Innovation

Intelligence Artificielle : un cadre de Google prédit que 2045 sonnera le glas pour l’humanité

Pour Ray Kurzweil, la fin du monde surviendra dès l’instant où les robots réussiront le test de Turing. Autrement dit, quand l’intelligence artificielle dépassera l’intelligence humaine.

Les prédictions concernant la fin du monde ne datent pas d’hier. Entre les conspirationnistes qui prédisent une invasion extraterrestre et les scientifiques qui ne cessent de tirer la sonnette d’alarme sur le réchauffement climatique et ses conséquences dévastatrices pour la planète et la population mondiale, beaucoup d’entre nous ne s’inquiètent pas plus de ces prédictions. Toutefois, qu’en est-il si c’est un cadre de Google lui-même qui prédit la fin du monde ?

Les robots égaleront l’intelligence humaine d’ici 2029

Un cadre de Google s’est effectivement exprimé sur la fin du monde, et ce n’est pas n’importe quel cadre de Google, il s’agit du chef de l’ingénierie de l’entreprise, Ray Kurzweil. Selon lui, les robots arriveront à un nouveau stade d’intelligence d’ici 2029. Plus précisément, il pense que les robots égaleront l’intelligence humaine d’ici huit ans et qu’à ce moment-là, la nature humaine en elle-même changera.

Dans des déclarations à BBC, ce cadre de Google explique que pour l’instant, les intelligences artificielles ne sont bonnes qu’à effectuer certaines tâches. Toutefois, les scientifiques feraient une percée importante dans l’évolution des robots durant cette prochaine décennie. Ray Kurzweil estime ainsi que des « super intelligences artificielles » verront le jour entre 2029 et 2045.

À LIRE AUSSI :  Alzheimer : une intelligence artificielle pour détecter les signes précurseurs de la maladie sur le visage

Des super intelligences qui arriveront à confondre l’Homme

Ray Kurzweil ajoute également que tout basculera une fois que les intelligences artificielles réussiront le test de Turing. Pour information, le test de Turing est un test qui vise à évaluer le niveau d’intelligence d’une machine par rapport à l’intelligence humaine. Pour ce faire, la machine est mise face à un humain durant ce test et ils devront tenir une conversation. L’échange est ensuite évalué par un « évaluateur » qui doit identifier qui est la machine et qui est l’être humain en seulement cinq minutes.

Intelligence artificielle : un cadre de Google prédit que 2045 sonnera le glas pour l’humanité
Des super intelligences qui arriveront à confondre l’Homme. Crédit photo : Shutterstock /ART STOCK CREATIVE

Si l’évaluateur vient ainsi à confondre l’un de l’autre, alors la machine aura validé le test de Turing. Ray Kurzweil appréhende ainsi que d’ici 2029, les machines réussiront déjà à surpasser l’intelligence humaine. Une prédiction d’autant plus inquiétante si l’on prend en considération le fait que Ray Kurzweil n’est pas le seul cadre travaillant dans une puissante firme technologique à craindre ce scénario apocalyptique.

Elon Musk a aussi longtemps mis en garde contre le développement d’intelligences artificielles plus sophistiquées qui pourraient un jour se retourner contre son créateur, c’est-à-dire, l’Homme.

À LIRE AUSSI :  L'intelligence artificielle serait-elle capable de connaître nos opinions politiques en lisant sur notre visage ?

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page