Innovation

Hydrolienne : l’entreprise française EEL Energy cherche des investisseurs pour soutenir son activité et ses opérations

Pour soutenir le développement de son projet d’hydrolienne, EEL Energy compte lancer une nouvelle campagne de levée de fonds. L’entreprise française poursuit les tests de son générateur révolutionnaire à conception biomimétique.

L’entreprise EEL Energy fait partie de ces start-ups françaises qui ambitionnent de devenir l’un des principaux acteurs du marché des énergies renouvelables. Elle a ainsi développé une hydrolienne biomimétique qui s’inspire des mouvements des poissons. Contrairement aux hydroliennes conventionnelles disposant d’une turbine à axe vertical ou horizontal, cette dernière est dotée d’une membrane ondulante pour générer de l’électricité à partir de l’énergie cinétique liée au déplacement de l’eau. Il est à noter qu’un prototype du dispositif fait actuellement l’objet d’un test dans le Rhône. Les perspectives s’annoncent prometteuses, en dépit du fait que le modèle mis en œuvre dans le cadre de cet essai a une puissance encore limitée.

Une efficacité qui défie les lois de la physique

Justement, afin de soutenir le développement de son innovation, EEL Energy envisage de lancer une campagne de levée de fonds dont l’objectif est de récolter entre un et deux millions d’euros. Grâce à l’efficacité de son hydrolienne qui est d’environ 50 % supérieure à celle des générateurs hydroélectriques classiques, (dépassant la limite physique de 59 % fixée par la loi de Betz), l’entreprise affirme avoir atteint les objectifs qu’elle s’est fixée en 2022. Avec ces fonds, la start-up fondée par l’entrepreneur français Jean-Baptiste Drevet ambitionne d’accélérer les déploiements commerciaux et industriels de sa technologie, prévus pour l’année prochaine.

Une hydrolienne innovante mise en place sur le Rhone (69).
Une hydrolienne innovante mise en place sur le Rhône (69). Crédit photo : A.Bonazzi pour Neozone

Une énergie propre et écologique

Par ailleurs, EEL Energy prépare l’élaboration d’un prototype plus puissant de son générateur, qui aura une puissance de 1 MW. Jean-Baptiste Drevet et son équipe visent, à travers ce projet, à remplacer les centrales thermiques traditionnelles par des unités qui produisent de l’électricité sans émettre du CO2, tout en préservant la faune et la flore aquatiques. Le but est de permettre à la population d’avoir accès à une énergie plus propre. Le concept est d’autant plus intéressant, dans la mesure où l’électricité produite sera directement injectée dans le réseau électrique public.

Un partenariat avec les Voies navigables de France

Rappelons que la start-up parisienne prévoit de déployer au total quatre hydroliennes à des fins de test d’ici fin 2023. Les essais seront menés en partenariat avec les Voies navigables de France (VNF). En plus de l’unité déjà mise en place près de Lyon, d’autres prototypes seront installés en France. Il faut savoir que dans sa version actuelle, le générateur hydroélectrique de l’entreprise dispose d’une membrane oscillante qui mesure près de 10 m de long pour environ 7 m de large. Cette technologie a été développée en s’inspirant du mouvement de l’espadon voilier. Pour en savoir plus : eel-energy.fr

Que pensez-vous de cette hydrolienne innovante ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
offshore-energy.biz

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page