Isol’en Paille, des « briques » végétales isolantes et low tech 100 % naturelles

Isol'en Paille à Lys-Haut-Layon se consacre à l'isolation en paille, offrant une alternative écologique et abordable pour la construction. Découvrez comment cette approche « low tech » devient une solution d'avenir.

La recherche d’une meilleure isolation dans une maison devient capitale à l’heure où le coût des énergies ne cesse d’augmenter. Si l’on remonte à quelques années, un matériau était la star de l’isolation : la paille ! Souvenez-vous de vos balades champêtres et de la chaleur qu’il faisait quand vous vous cachiez dans le foin ou la paille ! Tombée en désuétude au profit de la laine de verre ou de roche, plus faciles à manipuler, la paille semble revenir sur le devant de la scène pour ses propriétés isolantes. De plus, elle s’avère être un matériau très écologique, puisque issu de cultures locales, évitant ainsi les coûts polluants, liés au transport. Au Lys-Haut-Layon, près d’Angers, l’entreprise Isol’en paille a bien compris l’utilité de faire renaître cet isolant et propose des bottes de pailles standardisées. Destinées aux maisons à ossature bois, elles sont de plus en plus plébiscitées. Découverte.

Isol’en paille, un isolant naturel

En 2021, Nicolaas Oudhof et Ghislain Moret ont choisi d’investir « dans la paille » en installant leur entreprise de fabrication près d’Angers. Ils ont installé une ligne de bottelage dédiée à la transformation des balles de paille traditionnelles en bottes. Leur processus d’industrialisation repose sur la simplicité, sans modification chimique ni utilisation de colle, uniquement une ficelle pour lier la paille fournie par les agriculteurs de la région, situés dans un rayon de 30 km autour de l’usine. Cette approche peut être qualifiée de « low tech » dans l’industrie. Les « briques de paille » ainsi produites sont prêtes à l’emploi, ce qui simplifie considérablement leur utilisation. Quant à ses performances thermiques, la botte de 46, par exemple, affiche les données : R de 9,6 m².K/W, offrant un déphasage de 18,5 h. De plus, ce produit contribue au stockage de carbone biogénique, avec une impressionnante quantité de 73,47 kgCO₂/m². En savoir plus ? Rendez-vous sur isolenpaille.com.

La brique de paille pour isoler les maisons à ossature bois.
La brique de paille pour isoler les maisons à ossature bois. Crédit photo : CCI de Maine et Loire (capture d’écran vidéo YouTube)

Quels sont les avantages de l’isolation en paille ?

L’isolation en paille présente une multitude d’avantages incontestables. Tout d’abord, il s’agit d’un matériau à la fois écologique, grâce à son faible niveau d’énergie grise requis pour sa production et sa totale biodégradabilité. De plus, cette option est accessible pour le plus grand nombre en raison de son coût modéré. En termes de durabilité, la paille s’avère également intéressante puisque sa longévité dépasse allègrement les 100 ans. De plus, comme matériau isolant, la paille excelle à la fois dans l’isolation phonique et thermique, contribuant ainsi au confort acoustique et thermique des habitations. Et pour couronner le tout, elle présente des propriétés hydrorégulatrices, formant un rempart contre l’humidité à l’intérieur d’un bâtiment. Enfin, le dernier avantage concerne son caractère non toxique en cas d’incendie, les fumées ne seront pas polluantes pour l’environnement et s’avèrent moins dangereuses en cas d’inhalation.

Le comparatif des émissions de carbone par isolants.
Le comparatif des émissions de carbone par isolant. Crédit photo : Capture d’écran isol’en paille

Quels sont les inconvénients d’une isolation avec de la paille ?

L’utilisation de la paille comme matériau isolant présente indéniablement de nombreux avantages. Cependant, il est essentiel de savoir qu’elle revêt aussi quelques inconvénients. Tout d’abord, la paille, lorsqu’elle est stockée ou installée, peut attirer les rongeurs, il faudra donc prévoir des barrières pour qu’ils ne s’installent pas à demeure dans vos murs. De plus, la paille est un matériau inflammable. Ses performances peuvent être affectées par l’humidité, cependant, depuis 2012, la construction professionnelle en paille est réglementée et admissible aux normes de la garantie décennale, bénéficiant ainsi de la couverture de l’assurance dommages-ouvrage.

Quant au prix d’une isolation en paille, la botte coûte de 5 à 10 €, il faut donc compter approximativement 35 € du mètre carré à isoler. Attention, ce prix ne tient pas compte des équipements contre l’humidité ni des parements, mais uniquement de la matière première. Que pensez-vous de ce type d’isolation ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Isolenpaille.comIsolenpaille.comBatiadvisor.frRadiofrance.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

4 commentaires

  1. Encore une entreprise qui profite de la crédulité d’autrui, car proposer une botte de paille entre 5 et 10€ c’est absolument scandaleux ! Que les lecteurs se renseignent ! Une botte rectangulaire calibrée vendue par un agriculteur c’est plutôt 2 € et elles sont aussi valables que ces bottes dites “normalisées”, ce qui ne veut rien dire ! Ces entreprises bidons sans valeur ajoutée qui exploitent l’ignorance d’autrui sur fond d’écologie c’est tellement révoltant…

  2. Du fait du compactage des bottes, quelles qu’elles soient, fait qu’elles sont difficilement inflammables et n’attirent pas les bébêtes, qui ont dû mal à y entrer.

  3. Suberbe isolant et les inconvénients cités n’en sont pas : la paille compressée est incombustible des tests ont été fait par les pompiers. Quant aux rongeurs ils s’attaquent aussi aux autres isolants donc bien protéger avec des grilles. A développer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page