Innovation

L’hydrolienne biomimétique d’EEL Energy défie les lois de la physique et la fameuse loi de Betz

Basée à Paris, EEL Energy a dévoilé des résultats prometteurs observés lors de la campagne d’essais de son hydrolienne marémotrice. Selon elle, les performances de ce système dépassent la limite physique de 59 % fixée par la loi de Betz.

Les courants de marées, ainsi que les courants océaniques et fluviaux, constituent une ressource immense et renouvelable dans le monde. Ils représentent un grand potentiel pour produire de l’électricité jusqu’à 10 TWh/an en France et jusqu’à 105 TWh/an en Europe. Cette société française a notamment choisi d’exploiter cette ressource à travers son hydrolienne biomimétique. Celle-ci a été inspirée du mouvement ondulatoire des poissons allongés et serpentiformes comme l’anguille. En effet, ce convertisseur d’énergie marémotrice d’une puissance de 30 kW utilise une membrane ondulante pour générer de l’électricité. Il a été soumis à des essais dans le port de Brest, en Bretagne, durant neuf mois. Les résultats de ce projet pilote étaient très encourageants, selon l’entreprise. Décryptage.

Comment fonctionne cette hydrolienne ?

Cette technologie de production d’énergie marémotrice est basée sur le concept de biomimétisme. Elle est unique au monde, affirme son concepteur. De plus, elle reproduit les mouvements ondulatoires de certaines espèces de poissons. Ce système flotte près de la surface de l’eau pour intercepter l’énergie cinétique des courants des marrées convertie en courant électrique par un système électromécanique. Il pourrait également être déployé sur des courants fluviaux ou des courants océaniques. L’important est que la vitesse de l’eau soit suffisamment élevée au niveau du site choisi. Plus précisément, le dispositif est composé d’une membrane capable d’onduler sous l’effet du mouvement des fluides. Les ondulations périodiques produites permettent de maximiser la capture de l’énergie marémotrice.

Une hydrolienne biomimétique.
L’hydrolienne biomimétique. Crédit photo : EEL Energy

Quels étaient les résultats des essais ?

Cette hydrolienne biomimétique a été mise à l’échelle dans le port de Brest en 2022. D’après l’entreprise EEL Energy, les résultats des essais étaient plus que satisfaisants. Ce convertisseur d’énergie marémotrice serait dix fois plus puissant que les prototypes testés auparavant. Aucun problème mécanique n’a été détecté au cours des tests réalisés dans des conditions marines réelles. La robustesse de la machine a été confirmée. D’ailleurs, la société a pu déterminer sa puissance nominale.

Elle a affirmé que cette technologie était capable de franchir la limite physique définie par la loi de Betz (59 %). Cette dernière s’applique à toutes les turbines éoliennes conventionnelles. En effet, le générateur à membrane ondulante a réussi à capturer 62 % de l’énergie cinétique générée par les courants. Après cette grande avancée, les prochains travaux de l’entreprise comprennent des essais en rivière de son premier système pré-commercial de 30 à 50 kW en juin 2023. Un projet de production d’énergie marine de 750 kW serait également en cours de préparation.

Les premiers tests de l'hydrolienne.
Les premiers tests de l’hydrolienne. Crédit photo : EEL Energy

Quels sont les avantages de ce système ?

Cette technologie d’énergie propre peut être adaptée à tous les types de courants. Elle pourrait être bénéfique pour de nombreux pays possédant une surface côtière étendue. Selon EEL Energy, cette machine innovante ne génère ni de déchets ni d’émission de CO₂ lors de son fonctionnement. Grâce à sa taille dix fois plus réduite que celle des éoliennes, elle ne crée pas de pollution visuelle sur les côtes. De plus, elle tourne avec peu de bruit, sans agresser la faune marine. Outre cela, ce système a l’avantage d’exploiter une énergie prédictible, localisée et quantifiable. Dans un communiqué, l’entreprise a indiqué que ce projet est soutenu par le Fonds européens de développement régional et le programme Interreg ENCORE. Elle collabore aussi avec Frisquet, Aquanord, 3DEXPERIENCE Lab et Dassault Systèmes. Plus d’informations : Eel-energy.fr


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Tsiory Laurence

Titulaire de Licence en communication et en langue française, j’exerce le métier de rédactrice francophone web depuis une dizaine d’années. Avant de rejoindre l’équipe de rédaction de Neozone, j’ai collaboré avec quelques agences de communication web locales, ce qui m’a permis de consolider mon expérience et mes connaissances en matière de création de contenus web. J’accorde une grande attention à chaque article que j’écris afin de vous fournir des informations, des solutions, des conseils ou des idées pour nous faire avancer. Je suis capable de traiter divers thèmes, mais je préfère surtout les sujets autour de l’innovation, de la technologie, du voyage, de l’immobilier et des actualités en général. À travers les articles que je rédige pour Neozone, j’espère vous faire connaître des inventions et des produits utiles au quotidien, ainsi que des inventeurs et des entreprises novatrices en France, en Europe et dans le monde entier. « La vie est une grande école où à chaque instant l’Homme s’enrichit et tire une leçon de ses propres expériences ». Cette citation de Maude Anssens m’inspire dans tout ce que j’entreprends au quotidien. J’aime aussi suivre les actualités politiques et économiques internationales. Je pense que donner le meilleur de soi et s’adapter aux évolutions du monde autant que possible sont des valeurs importantes qui peuvent nous aider à progresser et à rester toujours efficace. Je suis sur Linkedin si vous voulez me faire passer un message.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page