Le maire l’a pris au mot et a monté un dossier qui a finalement été accepté par la préfecture.

Vidéo : Maison de Retraite : enfants et personnes âgées déjeunent ensemble

Aujourd’hui, chaque jour de la semaine, les personnes âgées du village qui ont 75 ans révolus peuvent partager leurs repas avec les enfants de l’école. Si l’on en croit le maire, les enfants comme les grands-parents sont pressés de voir l’heure du déjeuner arriver ! Les plus jeunes adorent écouter les plus vieux raconter leurs vies, leur passé, et les plus vieux se délectent de cette énergie des enfants qui leur redonnent un but quotidien.

Depuis cette initiative, de nombreuses communes ont aussi mis en place ces cantines intergénérationnelles, et elles rencontrent toutes un franc succès… D’ailleurs les seniors avouent que désormais, les repas des week-ends ont beaucoup moins de saveurs que ceux de la semaine.

Voilà un excellent moyen de rompre l’isolement, de partager entre différents âges et de protéger nos anciens. En venant déjeuner, cela permet aussi de savoir s’ils vont bien ! Une initiative à multiplier encore peut-être ?

Photo d’illustration De Olena Yakobchuk / Shutterstock